Arsenal – Liverpool : les notes

La période des fêtes s’ouvrait ce vendredi avec un choc de haut de tableau, et c’est un match bien étrange auquel nous avons eu droit, entre deux équipes qui ont toutes les deux eues leurs très bonnes et leurs très mauvaises périodes. Au final, un score nul qui ne fait l’affaire de personne si ce n’est des concurrents aux places européennes, mais surtout un contenu une nouvelle fois bien préoccupant…

 

Titulaires : 

Petr Čech : 6/10

Le match du grand Petr était presque parfait : malgré deux buts encaissés par Coutinho puis Salah sur lesquels il ne peut rien, le tchèque a tout de même sauvé les meubles à de nombreuses reprises, empêchant son équipe de couler à pic… et quand son équipe a redressé la barre, c’est lui qui a commis une erreur en ayant pas la main assez ferme sur cette frappe de Firmino qu’il détourne cruellement dans ses propres filets.

Héctor Bellerín : 2/10

Une nouvelle performance des plus médiocres pour le latéral espagnol. Très souvent pris dans son dos par les attaquants de Liverpool, Héctor n’a également que très peu pesé offensivement, ratant de nombreuses passes et faisant pas mal de choix discutables. Bellerín s’est tout de même montré un peu meilleur au retour des vestiaires avec ce bon centre qui permet à Alexis de réduire le score, mais dans l’ensemble rien de bien rassurant.

Laurent Koscielny : 6,5/10

Un peu comme Čech, Koscielny a permis à son équipe d’éviter de sombrer de par ses nombreuses interventions de dernière minute. Le capitaine a malgré tout quelques fois cédé face à l’armada offensive adverse (parfois avec malchance comme sur le premier but) et ne s’est pas montré impérial à la relance, bien gêné par le pressing des Reds.

Nacho Monreal : 4/10

Une première mi-temps assez pauvre pour Nacho, pas dans le rythme, puis une blessure. Match à oublier pour lui, en espérant qu’il se remette vite tout de même.

Ainsley Maitland-Niles : 7,5/10

LA bonne surprise de ce match. Niles enchaîne les titularisations en Premier League et se bonifie à vue d’oeil. Si on l’a très peu vu dans la moitié de terrain des Reds, Niles s’est montré infranchissable sur son flanc gauche, ce qui n’était pas gagné vu les clients qu’il avait face à lui. Le jeune anglais s’est également montré très serein pour sortir les ballons, ce qui doit pas mal inquiéter Kolasinac, qui était pourtant loin d’être mauvais à ce poste…

Granit Xhaka : 3,5/10

Une première mi-temps cauchemardesque, durant laquelle il aura enchaîné les passes molles ou à contre-temps, ce qui a participé à l’incapacité des Gunners à se sortir du pressing adverse. Le suisse a (heureusement) nettement haussé son niveau au retour des vestiaires et a instantanément paru beaucoup plus concerné, vif, précis, et s’est même fendu d’un but splendide sur une mine dont il a le secret. Granit est capable de jouer à un haut niveau. Dommage que ça n’arrive que très rarement cette saison.

Jack Wilshere : 6/10

Pas toujours en réussite dans ses passes mais toujours très impliqué, Jacky Boy fait plaisir à voir. Son énergie et sa vista sont précieuses pour cette équipe, et il a enfin retrouvé des cannes après toutes ses galères… nous n’attendons plus que sa prolongation maintenant.

Alex Iwobi : 2/10

Le Nigérian enchaîne lui aussi les titularisations ces derniers temps mais n’y arrive pas vraiment. Pas d’inspiration, pas de hargne, pas de réussite… le problème est que les solutions à son poste sur le banc (Welbeck et Walcott) ne sont pas satisfaisantes non plus. Pourquoi ne pas jouer avec 3 vrais milieux en remplaçant Iwobi par Elneny ?

Mesut Özil : 7/10

Un artiste. Un esthète. Que dis-je ? Un génie. Quand il le veut, Mesut Özil mérite totalement ces qualificatifs. Reconnaissons-lui son implication et son professionnalisme, lui qui a si souvent été critiqué là dessus : en ce moment, il est dur de reprocher quoi que ce soit à Özil. Il partira vraisemblablement libre cet été, mais contrairement à un certain Chilien, on ne se souviendra pas de l’Allemand en mal.

Alexis Sánchez : 3/10

Le voilà le fameux chilien en question. Un but oui. Mais vraiment pas grand chose d’autre à se mettre sous la dent le concernant, toujours trop de touches de balles avant de faire la passe et encore un nombre hallucinant de ballons perdus (27 !). Vite, qu’on le vende à qui en voudra et qu’on s’achète un joueur qui en aura quelque chose à foutre d’Arsenal.

Alexandre Lacazette : 5/10

L’attaquant français n’aura pas ménagé ses efforts en proposant tout le temps des solutions à ses partenaires, mais a été bien trop isolé en première période. Un peu plus en réussite au retour des vestiaires, Lacazette n’a pas réussi à se procurer d’occasion franche mais a su faire jouer ses partenaires, en témoigne ce délicieux une-deux avec Özil qui permet à l’Allemand de marquer le troisième but de son équipe.

Remplaçants : 

Shkodran Mustafi (pour Monreal, 46ème) : 3/10

Entré en jeu à la pause pour remplacer Monreal, blessé, Mustafi n’a pas marqué de points en se montrant lui aussi bien fébrile face Salah et consorts.

Danny Welbeck (pour Iwobi, 78ème) : non noté

Pas vraiment servi, Welbeck aura fait les efforts défensifs mais n’a pu se mettre en évidence devant le but de Mignolet.

Theo Walcott (pour Alexis, 89ème) : non noté

Un peu la même chose que pour Welbeck.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *