Arsenal et la Premier League unis contre la pandémie

En ces temps de crise sanitaire, il est primordial que notre société soit unie. C’est aussi dans ces moments-là que les valeurs du club sont mises en avant : la solidarité, le partage, la persévérance. Depuis 1985, Arsenal, via Arsenal in the Community, vient en aide au quotidien à de nombreuses personnes ou associations dans le nord de Londres. Une partie de l’activité, rarement médiatisée, qui représente cependant parfaitement l’âme du club depuis sa création. Coup de projecteur sur les actions dans lesquelles Arsenal s’est impliqué pour faire à la crise du Covid-19.

Comme beaucoup d’autres pays, les britanniques sont confinés chez eux, jusqu’à nouvel ordre. Face à une situation sans précédent, les services hospitaliers britanniques connaissent les mêmes problèmes que leurs voisins européens : les services de réanimation sont saturés et le nombre de décès ne cessent d’augmenter jour après jour.

Pour soulager le personnel de santé anglais, Arsenal a donc voulu prêter main forte à travers sa branche « Arsenal In The Community » fondée en 1985. Cette filiation du club propose des services éducatifs, sportifs mais aussi des programmes à caractère social. Le club a fourni plusieurs services de logistique pour aider les infirmiers et les ambulanciers à se déplacer et prendre soin des personnes en situation de handicap ou encore les personnes âgées. En plus de cela, £150 000 ont été versées dans les fondations et associations locales comme « Islington Giving’s Crisis Found ». Une association qui fonctionne comme une plateforme de redistribution des dons vers d’autres associations qui travaillent au quotidien dans le nord de Londres. Ces mêmes associations vont ensuite fournir des produits de première nécessité (nourriture etc) aux personnes les plus vulnérables de ces quartiers.

Dans une situation aussi exceptionnelle que celle que l’on connaît aujourd’hui, Arsenal met à disposition ses ressources financières, ses infrastructures et son personnel pour combattre le Covid-19. C’est pourquoi l’organisme de charité Arsenal Foundation a donné un coup de main à l’association “His Church” en distribuant 30 000 repas dans le nord de Londres. L’objectif de “His Church” est d’atteindre 1,5 millions de repas distribués au cours du mois d’avril. Pour ce faire, un site de dons en ligne (lien dans le tweet ci-dessous) a été lancé à destination des internautes pour amasser le plus d’argent possible et parvenir à atteindre la barre des 1,5 millions de repas.

Mais Arsenal In The Community ne s’arrête pas aux besoins civiques tels que l’aide à la personne ou la distribution de nourriture. Pour aider les professeurs des écoles primaires, l’association propose également du matériel informatique accompagné d’un pack de logiciels éducatifs pour permettre aux enseignants de réaliser leurs cours en télétravail. Pour les jeunes londoniens isolés et vulnérables face au Covid-19, le personnel d’Arsenal In The Community vient prendre de leurs nouvelles régulièrement pour s’assurer qu’ils ne manquent de rien.

Pour donner un coté ludique sans quitter la sphère éducative, Arsenal, avec sa filière “Junior Gunners” propose aux parents de donner une petite leçon d’Histoire sur le club à travers des exercices de maths, de littérature et de compréhension orale. L’une de ses leçons porte sur les Invincibles d’Arsenal. 

Le club souhaite aussi faire don de l’Emirates Stadium comme camp hospitalier provisoire pour répondre à une augmentation soudaine du nombre de patients dans les hôpitaux de Londres. Si les services de santé sont saturés, les infrastructures de l’Emirates pourront être utilisés pour accueillir des malades. Le maire de Londres, Sadiq Khan, a envoyé une lettre à ce sujet. Il demande en effet aux clubs professionnels londoniens d’offrir gracieusement leurs équipements médicaux mais aussi de mettre à contribution leur staff médical pour la bonne cause : « Je ne prends pas cela à la légère et je comprends que c’est une énorme tâche que je demande aux clubs londoniens dans un contexte très particulier. Cependant, je suis affirmatif sur le fait que l’on se doit d’être unit et donc faire le maximum pour aider le National Health Service (NHS)  et ceux qui assurent la protection des londoniens »

Ce message de l’union sacré, les joueurs l’ont bien compris. Si dans chaque club, les négociations sont en cours pour des réductions ou des reports de versement de salaires, de nombreux joueurs, et joueuses, ont déjà répondu individuellement à l’appel. Via le mouvement collectif #PlayersTogether, le monde professionnel s’est engagé à financer ce fonds de solidarité à destination du NHS et des personnels de santé. Le message a été diffusé sur les réseaux sociaux, notamment par différents cadres de chaque équipe de Premier League comme Hector Bellerin (Arsenal), Cesar Azpilicueta (Chelsea) ou encore Kevin De Bruyne (Manchester City).

Si l’attention de la quasi-totalité des médias est portée sur ce genre d’initiatives, il n’en reste pas moins qu’au quotidien, ce sont les employés des clubs qui se révèlent être les vrais héros, période de crise ou non. A l’instar des personnels de santé, souvent très peu reconnus et également souvent mal payés, ce sont les “travailleurs de l’ombre” qui mériteraient d’être sous les feux des projecteurs.

#Alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *