Arsenal en huitièmes, Özil régale !

Menés deux buts à zéro, les Gunners ont réussi à renverser la situation et remporter le match (2-3) grâce notamment à un bijou de Mesut Özil, les deux autres buteurs sont Xhaka et Giroud. Arsenal conserve la tête du groupe A et jouera une « finale » à l’Emirates le 23 novembre pour la première place face au PSG qui est allé s’imposer dans le même temps à Bâle (1-2).

En dépit des absences de Bellerin, Monreal, Cazorla et Walcott, Arsène Wenger aligne Gibbs et Jenkinson. Devant, Alexis déserte l’axe et retrouve l’aile pour la première fois de la saison. Giroud et Ramsey, de retour depuis ce week-end, sont alignés d’entrée.

L’entame de match est catastrophique, la défense commet des erreurs qui coûtent cher. Sur un coup franc excentré, Jonathan Cafu est oublié et surgit entre Jenkinson et Mustafi dans la surface et ouvre le score (11’). Trois minutes plus tard, le buteur  Cafu se mue en passeur, il élimine Gibbs sur le côté et glisse le ballon devant le but à Keseru qui trompe Ospina impuissant (14’). Alors on se dit que les Gunners vont sombrer mais se reprennent en main et vont réduire le score assez tôt sur un centre d’Özil que Giroud n’arrive pas à couper, Granit Xhaka hérite du ballon et place celui-ci petit filet (24’) avant que Giroud n’égalise sur un magnifique centre de Ramsey (42’). À noter que le Français en est à trois buts sur ses trois uniques tirs depuis son retour. Efficace.

 

zp_10_2924

 

La seconde période est moins animée, les bulgares se contentent d’attendre pour profiter d’opportunités sur contre. Ils vont bénéficier de deux balles de match sur des contres justement et parfaitement joués mais Ospina s’interpose par deux fois en deux minutes, d’abord devant Misidjan (62’) puis face à Farias (64’). Côté Arsenal, pas grand chose à signaler sauf une occasion de Chamberlain, très bien trouvé en retrait, mais l’anglais ouvre beaucoup trop son pied (82’). Sur un ballon d’El Neny en profondeur, Özil va défier Borjan et se débarrasser de celui-ci d’un amour de lob avant de crocheter deux défenseurs qui le voient déposer le ballon dans le but vide pour le but de la victoire (90’). À admirer sans modération.

Les Londoniens sont donc qualifiés pour les huitièmes de finale pour la 17è fois de suite, seul le Real peut faire mieux ce soir (18 fois) et conservent donc la tête du groupe A, mais tout se jouera le 23 novembre face au PSG. Un match très important pour l’avenir européen des protégés de Wenger,  conscients plus que quiconque des conséquences de terminer second du groupe…

#Sabri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *