Sans trembler, Arsenal élimine l’AC Milan

Une semaine seulement après le déplacement à San Siro, Arsenal retrouvait la Ligue Europa ce jeudi afin de valider la victoire 2-0 de l’aller et se qualifier ainsi pour les quarts de finale de la compétition.

Pour cette rencontre, la dernière pour Arsenal avant la trêve internationale, Arsène Wenger aligne évidemment son équipe type. Par rapport au match aller, Bellerín fait son retour à la place de Chambers à droite tout comme Monreal qui remplace Kolasinac à gauche. Pour le reste, on retrouve le même onze, avec notamment Mkhitaryan et Ramsey, les deux buteurs du match aller. En face, Gennarro Gattuso effectue quelques changements, et on notera surtout la titularisation du jeune Andre Silva à la pointe de l’attaque, lui qui a offert la victoire aux Lombards ce week-end en Serie A.

1ère mi-temps :

Comme l’on pouvait s’y attendre, Milan démarre fort. En revanche, on peut être surpris de la passivité de la défense d’Arsenal qui dès la première minute, permet à Andre Silva de se procurer une grosse occasion. Seul dans la surface, l’attaquant Portugais envoie heureusement sa frappe à côté.

Arsenal entre ensuite dans son match et tente de garder le ballon. Les Gunners doivent cependant faire face à un coup dur puisque Koscielny doit laisser sa place. Touché dans le bas du dos, le défenseur français est incapable de continuer et cède sa place à Chambers. Quant au brassard, c’est Wilshere qui en hérite.

Les Gunners ne perdent pas pour autant pied comme ils avaient pu le faire l’an dernier face au Bayern où ils avaient encaissé 8 des 10 buts de la double confrontation après la sortie de leur capitaine (blessé à l’aller, expulsé au retour). Cette fois, face à un adversaire plus modeste, les Gunners montent en puissance et se procurent leur première occasion sur un contre que Welbeck termine d’une frappe puissante arrêtée par Donnarumma.

Capture d’écran 2018-03-15 à 23.21.22

Le match a du mal à s’enflammer jusqu’à la 35ème minute. C’est le moment que choisit Calhanoglu pour relancer le suspens. Excentré sur la gauche à 30 mètres, le Turc envoie une frappe tendue et puissante dans le petit filet d’un Ospina impuissant. 0-1, Milan peut de nouveau y croire et l’inquiétude gagne les travées de l’Emirates.

Arsenal va heureusement vite réagir et va bénéficier de la générosité de l’arbitre. En effet, sur un contact peu évident (inexistant à vrai dire), Welbeck s’effondre dans la surface et obtient un penalty. Au ralenti, on voit bien que Rodriguez, le défenseur du Milan, fait bien un geste de la main vers Welbeck mais à aucun moment il ne déséquilibre l’attaquant anglais. Toujours est-il qu’il y a bien penalty et c’est Welbeck qui se fait justice lui-même en prenant Donnarumma à contre-pied. 1-1, 39ème.

Capture d’écran 2018-03-15 à 23.08.05

Suite à l’égalisation, on assiste à une fin de première période débridée où les deux équipes se procurent des situations dangereuses. Côté Arsenal, on relèvera notamment une belle frappe de Wilshere bien repoussée par Donnarumma.

Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score de 1-1 qui laisse encore espérer les Milanais. Plus mordants qu’au match aller, les Italiens posent quelques problèmes à un Arsenal qui ne semble pas être encore à fond.

2ème mi-temps :

Après la pause, les 22 acteurs repartent sur les mêmes bases puisque les deux équipes continuent d’afficher leur volonté de marquer. Mkhitaryan, servi par Özil, se procure la première occasion du second acte avec une frappe au premier poteau bien sortie par Donnarumma.

Milan de son côté fait toujours preuve de bonne volonté mais a du mal à se procurer des occasions. Il faut attendre un ballon exceptionnel de Bonucci pour Kalinic, tout juste entré en jeu, pour qu’Ospina puisse s’illustrer. Le gardien colombien capte bien la tête de l’attaquant milanais.

Sans doute pas complètement rassuré, Wenger procède à un premier changement qui indique qu’il entend désormais protéger l’avantage de 2 buts de son équipe : Elneny entre, Mkhitaryan sort (70ème).

Pourtant, dans la foulée de ce changement, c’est bien Arsenal qui va marquer.  Pas attaqué à environ 25 mètres du but, Xhaka arme une bonne frappe vers le premier poteau. Donnarumma est dessus mais il se loupe complètement et, tentant d’arrêter le ballon, l’envoie dans son propre but. Arsenal prend l’avantage et mène 2-1. À vingt minutes de la fin, ce huitième de finale semble être décidé, puisque Milan doit désormais marquer trois fois pour l’emporter.

Capture d’écran 2018-03-15 à 23.07.49

Les Milanais ont d’ailleurs l’air d’avoir compris que leur parcours allait s’arrêter à l’Emirates. Le rythme ralentit et on attend tranquillement la fin du match. Arsenal va même offrir un troisième but à ses supporters. À la 87ème, Welbeck initie une offensive en lançant Wilshere sur la gauche de la surface. L’Anglais sert parfaitement Ramsey dont la tête à bout portant est arrêtée par Donnarumma. Le ballon revient sur Welbeck qui n’a plus qu’à le pousser au fond, de la tête, pour inscrire un doublé. Arsenal mène désormais 3-1 et est récompensé de sa maitrise globale. Quant à Welbeck, il est lui aussi récompensé de sa bonne prestation, que ce soit à l’aller ou au retour de cette confrontation.

La rencontre s’achève sur cette victoire au terme d’un match sérieux des Gunners face à un adversaire valeureux mais finalement moins fort que ce que l’on attendait. Arsenal se qualifie donc pour les quarts de finale dont le tirage au sort sera effectué ce vendredi à 13h. Les Gunners pourront y retrouver notamment l’Atlético de Madrid ou l’Olympique de Marseille, mais pas Dortmund ou Lyon, éliminés respectivement par Salzbourg et le CSKA.

#AntoineP

Capture d’écran 2018-03-15 à 23.07.27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *