Ainsley-Maitland-Niles : itinéraire d’un couteau suisse

Titulaire indiscutable sur le flanc droit de la défense d’Arsenal en début de saison, le jeune anglais a perdu sa place au fil de l’année. Sortie du onze, AMN se prépare désormais à quitter Arsenal cet été. Pour ce faire il a d’ores et déjà changé d’agent en optant pour l’anglais Aidy Ward, qui compte parmi ses clients Raheem Sterling ou encore Alex Oxlade Chamberlain. Retour sur les raisons d’un divorce annoncé.

« Trimbalé » de postes en postes depuis son éclosion en équipe première, le joueur formé à Arsenal n’a jamais su s’imposer dans la durée à un seul poste.

Un joueur prometteur, au profil ultra adaptable, tantôt défenseur gauche, défenseur droit, milieu central, ailier droit, AMN a été utilisé à tous les postes imaginables pour un joueur de champ. Une polyvalence qui lui fait aujourd’hui défaut, dans la mesure où il n’a pas su s’imposer durablement à l’un de ces postes. La position qu’il a occupée le plus longtemps est le poste de latéral droit, installé sous Emery après la grave blessure de Bellerin en janvier 2019. Lorsque l’Espagnol se blesse en plein mercato hivernal, le club prend le pari de régler la situation avec ses solutions internes. Stephan Lichtsteiner, doublure de Bellerin en coupe, est d’abord testé à ce poste, mais les limites physiques du joueur de 35 ans ne lui permettent pas d’aligner de satisfaire aux exigences de la Premier League. Face à l’échec du Suisse, Unaï Emery installe définitivement AMN dans cette position pour le reste de la saison. Il se révèle être un atout offensif indéniable par sa qualité en un contre un et sa qualité de centre. En revanche, ses lacunes défensives, inhérentes à son manque d’expérience à ce poste, sont flagrantes. Dans une interview pour Sky Sports en septembre 2019 AMN reconnaissait ses limites défensives et admettait se considérer davantage comme un joueur à vocation offensive.

Arsenal’s Hector Bellerin and Arsenal’s Ainsley Maitland-Niles applaud the fans after the final whistle of the Premier League match at London Stadium on 13th December 2017 Photo : PA Images / Icon Sport

Titulaire jusqu’au retour de Bellerin, AMN est aujourd’hui redescendu dans la hiérarchie des latéraux. La signature récente de Cédric Soares semble entérinée ses chances de s’imposer à droite de la défense. Alors que l’Anglais avait l’occasion de s’inscrire dans la durée à un poste dépourvu de concurrence, celui-ci a, à plusieurs reprises, clamé dans les médias et en interne son envie d’évoluer dans sa zone de prédilection : le milieu de terrain. Quel joueur ne préférerait pas évoluer dans sa position préférentielle ? Un souhait légitime qui semble toutefois peu pertinent au vu de la composition de l’effectif d’Arsenal. En effet, difficile d’imaginer AMN prendre la place de Granit Xhaka, Lucas Torreira, ou encore Dani Ceballos.

Harry Kane of Tottenham challenges Ainsley Maitland-Niles of Arsenal during the Premier League match at the Emirates Stadium, London. Picture date: 1st September 2019. Photo : Spi / Icon Sport

En découle alors une situation délicate pour AMN qui a perdu sa place à droite de la défense et souhaite évoluer à un poste où il n’aura jamais sa chance.

La trajectoire d’AMN, n’est pas sans rappeler d’autres destins récents de joueurs formés ou arrivés jeunes à Arsenal qui n’ont pas su trouver leur place sur le terrain. Récemment, on peut évoquer le cas d’Alex Oxlade-Chamberlain, dont le talent indéniable n’a jamais su s’exprimer dans un projet collectif. Thierry Henry, alors consultant pour Sky Sport disait de lui “ça fait longtemps que je le suis et je ne sais toujours pas dans quel domaine il est bon”. Pourtant, avant son départ à Liverpool pour jouer dans l’axe, Oxlade avait trouvé sa place. Il s’épanouissait dans un rôle de piston droit au cours de ses derniers mois à Arsenal. La dernière innovation tactique d’Arsène Wenger qui avait alors mis en place un dispositif à trois défenseurs pour finir au mieux la saison 2017. C’est également dans ce rôle de piston droit que Maitland Niles s’est montré le plus à son avantage.

Liverpool’s Alex Oxlade-Chamberlain and Arsenal’s Ainsley Maitland-Niles during the Premier League match at Anfield, Liverpool. Picture date: 24th August 2019. Photo : Spi / Icon Sport

Malgré ses déclarations et son désir de partir, Mikel Arteta a récemment loué ses qualités après la victoire d’Arsenal contre City en Cup (2-0) : ” Il a fait un très bon match. J’en étais sûr avec la façon dont il s’entraîne, la façon dont il a changé sa mentalité et son état d’esprit. Il a tout… de grandes qualités, je crois en lui”. Cette déclaration se traduit en acte, puisque l’espagnol fait de nouveau confiance à AMN pour occuper le flanc gauche lors de la victoire en finale de FA Cup contre Chelsea. Alors, Arteta arrivera-t-il a convaincre son joueur de rester, comme il a pu le faire avec Xhaka en janvier dernier ?

#Julien B #COYG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *