Arsenal – Norwich : les notes d’une performance solide

Pour le compte de cette 32e journée de la Premier League, Arsenal n’a eu aucun mal à se défaire (4-0) d’une équipe de Norwich inoffensive. Les Canaries ont même offert deux buts à Pierre-Emerick Aubameyang sur deux erreurs grotesques. Arsenal enchaîne une 3e victoire toutes compétitions confondues. Voici les notes de la rencontre.

Martinez (7) : Gros match encore une fois du numéro 2 des Gunners. Emiliano impressionne depuis la blessure de Leno. Il signe notamment deux énormes arrêts juste avant et juste après la mi-temps.

Bellerin (5) : Pas vraiment inquiété défensivement, Hector n’a pas non plus été trop en vue offensivement. Et sur les rares occasions où il s’est porté vers l’avant, il a manqué de justesse dans la dernière passe. L’Espagnol semble encore poussif sur le plan physique, son coup de rein vers l’avant ne fonctionne plus. Il est remplacé à la 75e par Cedric Soares (oui oui vous avez bien lu) pour qui il n’aura fallu que 3 minutes et 49 secondes pour inscrire son premier but chez les Gunners (oui oui vous ne rêvez pas).

Mustafi (6) : Dans un match où la défense n’a pas vraiment été mise à mal, Mustafi a géré les quelques situations sur son côté droit de cette défense à 3. Il est remplacé par Rob Holding à la 47e minute, qui a, lui aussi, fait le job.

David Luiz (6) : Pas vraiment grand chose à dire de plus tellement Norwich n’a pratiquement jamais été dangereux. Le clean sheet et la prestation collective d’Arsenal peuvent lui faire du bien pour retrouver la confiance.

Kolasinac (5) : Même commentaire que pour ses deux compères de la défense aujourd’hui. Avec un bémol, Kola aurait pu provoquer un pénalty sur une légère poussette dans le dos de Cantwell en début de deuxième mi-temps.

Tierney (6,5) : Il manque encore un peu de fraîcheur sur ses accélérations et ses tentatives de débordements mais l’Ecossais montre tout de même de très belles choses en piston gauche. Sa volonté de toujours jouer vers l’avant lui permet de se retrouver très souvent dans des positions intéressantes pour délivrer des caviars avec sa qualité de centre.

Xhaka (7) : Mention spéciale aux commentateurs d’RMC Sport qui se sont permis de le tailler de toutes pièces lors du premier acte. Alors que, pour rappel, Granit est certainement le pilier de Mikel Arteta et que ses prestations sont très solides depuis l’arrivée du coach espagnol. Arsenal ne perd pas quand il joue sous Mikel Arteta. Le milieu suisse s’est même permis de marquer son petit but sur une passe décisive d’Aubameyang.

Ceballos (8) : Un petit point de plus pour sa prestation XXL en première période. Certes l’opposition n’était pas très présente pour le faire déjouer, mais ses prises de balle et ses passes en profondeur ont illuminé le jeu pendant 45 minutes. L’Espagnol s’est un peu éteint en 2e période, en même temps qu’Arsenal a plus laissé le contrôle du ballon aux Canaries.

Nelson (6) : Prestation solide du jeune anglais qui n’a pas forcément brillé mais qui a fait ce qui lui était demandé par Mikel Arteta. Un match pour retrouver du temps de jeu et retrouver un peu de confiance. Il est remplacé par Willock à la 57e, qui lui aussi accumule les minutes malgré un contenu parfois faible.

Aubameyang (9) : Le Gabonais a sûrement dû marquer les deux buts les plus simples de sa carrière aujourd’hui. Un doublé sur deux erreurs énormes du gardien et de la défense de Norwich. PEA a ainsi inscrit ses 50e et 51e buts en Premier League sous le maillot d’Arsenal. Aubam’ devient ainsi le joueur d’Arsenal le plus rapide de l’Histoire du club à dépasser la barre symbolique des 50 buts en PL en seulement 79 matchs. Il devance Thierry Henry avec 50 buts en 83 matchs. Il est remplacé à la 82e par Nicolas Pépé.

Lacazette (6) : Quelques opportunités manquées en première mi-temps mais le pressing et l’abnégation physique de Laca sont à noter. Le Français semble tout de même extrêmement frustré par son rendement devant le but. Depuis que Mikel Arteta le replace un peu plus au coeur du jeu pour participer à la création des attaques, Lacazette sait qu’il a forcément moins de chances de se créer des occasions franches, il doit donc les concrétiser dès qu’elles se présentent. Il est remplacé à la 75e par Eddie Nketiah.

#Albin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *