Arsenal – Newcastle : les notes

La dernière ligne droite est lancée ! Avant le coup d’envoi de ce match, Arsenal n’avait plus que huit matchs à jouer avant la fin de la saison, avec en ligne de mire un top 4 toujours aussi disputé. Avec la réception de Newcastle, les hommes d’Unai Emery avaient l’opportunité de monter sur le podium, repassant finalement devant leurs rivaux de Tottenham : une mission finalement accomplie après une rencontre pas forcément spectaculaire mais bien maîtrisée.

Les notes : 

Titulaires : 

Bernd Leno : 6,5/10

Difficile d’attribuer une note à Leno sur ce match, qui n’a eu qu’un seul arrêt, relativement facile, à faire. L’Allemand a néanmoins été bon dans ses anticipations et sur ses passes, et mérite ce nouveau clean-sheet.

Ainsley Maitland-Niles : 6/10

Le jeune Anglais aura eu un peu de mal à se mettre en évidence sur son côté droit plutôt déserté par ses partenaires en attaque, mais aura relativement bien tenu son couloir et n’a jamais hésité à apporter une solution offensive.

Shkodran Mustafi : 8,5/10

Incroyable mais vrai, Mustafi a réalisé un match sérieux pendant 90 minutes. Auteur de plusieurs interventions pleines d’autorité et décisives, Shkodran a également réalisé quelques anticipations de qualité pour permettre à ses partenaires de lancer des attaques rapides. Il semblerait donc qu’il faille attendre le 1er avril pour que Mustafi se mette à faire un bon match…

Sokratis Papasthatópoulos : 7/10

Le Grec a également réalisé un bon match dans l’ensemble mais a parfois défendu sur un fil et a surtout bêtement retardé l’ouverture du score de son équipe en commettant une faute bête sur un corner qui avait profité à Ramsey.

Nacho Monreal : 7,5/10

Un match à la Monreal : propre, discret mais toujours efficace et techniquement impeccable.

Sead Kolasinac : 4,5/10

Une note volontairement basse pour Kolasinac, qui, même s’il n’a pas été catastrophique, a gâché bon nombre de situations dangereuses en se ratant dans le dernier geste, notamment en fin de première mi-temps. Le Bosnien est capable d’apporter bien plus.

Matteo Guendouzi : 8/10

Malgré quelques erreurs techniques, Matteo Guendouzi a une nouvelle fois livré une prestation très solide au milieu de terrain, se montrant toujours disponible pour ses partenaires et intenable au pressing lors des rares pertes de balle de son équipe. Ajoutez à ça une technique plutôt intéressante et un fighting spirit qui manque dans cette équipe, et vous avez l’une des perles de la saison d’Arsenal.

Aaron Ramsey : 9/10

Avant de sortir sur blessure, Aaron Ramsey réalisait quasiment le match parfait, se montrant omniprésent au milieu et plus souvent en attaque pour permettre à ses partenaires de faire le surnombre. C’est de lui qu’aurait pu venir le premier but sans une bête erreur de Sokratis, et c’est finalement lui qui a ouvert le score suite à une jolie action qu’il avait lui même initié. Le Gallois a malheureusement dû quitter ses partenaires prématurément, et on espère que ce n’était que par précaution.

Mesut Özil : 7,5/10

Après un début de match assez fade, l’Allemand est petit à petit monté en puissance pour devenir un rouage essentiel du jeu d’Arsenal dans cette partie, que ce soit par la qualité de son jeu de corps ou grâce à ses habituelles passes léchées. S’il n’a pas été décisif ce soir, Özil est tout de même à créditer d’un vrai bon match.

Alex Iwobi : 5/10

Le Nigérian a réalisé un match assez insipide dans son couloir gauche, certes pas aidé par un Kolasinac qui n’était pas vraiment dedans non plus.

Alexandre Lacazette : 8/10

Une nouvelle très bonne performance de l’attaquant Français, qui nous régale pratiquement à chaque match cette saison. Élément clé du jeu d’Arsenal grâce à sa capacité de conservation et à ses décrochages toujours justes, Lacazette a d’abord été impliqué sur le but de Ramsey et aurait pu marquer avant la mi-temps sans un sauvetage énorme de Ritchie sur sa ligne. L’ancien Lyonnais aura finalement été récompensé de ses efforts en seconde période sur une offrande de son compère Aubameyang.

Remplaçants : 

Pierre-Emerick Aubameyang (pour Iwobi, 60ème) : 7/10

L’entrée d’Aubameyang a donné un coup d’accélérateur au jeu d’Arsenal, qui ronronnait un peu après le retour des vestiaires. Le Gabonais a d’abord eu l’occasion de doubler la mise lui-même, mais a vu Dubravka repousser sa tentative. Aubam’ a tout de même pu se consoler en offrant une passe décisive à Lacazette en fin de match sur une astucieuse déviation bien dosée.

Mohamed Elneny (pour Ramsey, 67ème) : 5/10

Bien qu’il n’ait pas fait une mauvaise entrée, on comprend (malheureusement) pourquoi l’Égyptien a si peu de temps de jeu cette saison : il est tout simplement moins intéressant que les quatre autres joueurs pouvant occuper son poste.

Henrikh Mkhitaryan (pour Özil, 84ème) : non noté

L’Arménien est entré dans un match déjà plié et n’a pas eu l’occasion de se mettre en évidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *