Arsenal prend la tête de son groupe au Portugal

Arsenal se déplaçait ce jeudi sur la pelouse du Sporting Portugal pour le compte de la troisième journée de l’Europa League. Face à l’autre favori du groupe, qui comptait également 6 points avant le coup d’envoi, les Gunners avaient l’occasion de réaliser un grand pas vers la qualification en poursuivant leur belle série de victoires.

Pour ce match, Unai Emery gardait ses petites habitudes en ne changeant que partiellement le onze qui avait triomphé lundi face à Leicester : Leno, Lichtsteiner, Xhaka, Holding et Mkhitaryan conservaient leur place, tandis que Sokratis, Guendouzi, Elneny, Ramsey, Welbeck et Aubameyang se voyaient offrir du temps de jeu qui manquait dernièrement à certains d’entre eux. Petite particularité de ce dispositif : en l’absence de Maitland-Niles, Monreal et Kolasinac, tous blessés ou pas suffisamment remis, c’est Granit Xhaka qui occupait le poste d’arrière gauche.

Au coup d’envoi, on a tout de suite senti une certaine différence d’intensité mise entre les deux équipes. Si le début de match est équilibré, la majorité des duels sont remportés par des Portugais décidés à obtenir un résultat chez eux. Le Sporting tient plutôt bien le ballon et parvient même à créer de petits frissons dans l’arrière garde Londonienne, à l’image de cette percée d’Acuña qui résiste à Lichtsteiner et Sokratis avant d’envoyer un centre heureusement bien renvoyé par Holding (7ème).

En panne d’inspiration, les Gunners ne sont pas pour autant mis en danger par un adversaire certes plus volontaire mais qui manque de justesse. Le Sporting va néanmoins monter en puissance petit à petit, contrairement aux hommes d’Emery qui jouent globalement sur un rythme de sénateurs, à l’exception notable de Matteo Guendouzi, omniprésent au milieu. Il faudra même attendre la 23ème minute avant de voir un quelconque danger apporté sur la cage de Ribeiro, à la faveur d’un coup franc tiré par Mkhitaryan que le portier adverse boxe bien.

La demi heure de jeu approche, et les Lisboètes montent de plus en plus au pressing face à des rouges et blancs toujours aussi timorés : c’est ainsi que sur un dégagement incroyablement mal négocié par notre défense, Nani parvient à récupérer le ballon et à enchaîner avec une frappe qui passe de peu au dessus de la barre de Leno (31ème). À peine quelques secondes plus tard, Sokratis perd un duel face à Montero et se rattrape en le tenant par le maillot alors qu’il était en position de dernier défenseur ! Le Colombien exagère sa chute, ce qui incite l’arbitre à ne pas siffler alors qu’il y avait bien faute du défenseur Grec qui aurait pu être exclu sur cette action.

À la suite cette erreur d’arbitrage qui permet aux Gunners de rester en vie dans ce match, les joueurs d’Emery se reprennent un minimum pour arriver jusqu’à la mi-temps sans concéder d’autres situations chaudes. Le contenu de cette première période est franchement mauvais, et le score de 0-0 est presque un bon résultat à ce stade de la rencontre.

guendouzlisb

Néanmoins, comme bien souvent cette saison, Arsenal montre dès le retour des vestiaires qu’elle est devenue une équipe de seconde période. Il n’y a pas de changement effectué à la pause, mais dès la reprise on sent un onze beaucoup plus concerné, plus inspiré, qui arrête de subir le jeu : démonstration en est faite à la 48ème, sur une action initiée par une ouverture de Guendouzi vers Mkhitaryan. L’Arménien trouve rapidement Aubameyang dans la profondeur, mais la frappe du Gabonais dans un angle fermé est repoussée en corner par Ribeiro. À peine deux minutes plus tard, c’est au tour de Ramsey de trouver Aubameyang dans la profondeur : cette fois, l’ancien de Dortmund a le temps de s’avancer face au gardien et de tenter un piqué, mais le portier du Sporting a bien anticipé et peut une nouvelle fois repousser.

Les Portugais sont petit à petit étouffés et les occasions se multiplient pour Arsenal, mais la réussite manque toujours, à l’image de cette frappe de Welbeck contrée à bout portant après un service parfait de Guendouzi (53ème). C’est alors qu’Unai Emery tente son premier coup de coaching en faisant sortir un Mohamed Elneny assez timide dans le jeu pour faire entrer Lucas Torreira. L’entrée de l’Uruguayen donne un vrai boost aux Gunners et leur permet d’être bien plus performants à la récupération et dans la construction du jeu, ce qui accule encore un peu plus les Portugais dans leur moitié de terrain.

Les minutes passent mais le score est toujours de 0-0. Sur l’une des rares incursions du Sporting dans le camp adverse, les locaux obtiennent un corner… qui profite à Arsenal pour lancer un contre avec Aubameyang, qui glisse le ballon à Ramsey. Le Gallois remet vers Welbeck dans la surface, mais l’Anglais ne parvient pas à reprendre et s’effondre alors qu’il n’y avait pas de faute (64ème). Danny a l’occasion de se faire pardonner dans la foulée en reprenant victorieusement un bon centre de Lichtsteiner, mais cette fois l’arbitre siffle une faute de Welbeck sur Gaspar, qui paraissait plus que légère (68ème). Arsenal pousse mais Lisbonne ne rompt pas, entre autres grâce à un Ribeiro une nouvelle fois héroïque en plongeant sur un coup-franc très bien botté par Torreira (72ème).

Les occasions s’enchaînent mais les Gunners ne parviennent pas à faire la différence, et l’on craint alors sérieusement de voir la série de victoires s’arrêter ici, mais c’est sans compter sur le héros du jour, et il est Anglais ! Sur une passe en retrait assez anodine, Coates loupe totalement son contrôle, ce qui permet à Welbeck de lui chiper le ballon. Danny n’a alors plus qu’à filer au but et ne rate pas son 1 contre 1 avec Ribeiro en le fusillant de près (0-1, 78ème).

winlisbb

Menés au score, les Portugais essayent de changer leur plan de jeu dans les dernières minutes, mais ne parviendront pas à inquiéter Bernd Leno, secondé par une défense beaucoup plus sérieuse dans cette seconde période. Arsenal a eu chaud après une première période plus que moyenne, mais a su se reprendre au retour des vestiaires pour enchaîner une onzième victoire de rang, et en profite pour se hisser seul en tête du groupe E après trois journées !

La prochaine rencontre opposera ce dimanche Arsenal à Crystal Palace dans leur stade de Selhurst Park. Cette rencontre pourrait être pour les hommes d’Unai Emery l’occasion d’égaler un record vieux de 2007 en enchaînant une douzième victoire consécutive.

#COYG

#AntoineL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *