2016 se termine sur une victoire

À l’occasion du boxing day et pour son dernier match de l’année 2016, Arsenal recevait West-Bromwich Albion dans une rencontre où, c’est peu de le dire, la victoire était impérative. Les Gunners restaient en effet sur deux revers consécutifs sur les terrains d’Everton et de Manchester City. Les trois points étaient donc essentiels pour ne pas laisser filer Chelsea et ses douze succès d’affilée.

Pour cette rencontre capitale, Arsène Wenger avait décidé d’offrir à Olivier Giroud sa première titularisation de la saison en premier league et de décaler Alexis sur le côté, choix certainement dicté en partie par l’absence de Walcott pour une légère blessure.

Les Gunners débutaient donc le match en monopolisant le ballon face à un bloc de WBA très bas dès le début et apparemment peu disposé à attaquer, et après 20 minutes de jeu, la possession était de 80% en faveur des hommes d’Arsène Wenger. Pourtant, jamais dans cette première période les Gunners ne seront en mesure de se procurer une véritable occasion, et les seules tentatives – non cadrées – seront l’œuvre de Xhaka, Alexis et Giroud. Face à cette possession stérile, WBA parviendra même à faire passer quelques frayeurs dans les travées de l’Emirates stadium à la suite de deux corners obtenus aux alentours de la 25ème minute de jeu et sur lesquels Petr Cech ne parvient pas à se montrer très rassurant.

Après ces 45 minutes quelque peu inquiétantes et alors que Chelsea, dans le même temps, mène déjà 1-0, une réaction est attendue de la part d’Olivier Giroud et de ses partenaires. C’est donc une équipe un peu plus entreprenante qu’on retrouve dès le début de la deuxième période, et, sur une offensive partie de Gibbs, Iwobi oblige Foster a une parade. Sur le corner qui suit, Alexis récupère un second ballon et après un petit numéro, trouve le poteau droit de la cage de Ben Foster. Le portier de WBA va par la suite frustrer les attaquants londoniens à plusieurs reprises, notamment du pied devant Giroud et d’une main ferme face à Alexis à l’heure de jeu. WBA de son côté se montre (un peu) dangereux, de nouveau sur corner, avec un Cech toujours aussi poussif dans ses sorties aériennes. Mais ce sont bien les Gunners qui poussent pour forcer la décision. À la 70ème, Lucas Perez prend la place d’Alex Iwobi et Nacho Monreal remplace un Kieran Gibbs très convaincant jusqu’ici, mais contraint de laisser sa place, blessé.

Le dernier changement, trois minutes plus tard, voit Aaron Ramsey effectuer son retour et remplacer Coquelin, au sein d’un onze désormais résolument offensif. Mais les imprécisions dans le dernier geste sont encore nombreuses : Giroud est trop court sur un bon centre de Pérez et Xhaka, bien qu’auteur d’un bon matcn, envoie une nouvelle frappe hors du cadre. Les Gunners ont cependant le mérite d’y croire et la récompense vient enfin à la 86ème suite à un centre d’Özil, jusqu’ici assez décevant, pour la tête de Giroud qui trompe de belle manière Ben Forster. Ce but libère Arsenal et la fin de match est totalement débridée, mais ni Bellerín (91ème), ni Ramsey (93ème) ne parviennent à inscrire un second but.

L’essentiel est pourtant là avec une victoire capitale qui redonnera sans doute de la confiance pour les prochains matchs de cette période très chargée. Cette victoire permet également de terminer 2016 sur une note positive et d’entamer 2017 avec espoir. On vous donne donc rendez-vous le 1er janvier pour la réception de Crystal Palace et en attendant, nous vous souhaitons une belle fin d’année 2016.

#Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *