Arsenal réaliste face à Stoke

Après avoir pris la première place de son groupe de Ligue des Champions mercredi soir en battant le FC Bâle (1-4), Arsenal retrouvait la Premier League avec la possibilité de prendre provisoirement la tête du championnat.

Les Gunners rencontraient donc une équipe de Stoke City en forme ces dernières semaines mais n’ayant jamais gagné à l’Emirates. En effet, avec 15 victoires en 15 matchs disputés à domicile contre les Potters, Arsenal a toujours réussi à remporter les trois points. Nouvelle illustration aujourd’hui avec ce succès 3 buts à 1.

stats-arsenal-stoke
Source : L’équipe.fr

Si le score est plutôt flatteur, les Gunners ont su faire le dos rond sur les rares temps forts de Stoke. Avec 64% de possession et 21 tirs, Arsenal a dominé le match mais Arsenal s’est fait peur par moment. Dès le début du match, le rythme est élevé et les espaces s’ouvrent des deux côtés. Malgré quelques bonnes situations pour les deux équipes, le tempo retombe et Stoke se met à défendre bas. Contrariés par les 5 défenseurs, les Gunners ne trouvent pas l’opportunité et peinent à imposer leur jeu aux Potters. A l’image d’un Özil totalement absent des débats en première mi-temps, Arsenal manque de liant et de combinaisons pour déstabiliser un bloc de Stoke bien organisé.

Endormis par ce faux rythme, les hommes d’Arsène Wenger se font surprendre à la demie heure de jeu de la plus stupide des manières. Sur un ballon anodin dans la surface, Granit Xhaka récupère le cuir en passant l’épaule devant Joe Allen. Jusque-là, tout va bien. En effet, le Suisse ne s’arrête pas là et inflige un coup de coude dans la tempe du Gallois qui s’écroule : Pénalty. Granit Xhaka ne semble pas faire exprès mais le geste est présent et le pénalty semble indiscutable. Charlie Adam s’en charge et prend Cech à contrepied. 1-0 pour les Potters.

Véxés par ce revers temporaire, Arsenal repart de l’avant avec beaucoup plus de motivation. Juste avant la pause, les efforts consentis vont finalement payer. Sur une phase de possession, Alexis et Xhaka s’échangent le ballon aux trente mètres. Le Chilien déclenche une merveille de passe dans l’intervalle pour le centre en première intention de Bellerin. Walcott surgit au premier poteau pour placer un extérieur du pied en opposition et venir égaliser au meilleur des moments.

Football Soccer Britain - Arsenal v Stoke City - Premier League - Emirates Stadium - 10/12/16 Arsenal's Mesut Ozil celebrates scoring their second goal with teammates Action Images via Reuters / Tony O'Brien Livepic EDITORIAL USE ONLY. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or "live" services. Online in-match use limited to 45 images, no video emulation. No use in betting, games or single club/league/player publications. Please contact your account representative for further details.

Arsenal finit sa première mi-temps avec un but et commence la deuxième de la même manière. A la 48′, Alex Oxlade-Chamberlain délivre une merveille de balle par-dessus la défense de Stoke pour un Özil esseulé. Comme à son habitude, l’Allemand a tout vu avant tout le monde. Au lieu de contrôler comme 75% des joueurs l’auraient fait, Mesut Özil place une tête lobée parfaite qui vient finir sa course au fond des filets.

Une fois l’avantage pris au tableau d’affichage, les Gunners retombent dans le même faux rythme qu’en première mi-temps et sont proches de concéder l’égalisation quinze minutes avant le coup de sifflet final. Sur son entrée en jeu, Peter Crouch s’offre une première occasion en devançant Koscielny et Gabriel au duel. Cech se détend et sauve les siens du retour des Potters. Quelques minutes plus tard, Alexis est fauché par un défenseur. Alex Iwobi a suivi et profite de l’avantage laissé par l’arbitre pour conclure d’un magnifique plat du pied le troisième but des Gunners. 3-1, la victoire est acquise.

Avec 3 buts sur les 6 tirs cadrés de la rencontre, Arsenal a été réaliste et a su se montrer glacial aux bons moments. Les Gunners prennent provisoirement la tête du championnat grâce à une meilleure attaque par rapport à Chelsea. Seule mauvaise nouvelle : la blessure de Mustafi. Touché en début de rencontre, l’Allemand a laissé sa place au retour gagnant de Bellerin. Gabriel assurera l’intérim, chose qu’il a déjà réalisé avec brio pour remplacer le même Bellerin au poste de latéral droit.

Arsenal peut maintenant se préparer pour la match de mardi face à des Toffees dans le dur en championnat. Le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des Champions aura aussi lieu lundi soir. Espérons ne pas tomber contre les habituels bavarois.

#Albin #COYG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *