Arsenal et Kolasinac renversent Swansea (2-1)

Arsenal avait cet après-midi l’occasion de conclure sa semaine en beauté avec la réception de Swansea à l’Emirates Stadium. En effet, après la victoire convaincante de dimanche dernier sur le terrain d’Everton et la qualification en Carabao Cup mardi face à Norwich, avec notamment un doublé du jeune Eddie Nketiah, les Gunners pouvaient recoller à un point de Tottenham, défait un peu plus tôt sur le terrain de Manchester United.

Pour cette rencontre, Arsène Wenger reconduit le même onze qui l’avait emporté à Everton il y a six jours avec notamment le trio Özil-Lacazette-Alexis devant, pour la première fois cette saison à l’Emirates. Derrière, on retrouve le reste de « l’équipe type » même si Mertesacker remplace à nouveau Mustafi, blessé. Le banc dispose comme souvent de beaux atouts avec Wilshere, Iwobi, Giroud ou encore Walcott.

 

1ère mi-temps :

D’entrée, les joueurs de Swansea se positionnent très bas et forment un bloc compact. Dès lors les Gunners monopolisent le ballon. Le problème vient du fait qu’ils buttent sans cesse sur cette défense regroupée. Ils sont en panne d’inspiration et les passes sont trop latérales, comme souvent cette saison. Cette impuissance amène également à quelques imprécisions techniques, à l’image d’un Bellerín bien bloqué sur son codé droit par le travail défensif de Clucas. De l’autre côté, c’est souvent Alexis qui essaye de débloquer la situation, mais il perd beaucoup de ballons, et lorsqu’il trouve l’inspiration avec Özil parti en profondeur, son ballon est un chouia trop long.

Comme souvent dans ces situations, Arsenal va se faire surprendre sur une des rares offensives adverses. Tout part d’une intervention un peu ratée de Koscielny qui permet aux joueurs de Swansea de récupérer. Tout va ensuite très vite puisque Clucas est immédiatement trouvé dans la profondeur, sur la gauche de la surface. Son tir passe entre les jambes de Petr Cech, dont la sortie n’est pas parfaite et qui n’aurait peut-être pas dû sortir tout court. Swansea ouvre en tout cas le score et mène 1 à 0 à l’Emirates.

Capture d’écran 2017-10-28 à 19.15.34

Suite à ce but, les Gunners reprennent leur domination et se réinstallent dans la moitié de terrain adverse. Cependant, la défense de Swansea est toujours aussi imperméable et les Gunners sont toujours aussi peu inspirés. Ils continuent de ne pas avancer et laissent leurs adversaires penser qu’ils sont en fait capables de s’imposer ici à l’Emirates. Cette configuration frustrante continue jusqu’à la mi-temps. Seule vraie occasion côté londonien à la fin de cette première période, la frappe puissante et cadrée d’Alexis suite à un bon une-deux avec Kolasinac (41ème). Côté Swansea, une occasion encore plus énorme se présente lorsque Mertesacker se fait chipper le ballon par Jordan Ayew dans sa propre surface. Arsenal échappe au 2-0 seulement grâce au manque d’adresse de l’ancien Marseillais, qui butte sur Petr Cech.

Alexis swansea

 

2ème mi-temps :

Les Gunners n’ont donc plus que 45 minutes pour renverser une situation peu confortable, surtout que dans le même temps, et Liverpool et Manchester City mènent dans leurs rencontres respectives.

La réaction va intervenir très vite, dès la 51ème minute. Les Gunners forcent le verrou adverse suite à une série de passes plus inspirées et quelques contres favorables. Özil sert Lacazette dans la surface qui, bien bloqué, a la lucidité de lui remettre d’une belle talonnade. La tentative d’Özil est contrée et le ballon arrive sur Kolasinac, seul à gauche de la surface. Le latéral bosnien frappe fort du gauche et Fabianski ne peut que toucher le ballon sans le dévier suffisamment pour l’empêcher de finir au fond. Arsenal revient dans le match grâce à Kolasinac, qui a rarement déçu cette saison. Encore une fois, c’est lui qui remet Arsenal sur les bons rails alors que l’équipe était menée. C’était déjà le cas contre Chelsea lors du Comunity Shield, puis face à Leicester en ouverture du championnat, puis à nouveau face à Cologne en Europa League. À chaque fois, le nouveau chouchou des supporters d’Arsenal a su montrer du caractère, de la puissance et de la précision technique pour relancer ces matchs mal embarqués, et c’est à saluer.

 

Les Gunners, libérés par ce but, trouvent très vite une nouvelle brèche pour prendre l’avantage. C’est cette fois grâce à Xhaka que le décalage se fait : le Suisse effectue un superbe renversement du gauche pour trouver Kolasinac, libre sur la gauche de la surface. Le défenseur contrôle et centre vers Ramsey, dont le tir au premier poteau trompe Fabianski. Le Gallois donne l’avantage à Arsenal grâce à une nouvelle passe décisive de Sead Kolasinac, l’homme de ce match. 2-1 pour Arsenal pour qui les espaces vont désormais s’ouvrir. Ramsey, quant à lui, inscrit là son 50ème but pour les Gunners.

Capture d’écran 2017-10-28 à 19.15.17

 

Le Gallois est de nouveau à l’œuvre à la conclusion d’un contre bien mené suite à un corner adverse. Il trouve Bellerín au second poteau qui se jette pour tirer, mais sa tentative touche malheureusement la barre transversale avant de sortir.

Kolasinac lui se distingue de nouveau avec une superbe passe derrière sa jambe d’appui pour Alexis. Son festival lors de cette rencontre n’est arrêté qu’à cause d’une gène à la cuisse, qui l’oblige à céder sa place à Rob Holding (78ème). Arsène Wenger indiquera cependant après la rencontre que ce changement était d’avantage une précaution plutôt qu’une réelle blessure pour Kolasinac, ce dont on ne peut que se réjouir.

Trois minutes plus tard, Wenger procède à son second changement, beaucoup plus classique celui-là puisque c’est Giroud qui remplace Lacazette à la pointe de l’attaque londonienne.

Quatre minutes après son entrée, le Français – vainqueur plus tôt cette semaine du prestigieux prix Puskás pour son coup du scorpion contre Crystal Palace au tout début du mois de janvier dernier – se procure une occasion. Après une belle combination sur la gauche entre Monreal, Alexis, et Xhaka, l’Espagnol centre pour Giroud dont la reprise du gauche frôle le premier poteau.

Dans les dernières minutes, les Gunners résistent aux dernières offensives de Swansea pour obtenir cette difficile mais précieuse victoire. Sans faire un grand match, Arsenal s’est imposé et l’on peut retenir que les joueurs d’Arsène Wenger ont eu les ressources pour revenir au score face à un adversaire regroupé. Le trio offensif a été moins brillant qu’à Everton mais n’a pas été mauvais non plus. Il faudra que ces trois joueurs soient à leur meilleur niveau dimanche prochain, où l’opposition sera tout autre sur le terrain du leader, Manchester City.

#AntoineP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *