Arsenal – Chelsea : une nouvelle finale à Wembley et des notes

ON Y EST ! LA FINALE ! Après deux manches assez peu spectaculaires mais sur lesquelles les Gunners auront su faire preuve de sérieux et de maîtrise pour vaincre leur ennemi Londonien, Arsenal est en finale de la Carabao Cup : nous y affronterons Manchester City le 25 février prochain.

La rencontre n’a pas été d’une beauté phénoménale, mais fut très intense, et on a enfin retrouvé une équipe d’Arsenal conquérante et combattive : de très bonne augure pour la suite.

Les notes :

Titulaires :

 

David Ospina : 6/10

Le gardien Colombien n’a pas eu tant d’arrêts que ça à faire, et il a été impuissant face à Hazard sur l’ouverture du score, mais le numéro 2 dans les cages s’est montré rassurant dans ses sorties et a été relativement précis dans ses relances. On peut compter sur lui, et ça fait du bien d’avoir une doublure de ce niveau.

Héctor Bellerín : 7/10

Et si  notre tête à claque Espagnole favorite retrouvait enfin un niveau décent ? Après un bon match face à Palace, Héctor s’est une nouvelle fois montré très solide dans son couloir tout en étant plus judicieux qu’à l’habitude sur ses choix offensifs. Si seulement sa saison pouvait enfin être lancée…

Laurent Koscielny : 7/10

Le Boss. Comme d’habitude quoi. Dur sur l’homme, bon dans les anticipations, bon à la relance… le Français s’est même permis quelques montées offensives pour donner des solutions à ses partenaires. Petit bémol pour sa non-intervention sur le but d’Hazard où il se fait avoir comme un bleu.

Shkodran Mustafi : 6,5/10

L’Allemand n’a pas fait tâche à côté de son capitaine, en réalisant lui aussi une performance plus que solide, en étant notamment injouable dans le domaine aérien. Cependant, exactement comme pour Koscielny, lui aussi se fait avoir par Hazard sur le but de Chelsea.

Nacho Monreal : 8,5/10

Ignacio « Nacho » Monreal Eraso, aka « El patrón del Emirates ». Quel match encore pour Monreal. Quel joueur complet il est devenu au fil des années. Très bon défenseur, excellent relanceur, toujours disponible et plein d’intelligence pour offrir des solutions sur les phases offensives… il n’en finit plus d’impressionner de matchs en matchs.

Mohamed Elneny : 8/10

Celui que l’on avait pas forcément vu venir nous vient d’Égypte : après un match aboutit au poste de sentinelle contre Palace, Arsène Wenger a décidé de reconduire Momo dans le même rôle face à Chelsea… et le moins que l’on puisse dire c’est que ça a marché. Précieux pour offrir une solution à la première relance, utile dans les tâches défensives, et toujours avec ce volume de jeu qui le caractérise, Elneny est peut être en train de se faire une place de choix dans cet effectif.

Granit Xhaka : 5,5/10

La petite déception, encore une fois. Granit s’est bien battu, mais on a l’impression qu’il ne sait pas trop où se situer dans ce milieu à trois. On le remercie quand même chaleureusement pour ce but libérateur sur lequel il suit parfaitement une action pourtant confuse.

Jack Wilshere : 8/10

La belle histoire de cette saison sans aucun doute. Match après match, Jack confirme qu’il est plus que jamais de retour, avec cette douceur balle au pied qui lui est propre, mais aussi avec énormément de hargne et surtout une condition physique retrouvée qui lui permet d’enchaîner les matchs sans problème. On t’aime Jacky !

Alex Iwobi : 6/10

Le Nigérian a été très peu en vue offensivement, mais a réalisé un très gros travail là où on ne l’attendait pas, en éteignant complètement Victor Moses sur son côté droit. Alex aura bien eu une occasion de briller sur une contre attaque bien menée, mais sa frappe a été arrêtée par un Caballero inspiré.

Mesut Özil : 7,5/10

Techniquement injouable, inspiré, et même de plus en plus travailleur sur les phases défensives, Mesut traverse une de ces périodes durant lesquelles chacune de ses prises de balle est un délice pour les yeux. On a plus que deux attentes : le voir en action balle au pied avec Mkhitaryan, et le voir en action stylo à la main pour signer un nouveau contrat.

Alexandre Lacazette : 7/10

Pas de but pour le Français, même pas de frappe à se mettre sous la dent, mais un travail de pressing et de conservation de balle vital, à l’image de l’action qui amène au but de Xhaka. Pas le genre de match le plus évident pour un attaquant, mais Lacazette est un bosseur qui devient très important dans cette équipe.

 

Remplaçants :

Aaron Ramsey et Sead Kolasinac (entrés pour Iwobi et Lacazette à la 84ème) : non notés

Les deux entrants ont eu la même fonction : densifier le milieu pour empêcher les Blues de se procurer des occasions en fin de match. Mission accomplie !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *