Arsenal – Burnley : les notes

Le dernier match de la saison à domicile, et surtout le dernier d’Arsène Wenger dans son Emirates. Si l’événement d’aujourd’hui était surtout la cérémonie qui a eu lieu après la rencontre, le match n’était pas totalement anecdotique puisqu’une victoire permettait à Arsenal de confirmer définitivement sa 6ème place, permettant une qualification directe en Europa League sans disputer de tour de barrage. Les Gunners n’ont pas tergiversé et ont détruit méthodiquement Burnley pour fêter leur manager de la plus belle des manières.

Les notes : 

Titulaires : 

Petr Čech : 6/10

Le portier Tchèque a passé un match plus que paisible, difficile de dire quoi que ce soit. Je crois qu’à un moment il a arrêté un ballon facile sur une frappe assez molle d’un joueur adverse.

Héctor Bellerín : 8/10

Quelle saison frustrante nous aura offert Héctor. Pitoyable jeudi à Madrid, très bon aujourd’hui à Londres. Une saison sur courant alternatif durant laquelle l’Espagnol aura joué à un très bon niveau par moments, et nous aura fait regretter Jenkinson par d’autres. Aujourd’hui c’était plutôt très bien, avec deux passes décisives en bonus. Une chose est certaine : si Bellerín reste à Arsenal la saison prochaine il faudra à tout prix lui trouver une doublure crédible.

Calum Chambers : 8,5/10

Calum avait été très bon à Old Trafford la semaine dernière, puis l’un des seuls joueurs au niveau à Madrid jeudi, et l’Anglais a encore sorti une performance de très bonne facture aujourd’hui face à Burnley. L’adversaire était certes d’un calibre assez modeste, mais Calum a bouclé son match avec beaucoup de sérénité tant dans l’anticipation qu’à la relance.

Konstantinos Mavropanos : 8/10

La grande question à propos de Mavropanos était de savoir si son match très prometteur à Old Trafford n’était qu’une anomalie ou si ce gamin a vraiment le potentiel pour être titulaire à Arsenal. La domination des Gunners a été telle qu’on aura pas forcément la réponse à cette question aujourd’hui, mais toujours est-il que « Dinos » a une nouvelle fois montré de belles choses, en étant très fort dans les duels tout en montrant une certaine aisance balle au pied. Merci Sven !

Sead Kolasinac : 8,5/10

Le Bosnien profite de la fin de saison pour glaner du temps de jeu, et il en profite ! Sead n’a eu de cesse de proposer des solutions sur son côté gauche, combinant très bien avec Aubameyang notamment. Toujours aussi impressionnant par son physique de buffle, Kolasinac a été récompensé de ses efforts en seconde période en inscrivant un joli but, tout en puissance.

Granit Xhaka : 8/10

Une nouvelle performance de haute volée pour Xhaka dans ce rôle de meneur reculé. Excellent dans la distribution et de mieux en mieux dans l’anticipation et dans les duels, la fin de saison du Suisse est assez impressionnante. C’est juste dommage que sa saison ait approximativement démarré vers la mi-février.

Jack Wilshere : 7,5/10

Était-ce la dernière à l’Emirates de Jack Wilshere sous le maillot rouge et blanc ? C’est probable. Quoi qu’il en soit, l’enfant d’Arsenal a livré une partie plaisante, en participant au jeu de manière fluide en première période avant d’appuyer sur l’accélérateur en seconde période en nous offrant des gestes de classe ainsi qu’une passe décisive pour Iwobi. Le contrat est sur la table Jack.

Alex Iwobi : 6,5/10

C’était un match assez bizarre pour Iwobi : le Nigérian a autant réalisé de très beaux gestes techniques qu’il a manqué de passes faciles. Au final Alex se retrouve à l’avant dernière passe sur deux buts et à la finition sur un autre, mais il devra montrer bien plus de constance au sein d’un même match si il veut avoir un coup à jouer la saison prochaine.

Henrikh Mkhitaryan : 7,5/10

Quand on voit jouer Mkhitaryan, on a l’impression qu’il a toujours été là. Sa participation au jeu, sa propreté, sa façon d’être toujours au bon endroit au bon moment pour faire la bonne passe.. Tout respire l’intelligence dans son jeu, et il est plus qu’agréable à voir balle au pied. Quelle bonne idée de l’avoir fait venir cet hiver..

Pierre-Emerick Aubameyang : 9/10

On doutait de l’intérêt de sa venue il y a quelques semaines, mais Auba nous fait mentir match après match. Le Gabonais a une nouvelle fois été très impliqué dans le jeu des Gunners, multipliant appels mais aussi retours défensifs, et a surtout été clinique devant le but avec deux réalisations ainsi qu’une passe décisive. Cerise sur le gâteau : son entente avec Lacazette laisse entrevoir de très belles choses.

Alexandre Lacazette : 8,5/10

Buteur, passeur, omniprésent dans le jeu offensif d’Arsenal grâce à ses décrochages toujours précieux : Lacazette s’est définitivement adapté au jeu de son équipe et termine sa saison en trombe. On espère pour lui que ça suffira pour assurer une place à la coupe du monde, il le mérite !

Remplaçants : 

Aaron Ramsey (pour Jack Wilshere, 72ème) : 6/10

Une entrée discrète mais efficace, dans la continuité du match de Jack.

Danny Welbeck (pour Alexandre Lacazette, 72ème) : 5/10

Pas grand chose à signaler pour Danny, si ce n’est cette mine sur la barre qui aurait mérité un meilleur sort…

Per Mertesacker (pour Calum Chambers, 77ème) : Danke Per

Une entrée très anecdotique mais symbolique et belle. Per Mertesacker a pu faire son adieu au public de l’Emirates avec une ovation méritée pour tout ce qu’il a apporté, et va maintenant pouvoir se consacrer sur sa deuxième carrière à l’Academy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *