Arsenal et la FA Cup, une histoire d’amour depuis 90 ans

La saison 2019/2020 est à l’aube de sa conclusion. Elle restera dans les mémoires comme l’une des pires campagnes réalisées par Arsenal dans l’histoire moderne du club. Trois coachs différents, une élimination en League Cup, une humiliation à domicile en Europa League par l’Olympiakos et surtout, une faible 8e place en Premier League avec 56 points. Les Gunners misent tout sur cette FA Cup pour sauver leur saison. Mais la plus ancienne des compétitions de football revêt une dimension particulière dans le Nord de Londres. La FA Cup, c’est LA coupe d’Arsenal, encore plus ces 20 dernières années.

1930. 1936. 1950. 1971. 1979. 1993. 1998. 2002. 2003. 2005. 2014. 2015. 2017.

13 FA Cup. Un record. Dont 7 pour Arsène Wenger, un record là-aussi pour un seul manager. Arsenal a donc la possibilité, en battant Chelsea, de remporter une 14e ligne au palmarès de ce mythique trophée. Seul Manchester United se rapproche de ce record avec 12 titres dans la compétition. Mais cette année pour Arsenal, une victoire retentirait autrement que par le passé. Le règne d’Arsène Wenger est terminé depuis deux saisons désormais et Arsenal semble avoir perdu son identité.

Arsenal et la FA Cup, véritable histoire d’amour à travers les décennies

Pourtant cette compétition, si particulière aux yeux des supporters du Royaume, est taillée pour Arsenal. Comme cette saison l’aura démontrée, les Gunners sont capables de battre n’importe qui, n’importe quand, sur un seul match. Peu importe le reste. Même quand tout va mal, Arsenal semble puiser une énergie supplémentaire en FA Cup pour toujours réussir à avoir une chance d’accrocher ce trophée. Dans son histoire, Arsenal a atteint 21 fois la finale, un record, pour 13 victoires et 7 défaites en attendant le résultat de ce soir. Au fil des années, la FA Cup a accompagné les glorieuses années d’Arsenal ou mis fin à de longues périodes sans aucun trophée.

En 1930, Arsenal remporte le tout premier trophée de son distoire (2-0 contre Huddersfield Town). Et comme par hasard, il s’agit d’une FA Cup. Une victoire qui marque le début de la suprématie des Gunners dans les années 30 sous les ordres d’un certain Herbert Chapman. L’année suivante, Arsenal est champion d’Angleterre pour la première fois. En 1933, 1934, et 1938, les rouges et blancs sont de nouveau sacrés. Ils remporteront également une 2e FA Cup en 1936.

1930. Arsenal remporte sa première FA Cup, le premier trophée de son Histoire.

Faisons à présent un bond dans le temps jusqu’en 1971. Arsenal n’a plus été victorieux en Angleterre depuis 18 ans. En 1970, les Gunners remportent tout de même la Coupe des villes de foires (European Fairs Cup). Mais sur le sol britannique, la période de disette s’allonge. En 1971, Arsenal réalise alors le doublé. Mené par des légendes du club comme Charlie George, George Armstrong, George Graham, Peter Storey, Franck McLintock ou encore Bob Wilson, Arsenal s’impose à White Hart Lane pour remporter le championnat face au rival historique du nord de Londres : Tottenham Hotspurs. Quelques jours plus tard, en finale de FA Cup, les Gunners viennent à bout de Liverpool après prolongations sur le score de 2-1. Charlie George marque le but vainqueur d’une superbe frappe aux 20 mètres. Et si Arsenal n’a pas eu plus de succès que cela à cette époque, ce doublé vient récompenser cette génération de légendes du club. Et encore une fois, la FA Cup accompagne l’Histoire du club dans ses périodes de gloires.

Arsène Wenger, manager le plus titré en FA Cup

Avant l’arrivée du Français, Arsenal va ajouter deux lignes à son palmarès dans la compétition en 1979 et 1993. Mais à partir de 1996, date du début du règne de “Arsène Who ?”, le trophée va prendre une nouvelle dimension chez les fans d’Arsenal. Sur les 8 finales disputées sous les ordres du manager alsacien, Arsenal en remporte 7. La première en 1998 lors d’un nouveau doublé historique. Arsenal l’emporte 2-0 contre Newcastle grâce à des buts de Marc Overmars et de Nicolas Anelka.

Les titres vont ensuite s’enchaîner dans les années 2000 durant la période des Invincibles. Arsenal ajoute 3 coupes d’Angleterre à son palmarès. C’est l’époque du mythique duel entre Wenger et Ferguson. Les deux managers s’échangent les titres de Premier League et de FA Cup. Chaque rencontre est un combat, une partie de l’Histoire du foot anglais, en atteste le match dans le match entre Roy Keane et Patrick Vieira. A cette période, tout le monde s’attend à ce qu’Arsenal tienne son rang en accumulant les trophées. Mais après 2006, Arsenal perd peu à peu de sa superbe à la fin des années 2000 et au début des années 2010. En cause : la finale de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone (perdue 2-1 au Stade de France), les départs de Robert Pirès, Thierry Henry et Patrick Vieira ainsi que la construction de l’Emirates Stadium qui oblige Arsenal à investir un minimum pour garder des finances saines.

En 2005, Patrick Vieira tire le pénalty vainqueur contre Manchester United en finale de la FA Cup. C’est la dernière fois qu’il portera le maillot des Gunners.

2014, la rédemption.

Symbole d’une poisse qui va coller aux Gunners pendant de longues années : la finale de League Cup en 2011. Arsenal est défait par Birmingham 2 buts à 1. Mais c’est surtout par la manière que les fans resteront marqués. A la 89e minute, une mésentente entre Szczesny et Koscielny permet à Obafemi Martins de marquer dans le but vide. Une catastrophe pour des Gunners qui ne retrouveront le goût d’une finale que 3 ans après lors de la saison 2013/2014.

La pression est énorme sur les épaules des hommes de Wenger. Arsenal n’a pas remporté de trophée depuis 9 ans, une éternité. Les Gunners affrontent Hull City à Wembley et sont rapidement menés 2-0 par les Tigers. Scénario catastrophique une nouvelle fois, la FA Cup semble s’éloigner. Jusqu’à la 16e minute et ce magnifique coup franc de Santi Cazorla. The rest is history.

Arsenal vient finalement à bout des Tigers en prolongations grâce à l’inévitable Aaron Ramsey. Les Gunners mettent ainsi fin à 9 ans de disette à la suite d’un come-back mémorable. Encore une fois, Arsenal renoue avec le succès à travers le prisme de la FA Cup.

Les années suivantes, exactement comme en 2002, 2003 et 2005, l’équipe d’Arsène Wenger s’offre deux autres coupes : en 2015 et 2017. Des succès en FA Cup qui permettent aux Gunners de sortir la tête de l’eau après des campagnes de Ligue des Champions et de championnats plus qu’irrégulières.

Nouvelle finale face aux Blues de Chelsea

Ce soir, Arsenal affrontera de nouveau Chelsea en finale. Après l’humiliation de Baku en finale de l’Europa League la saison dernière (défaite 4-1), les Gunners tenteront de reproduire la performance de la finale de la FA Cup 2017 (victoire 2-1).

Match à enjeu donc entre deux équipes aux saisons compliquées. Chelsea est certes qualifié pour la Ligue des Champions l’année prochaine, mais cette finale représente un premier trophée pour Franck Lampard. Tout comme Mikel Arteta, qui dispute sa première finale en tant que coach, seulement 8 mois après sa prise de fonction.

Dans les rangs des deux équipes, beaucoup de petites histoires et de revanche dans l’air. D’un côté, Olivier Giroud, qui a d’ailleurs marqué ou été passeur décisif lors des 3 FA Cup remportées par Arsenal entre 2014 et 2017. De l’autre, David Luiz, recruté cette saison chez les Blues. Avantage pour l’instant à l’international français, très en forme depuis le restart. A l’inverse d’un David Luiz, auteur de performances catastrophiques comme de masterclass. On ne sait jamais quel David Luiz va fouler la pelouse. Willian est également concerné. Le Brésilien est lié à Arsenal depuis plusieurs semaines par des rumeurs de transfert.

Mais pour Arsenal, cette finale, à l’aube d’une saison catastrophique, peut se terminer sur une note extrêmement positive. Remporter la FA Cup après tant de déceptions cette année permettrait à Mikel Arteta d’aborder le futur avec un effectif reboosté et plein de confiance. Même si on peut apercevoir des séquences extrêmement intéressantes depuis l’arrivée d’Arteta, cette équipe d’Arsenal manque cruellement de confiance et de créativité.

Une victoire ce soir enverrait un signal fort à toute l’Angleterre, mais également en interne. Car oui, en cas de victoire, Arsenal serait capable d’ajouter une ligne à son palmarès durant sa pire saison depuis près de 25 ans. De quoi rendre jaloux de nombreux clubs. En interne, une victoire pourrait consolider la prolongation de contrat d’un Aubameyang par exemple. Une victoire signifierait également une place en Europa League.

La victoire ce soir est donc impérative, pour énormément de raisons différentes. Mais une 14e FA Cup dans l’armoire à trophées d’Arsenal prouverait à chacun que la FA Cup est LA compétition des Gunners, comme une partie de son identité. Une 14e FA Cup pourrait signifier le renouveau d’une équipe complètement perdue depuis deux ans. Comme un retour au premier plan sous les ordres de Mikel Arteta.

We Are The Arsenal.

#COYG #AFC

#Albin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *