Arsenal renoue péniblement avec la victoire

Après deux matchs nuls fort décevants à l’extérieur, Arsenal recevait un Newcastle en toute petite forme pour le compte de la 18ème journée de Premier League. Un match à priori idéal pour se relancer avant la redoutable période du Boxing Day !

 

Pour empocher les trois points, Arsène Wenger décidait de n’opérer qu’un seul changement par rapport à l’équipe qui avait concédé un triste 0-0 à West Ham : Alexandre Lacazette remplaçait Olivier Giroud, tandis que Jack Wilshere et Ainsley Maitland-Niles enchaînaient leurs deuxièmes titularisations consécutives.

En première période, on a senti des Gunners consciencieux dans l’utilisation du ballon, n’hésitant pas à multiplier les passes face à des Magpies assez passifs : en témoigne cette action dès la troisième minute, sur laquelle Alexandre Lacazette est facilement trouvé par Iwobi. La frappe du français est malheureusement trop écrasée pour inquiéter le gardien adverse. Le même Lacazette est encore trouvé quelques minutes plus tard par Alexis, et sa frappe contrée profite à Bellerín dont la reprise est contrée en corner de justesse (8ème).

Les passes s’enchaînent, et c’est au tour  d’Alexis d’être proche de l’ouverture du score à la suite d’un très beau mouvement collectif, mais la frappe du chilien passe de peu au dessus (12ème). Quelques instants plus tard, le très remuant Maitland-Niles intercepte un ballon très haut sur le terrain et place une accélération destructrice avant d’enchaîner sur une frappe… qui rase le poteau de Rob Elliot (13ème).

Le rythme retombe un peu et les visiteurs commencent à toucher un peu plus le ballon, quand soudain, un éclair passe dans l’Emirates. Iwobi envoie un bon ballon vers Wilshere dans la surface, mais l’anglais rate le ballon qui profite à Alexis, dont la frappe contrée profite à son tour à Özil, qui depuis l’entrée de la surface envoie une reprise de volée parfaite sous la barre du gardien de Newcastle. Un but splendide qui permet à Arsenal d’ouvrir le score (1-0, 24ème) !

ozilnew

Un avantage plutôt mérité face à un adversaire qui ne propose pas grand chose. Bellerín, absolument seul, a quelques minutes plus tard l’occasion d’imiter son collègue allemand sur une occasion similaire, mais sa reprise est totalement ratée et le ballon atterit sur le parking (27ème).

Arsenal domine mais Arsenal ne parvient pas à faire le break. Özil est décidément le joueur de cette première période, et sur une remontée de balle bien négociée, l’allemand sollicite un une-deux avec Lacazette pour se retrouver en situation de un contre un avec le gardien des Magpies, mais c’est bien le portier adverse qui a le dernier mot (38ème). Newcastle se montre tout de même un peu plus entreprenant dans les dernières minutes de cette première période, mais les Gunners défendent sérieusement, notamment Niles qui malgré sa faible expérience réalise un match très sérieux, et c’est sur ce score de 1-0  mérité que l’arbitre renvoie tout le monde au vestiaire.

Arsenal donne le coup d’envoi de la seconde période et continue de dominer les débats. Les situations dangereuses se multiplient, mais sont fréquemment avortées par le manque de discernement d’Alexis, incapable de lâcher un ballon en moins de 10 touches de balles… Les minutes passent et à la suite d’une longue ouverture de Koscielny, Lacazette parvient à récupérer le ballon d’un habile contrôle dans la surface, mais la frappe qui s’en suit est ratée et passe au dessus (54ème).

Face à des Gunners incapables de faire le break, les Magpies osent s’aventurer un peu plus hors de leur moitié de terrain, bien aidés par la maladresse des locaux : sur une sortie de balle mal négociée, Wilshere se fait intercepter par Matt Ritchie, qui prend sa chance de loin, heureusement sans succès (55ème). Dans la foulée, Murphy, pas attaqué, parvient à accélérer puis à s’infiltrer dans la surface avant d’enchaîner sur une frappe croisée que Čech détourne (56ème).

Le scénario du match semblant doucement virer au traquenard, on se dit qu’il serait temps d’aller inscrire ce deuxième but. Alexandre Lacazette a une occasion en or de le faire à la 59ème minute, bien servi dans la profondeur par Iwobi, mais le français n’est décidément pas en réussite et rate son piqué face à un Rob Elliot très avancé. Le match s’enlise petit à petit dans un faux rythme ennuyeux, et Arsène Wenger décide de faire ses changements classiques pour tenter d’y remédier : Welbeck et Giroud remplacent Lacazette et Iwobi (72ème). Des changements pas forcément très pertinents puisque les londoniens perdent progressivement la maîtrise du ballon et sont incapables de tuer le match malgré une nouvelle énorme occasion de Wilshere dont la reprise puissante est sauvée par Elliot (75ème).

Les dernières opportunités sont à mettre au crédit de Newcastle, qui parvient à installer la panique dans la défense d’Arsenal et à trouver des angles de frappe par Joselu et Pérez coup sur coup vers la 80ème minute.

winnew

Les rouges et blancs tiennent finalement tant bien que mal et repartent avec trois points précieux mais ne rassurent pas : malgré un début de match très dynamique, Arsenal a progressivement perdu le fil et peut remercier la pauvreté de l’équipe adverse. Les points font malgré tout du bien après trois matchs sans victoire, mais il faudra faire mieux pour espérer se réinstaller dans le top 4 durablement.

Le prochain match des Gunners aura lieu mardi à l’Emirates face à West Ham en quarts de finales de la Carabao Cup.

 

#COYG

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *