Arsène Wenger : “Nous sommes coupables”

Arsène Wenger s’est présenté devant les médias à l’issue de la défaite du Club face aux Barcelonais. Frustré, le Coach a entrevu la victoire pour finalement quitter l’Emirates avec une défaite.

Sur le résultat :

Evidemment, je suis déçu par le résultat. Nous y avons mis beaucoup d’énergie dans ce match. J’ai le sentiment que nous avons laissé filer la rencontre au moment où nous pouvions le gagner, nous avons perdu. C’est décevant de leur offrir ces buts, surtout le premier. Nous sommes entièrement coupables, nous n’avons pas d’excuses pour ce but.

S’il a parlé aux joueurs :

Je n’ai pas encore pu m’exprimer devant mes joueurs.

Si la défaite est dure à avaler :

Nous nous sommes montrés disciplinés en défense. Nous savions que nous devions maintenir le 0-0. Ils sont meilleurs que nous, tout le monde le sait, mais je suis persuadé que si nous avions maintenu cette discipline, nous aurions pu l’emporter. Nous nous sommes fait avoir comme face à Monaco l’an dernier. La même chose est arrivée.

Sur le fait de ne pas retenir les leçons du passé :

Barcelone est maître dans tous les aspects de ce jeu. À chaque erreur de placement, ils vous punissent. Sur le premier but, nous avons eu deux, trois opportunités de le stopper, mais nous n’avons pas bien réagi face à la situation.

Sur les buts à l’extérieur qui ressemblent a des coups de couteau en plein cœur :

Bien sûr. Quand vos joueurs donnent autant, c’est très difficile de ne pas les voir récompensés. Nous nous sommes montrés impatients, en perdant des ballons que nous n’avons pas l’habitude de perdre. Nous n’avons pas été assez précis dans nos passes.

Si ces passes ratées sont dues à l’anxiété des joueurs :

Je ne sais pas.

Sur le manque d’efficacité devant le but :

Nous avons eu une énorme occasion de but en première période. Notre manière de conclure nos actions est un vrai problème. J’ai le sentiment que nous avons beaucoup gâché.

Afficher l'image d'origine

S’il compte faire jouer sa meilleure équipe au match retour :

Barcelone est surement qualifiée, je dirais que c’est fait à 95 % pour eux. Mais nous avons vraiment envie d’aller jouer là-bas. Nous sommes Arsenal Football Club et nous ne nous déplacerons pas à Barcelone sans penser que nous avons une petite chance de passer. Le plus important, aujourd’hui, c’est de se concentrer sur notre prochaine rencontre. C’est vraiment décevant pour les joueurs de ne tirer aucune satisfaction de cette rencontre, vu leur débauche d’énergie.

Si le vestiaire est en colère :

C’est souvent le cas lorsque vous perdez 2-0 à la maison en Champions League.

Si Barcelone est la meilleure équipe du monde :

 C’est difficile de dire le contraire. Ils sont champions d’Europe et champions du Monde. Pour moi, ils sont clairement les meilleurs. Là où nous avons failli, c’est que nous pouvions les battre ce soir. C’est regrettable. Parfois, vous perdez contre une bonne équipe, sans rien n’y pouvoir. Ce soir, il y avait la place.

Sur la frustration de ne pas avoir su garder le 0-0 :

C’est toujours frustrant de perdre un match et c’est toujours très facile d’identifier le moment durant lequel vous avez commis l’erreur fatale : je pense que c’est justement au moment où nous avons cru à la victoire que nous nous sommes relâchés en défense. Nous savions que nous ne devions pas les laisser partir en contre-attaque. Ce sont sur ces phases de transitions qu’ils sont extrêmement dangereux.

Si Arsenal a respecté son plan de jeu :

Nos joueurs ne leur ont pas offert cette contre attaque. Ils ont voulu défendre. Ça ne se joue pas à grand chose, la première passe n’est pas bonne, la position de nos joueurs n’est pas parfaite. Nous leur offrons la balle au moment où ne devons absolument pas la perdre et nous nous retrouvons hors de position, ils en profitent. Ce n’est pas les joueurs qui n’ont pas voulu respecter les instructions, ils se sont seulement fait prendre au fil du match. C’était simplement une mauvaise passe et un mauvais placement. Rien de tout ça n’était prévu, et cela a suffi pour perdre le match.

Si Pique a récolté un carton jaune volontairement :

Je ne sais pas. Ils sont malins. Lorsqu’ils tombent au sol, ils crient. Ils ne se laissent jamais tomber sans crier. Cela influence l’arbitre. Le problème c’est qu’il n’y en a pas un qui reste silencieux dans ces cas-là.

Si Barcelone l’a beaucoup fait en première période :

Je n’ai pas encore revu le match. Je n’y ai pas fait plus attention que ça pendant la rencontre. Pour eux en tout cas cela ressemble à un réflexe.

Afficher l'image d'origine

S’il a des réclamations à faire auprès des arbitres concernant le penalty :

Honnêtement je n’ai rien vu depuis le banc. Je ne sais pas s’il l’a touché.

Si Flamini était suffisamment en forme pour jouer :

Il s’était échauffé.

S’il pense que les joueurs catalans ont influencé l’arbitre :

C’est l’impression que j’ai, mais soyons honnêtes, nous n’avons pas perdu à cause de l’arbitre. Il faut nous recentrer sur nous et analyser notre performance. Il a surement donné deux ou trois fautes au Barça qui n’en étaient pas, mais il n’a pas eu d’influence majeure sur le résultat du match.

#Henri via Arsenal.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *