Arsenal-Chelsea: Et si c’était le déclic ?

Ce week-end, les Gunners se sont imposé de la plus belle des manières face à des Blues bien en dessous de leur niveau habituel. Victorieux sur le score de 3-1, Arsenal n’avait plus marqué plus de 2 buts dans un même match depuis la première journée face à Fulham ! Les Gunners sont-ils enfin sur la bonne voie ? Arteta a-t-il enfin trouvé la bonne formule et surtout, les bons joueurs à aligner ? Voici quelques éléments de réponses.

Ce samedi, en battant Chelsea, Arsenal a enfin réussi à se sortir de cette infernale spirale de défaites en Premier League qui durait depuis plus d’un mois et avait démarré sur cette gifle 3-0 infligée par Aston Villa à l’Emirates. Depuis la victoire à Old Trafford contre United le 1er novembre, les Gunners ont enchainé 5 défaites et 2 matchs nuls en 7 matchs jusqu’à cette victoire face aux Blues ce week-end qui permet déjà de tirer quelques conclusions. 

Une ligne d’attaque enfin efficace

Englués à la 15ème position du classement, si les Gunners en sont arrivés là c’est avant tout à cause de l’inexistence de leur animation offensive. Le meilleur buteur de l’équipe est actuellement Alexandre Lacazette, avec seulement 4 buts tandis qu’Aubameyang, bien loin de ses standards habituels comptabilise seulement 3 buts. Le côté droit de l’attaque s’est transformé en cirque au fil des matchs avec un Willian complètement absent des débats et un Pépé avec la tête constamment dans le guidon. Ce week-end, c’est comme si l’ADN d’Arsenal qui avait disparu depuis de longues semaines avait repris vie le temps d’un match face à Chelsea. Avec une attaque inédite mais extrêmement séduisante composée de Saka, Smith Rowe, Martinelli et Lacazette, les Gunners ont exercé tout le long du match un pressing constant en attaque sur la défense des Blues. 

Arsenal-Chelsea
Le retour de la bromance Saka Martinelli

Saka a été élu homme du match et a (une fois de plus) montré toute l’étendu de son talent. Martinelli vient tout juste de retrouver les terrains et il affiche déjà une envie et une rage de vaincre supérieur au reste de l’équipe. Smith Rowe, aligné en tant que numéro 10, a constamment cherché à jouer dans la verticalité et à pénétrer balle au pied dans la défense adverse, tout en continuant à jouer juste. Cette prestation confirme ces récentes sorties en Europa League et qu’il se place peut-être comme étant l’homme de la situation dans cette zone du terrain laissée à l’abandon.

Quant à Lacazette, il semble enfin reprendre du plaisir sur le terrain, sûrement du au fait que cette fois ci, ces compères en attaque ont su se mettre au niveau de son envie et de l’engagement qu’il a toujours montré sous le maillot des Gunners. Grâce à cette belle animation offensive, Arsenal aurait d’ailleurs mérité de l’emporter sur un score encore plus large, une première cette saison !

Aubameyang, Willian, Pepe… les grands perdants ?

Si tout les fans sont sans aucun doute heureux de cette animation offensive, on se demande pourtant dans un coin de notre tête si cette victoire n’a pas eu lieu grâce (ou à cause) de l’absence d’Aubameyang sur le front de l’attaque. Encore pas tout à fait remis de sa blessure au mollet, le capitaine des Gunners s’est retrouvé sur le banc à regarder la meilleure prestation des Gunners cette saison… sans lui. Il est l’ombre de lui même depuis le début de la saison et son manque d’implication est criant à tout les égards. En espérant que d’avoir vu les prestations des jeunes lui a permis de prendre conscience de l’effort qu’il faut désormais fournir pour pouvoir enchainer les victoires et remonter au classement. Ironie du sort quand on sait que le rôle d’un capitaine et de montrer la voie aux plus jeunes, et non l’inverse…

Arsenal-Chelsea
Aubameyang en plein doute

Du côté de Willian et de Pépé, leurs performances désastreuses sur le flanc droit de leur attaque au cours des derniers mois les ont conduit sur le banc de manière justifiée. Même si Pépé s’est montré à son avantage en Europa League, on attend beaucoup plus de lui en Premier League et qu’il se mette au diapason de Martinelli et de Saka. Willian semble surtout se profiler comme une erreur de casting flagrante puisqu’on ne voit absolument pas ce qu’il peut apporter à cette équipe et sa soi-disant “polyvalence” n’a jamais permis de faire la différence. On espère désormais qu’Arteta va laisser la chance aux plus jeunes qui démontrent plus d’envie et de qualités techniques comme Nelson ou bien Saka qui peut également très bien jouer sur le côté droit comme ce week-end. 

Une solidité défensive retrouvée ? 

Au niveau du milieu de terrain, on dirait que Xhaka a à coeur de se rattraper de son expulsion inexcusable contre Burnley. Ses trois matchs de suspension lui ont peut-être fait du bien et on espère qu’il va désormais sortir des prestations comme celle contre Chelsea. Quand Partey reviendra de blessure, un milieu Xhaka Partey semble être la meilleure solution pour effectuer la transition offensive et assurer une bonne récupération au milieu de terrain. 

Pour la défense, Holding et Mari ont plus au moins tenu la baraque face aux Blues mais on les imagine mal devenir une solution viable et durable en défense centrale. Gabriel, qui est sans aucun doute devenu un joueur incontournable de l’effectif grâce à sa sérénité en défense, sera un titulaire indiscutable. Mis à part un renfort cet hiver en défense ou l’apparition de Saliba en équipe première (ce qui est très improbable), la meilleure solution serait donc une défense centrale 100% Brésilienne avec David Luiz aux côtés de Gabriel. A gauche, Tierney semble indéboulonnable de par son envie et sa qualité de centre. Cependant, Bellerin ne donne malheureusement plus satisfaction à droite alors que Maitland-Niles enchaine les bonnes performances lorsque Arteta lui laisse sa chance. 

Arsenal-Chelsea
Exemple de composition possible

Selon les enseignements qu’on a pu tirer de ce match, on peut donc imaginer un 11 qui tournerait autour de ces joueurs dans les prochains matchs à venir. En espérant bien évidemment qu’Aubameyang puisse faire un retour fracassant et que Nelson bénéficie enfin du temps de jeu qu’il mérite. Une chose est sûre, cet Arsenal-Chelsea a permis aux supporters de retrouver le sourire et d’espérer une remontée au classement encore inespérée il y a quelques jours. Espérons désormais qu’Arteta et ses joueurs pourront reproduire ce type de performance dans les matchs à venir. 

#Corentin (@CorentinDvd) #AFC 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *