Arsenal remporte remporte un derby d’une intensité folle (4-2)

Arsenal disputait ce dimanche après-midi le premier North London Derby de la saison, sans conteste le match le plus attendu chaque année par les fans des Gunners, qui plus est à l’Emirates Stadium. Comme souvent, au-delà de la rivalité historique entre les deux clubs, l’enjeu était tout aussi important au niveau sportif puisqu’Arsenal, en cas de victoire, avait l’occasion de dépasser les Spurs. Il va donc sans dire qu’il n’y avait d’autre objectif que la victoire au coup d’envoi.

Pour affronter des Spurs en pleine confiance après une semaine où ils ont su battre Chelsea puis l’Inter en C1, Emery aligne un onze qui n’inspire pas forcément le plus grand optimisme. En effet, Özil ne figure même pas sur la feuille de match (douleurs au dos) et Lacazette, l’autre homme fort de l’attaque des Gunners, débute sur le banc. Le onze est le même que pour la victoire à Bournemouth, avec donc une défense à 5 (Bellerín, Mustafi, Sokratis, Holding, Kolasinac) et une attaque Iwobi – Mkhitaryan – Aubameyang. Au milieu, on est en revanche dans du classique avec Xhaka et Torreira, tout comme dans les cages ou Leno retrouve sa place après la titularisation de Cech jeudi en Ligue Europa.

Côté Spurs, tout le monde est là, notamment en attaque où l’on retrouve Kane, Son, Alli et Eriksen.

1è période :

D’entrée, les deux équipes tentent de presser haut, et sur un premier ballon récupéré, Mkhitaryan trouve déjà la tête d’Aubameyang qui malheureusement ne cadre pas (1è). Mais Arsenal est bien entré dans ce match, avec intensité et la bonne dose d’agressivité.

Après 8 minutes de gros pressing, Tottenham et Verthongen craquent. Sur un coup franc semblable à un corner recentré, le défenseur belge est au duel avec Mustafi et joue le ballon de la main pour l’enlever à l’Allemand. L’arbitre n’hésite pas et désigne le point de penalty. Aubameyang s’en charge et prend Lloris à contre-pied pour donner à Arsenal un avantage mérité. 1-0 9è.

Capture d’écran 2018-12-02 à 16.32.28

Tottenham réagit par l’intermédiaire de Son dont la frappe en angle fermé oblige Leno à une première parade. Mais les Gunners ne perdent pas leur intensité, et sur un nouveau débordement de Kolasinac, Aubameyang loupe sa reprise dans une position idéale.

Les Gunners poussent et se procurent une nouvelle grosse occasion. Xhaka joue vite un coup franc et trouve Kolasinac d’une magnifique transversale. Le latéral sert Iwobi en retrait dont le frappe, cadrée, est repoussée par Lloris. Quel dommage, il s’agissait à nouveau d’une superbe action.

Tottenham est étouffé et seul Son parvient à se montrer menaçant. Après une série de dribbles depuis le côté gauche, il entre dans la surface et oblige Leno à une nouvelle bonne intervention.

Les Spurs arrivent tout de même à se reprendre en étant de plus en plus haut sur le terrain. Ils vont même revenir dans ce match dès la demi-heure de jeu. Sur coup franc venu de la gauche et frappé par Eriksen, Dier, à la limite du hors-jeu, place sa tête et marque, bien aidé par l’intervention moyenne de Leno. 1-1, 31è.

Le match n’est pas loin de dégénérer après ce but célébré avec trop de véhémence selon certains joueurs d’Arsenal, mais les esprits se calment finalement.

La rencontre reprend à peine lorsque Son, lancé en profondeur dans la surface, s’écroule après un tacle de Holding. Mike Dean siffle un nouveau penalty, malgré un contact assez peu évident. Kane transforme et Tottenham mène 2-1 à la 33è alors qu’Arsenal semblait maitriser ce match.

Capture d’écran 2018-12-02 à 18.10.37

Il est peu dire que la fin de la première période est d’une intensité folle, même si les occasions se font moins nombreuses que lors de la première demi-heure. Petit à petit, Arsenal reprend le dessus et pousse pour égaliser, multipliant les corners notamment. Sur l’un deux, la tête vicieuse de Mustafi trouve la transversale.

Les Gunners regagnent cependant les vestiaires en étant menés après une première période où ils auraient dû mener de deux buts avant que Tottenham ne puisse revenir.

Capture d’écran 2018-12-02 à 18.10.50

2è période :

Emery procède à deux changements au retour des vestiaires : Iwobi et Mkhitaryan sortent, Ramsey et Lacazette entrent. L’Arménien a de nouveau été en dedans. Quant à Iwobi, il a été très présent et a fait de bonnes choses, même si son déchet dans le dernier geste justifie sans doute cette sortie prématurée.

L’électrochoc se fait pourtant attendre côté Arsenal, car c’est Tottenham qui s’installe dans le camp de son adversaire. Les coups de pied arrêtés se succèdent et Kane oblige d’ailleurs Leno à une belle parade sur coup-franc.

Mais les Gunners ne se laissent pas abattre et retournent à l’abordage de la surface de Lloris. La lumière va vite venir. Bellerín trouve une superbe passe pour Ramsey qui touche à peine le ballon pour le donner à Aubameyang dans l’axe. Le Gabonnais ne se pose pas de question et frappe en une touche du droit. Sa frappe, limpide, laisse Lloris impuissant. Arsenal égalise grâce au meilleur buteur du championnat (10 buts) et redonne vie à un stade qui semblait abattu depuis la reprise.

Capture d’écran 2018-12-02 à 16.36.07

Le match gagne encore en intensité et Arsenal se rue à l’attaque . À la suite d’un corner, Holding remet pour Mustafi dont la reprise est repoussée devant le but. Le ballon revient sur Torreira qui frappe très fort mais juste au-dessus alors que Lloris était complètement battu.

Arsenal domine mais on sent que le match peut encore basculer côté Spurs. Heung-Min Son force d’ailleurs Leno à un nouvel arrêt à la suite d’une passe complètement ratée de Bellerín.

Dans la foulée, Emery procède à son dernier changement avec la sortie de Mustafi et l’entrée de Guendouzi (71è)

Sur une énième récupération haute, Ramsey sert Lacazette en profondeur. Mais le Français ralenti sa course et temporise. On pense alors que l’action est avortée mais Lacazette frappe. Il glisse mais sa frappe est contrée et s’en va assez lentement vers l’intérieur du poteau de Lloris, qu’elle percute avant d’entrer dans le but. La joie du numéro 9 des Gunners est à la hauteur de l’événement : Arsenal a renversé ce match et mène désormais 3-2 (75è).

Capture d’écran 2018-12-02 à 18.11.39

Les Spurs n’y sont plus et Arsenal va enfin enfoncer son adversaire et faire entrer ce match dans la légende des derby du Nord de Londres. Aubameyang trouve une superbe passe pour Torreira qui peut se présenter face à Lloris. L’Uruguayen peut servir Lacazette en retrait mais décide d’avancer et de  frapper fort poteau opposé. Lloris est à nouveau impuissant et Torreira marque, puis célèbre en retirant son maillot ! Les images sont exceptionnelles et on a le sentiment de vivre l’un des plus grands match de la jeune histoire de l’Emirates Stadium tant la communion est totale entre joueurs, entraineur, et supporters.

Torreira

Côté Spurs, Pocchetino lance Lucas et Danny Rose pour relancer le match, mais les Gunners sont sur un nuage en cette fin de match. Ce n’est pas le cas de Verthongen qui, après avoir provoqué le premier penalty, rate une passe, glisse et écrase la cheville de Lacazette  Pour ce geste, il reçoit un deuxième jaune et quitte ses coéquipiers. Au ralenti, la faute est réelle même si on aura la décence de souligner que le geste de Verthongen est tout sauf volontaire.

Les dernières minutes sont moins enlevées même si les contacts sont toujours aussi nombreux et rugueux.
Arsenal l’emporte donc 4-2 contre son grand rival et enchaîne un 19è match sans défaites toutes compétitions confondues. Les Gunners ont réalisé leur meilleur match de la saison pour obtenir une victoire plus que méritée face à un Tottenham décevant. Aubameyang et Torreira sont les héros de cette victoire qui permet aux Gunners de doubler leur adversaire du jour. On se souviendra aussi des entrées de Ramsey (2 passes décisives) et de Lacazette (1 but) qui ont une nouvelle fois donné raison à Unai Emery dans ses changements.

Place désormais à Manchester United, à Old Trafford, dès mercredi soir.

#AntoineP

Capture d’écran 2018-12-02 à 16.36.18

Capture d’écran 2018-12-02 à 18.09.47

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *