Arsenal réussit un (petit) miracle face aux Saints

Avec le retour de la Premier League, nos Gunners devaient se faire pardonner de la terrible désillusion du match perdu face à Manchester United : pour cela, Arsène Wenger et sa bande retrouvaient sur leur route un Southampton en petite forme, une victime idéale pour retrouver le chemin de la victoire… enfin, sur le papier.

Pour ce match, Wenger ne réalisait qu’un seul changement par rapport à son onze type : Mertesacker remplaçait Mustafi, blessé. Un changement que l’alsacien a dû bien vite regretter : on joue seulement la troisième minute quand la grande tige allemande se loupe sur une relance et donne un ballon à Tadić. Le Serbe, qui n’en demandait pas tant, en profite pour accélérer et décaler Austin dans le dos de la défense. La passe est parfaite et l’attaquant des Saints réaliser le geste juste pour tromper Čech (1-0, 3ème).

austinsoton

Comme face à United, Arsenal commence donc la rencontre avec un cadeau fait à l’adversaire. On s’attend alors à une forte réaction, mais ce sont bien les locaux qui poussent face à un Arsenal extrêmement brouillon : Austin passe tout proche du doublé sur une action ressemblant très fortement à celle du premier but, avec encore une fois Mertesacker qui est pris face à Tadić. Cette fois heureusement, Čech gagne son duel et évite à Arsenal d’être mené de deux buts après cinq minutes de jeu… une nouvelle erreur qui ne sert pas de leçon à la défense londonienne, qui se fait encore prendre sur un centre de Bertrand vers Austin, qui ne parvient heureusement pas à conclure (8ème).

Après dix premières minutes catastrophiques, Arsenal peut s’estimer heureux de n’être mené que d’un but. La réaction des Gunners ne sera malheureusement que très timide, et on enchaîne alors les longues phases de possession stériles, en étant incapables de trouver le moindre décalage. Un chiffre illustre parfaitement cette situation : au bout d’un quart d’heure de jeu, Arsenal totalise 78% de possession, mais l’équipe n’a pas effectué le moindre tir alors qu’elle a concédé trois énormes occasions.

Le temps passe et la situation ne semble pas pouvoir évoluer. Après quelques timides tentatives facilement maîtrisées par la défense de Southampton, il faut attendre la 32ème minute avant de voir les Gunners se procurer une occasion intéressante : sur un centre de Sánchez, Ramsey reprend instantanément d’une puissante frappe à ras de terre, et il faut un très bel arrêt de Forster pour éviter l’égalisation.

Cette opportunité n’en appelle malheureusement pas d’autre, et les Saints se montrent à nouveau dangereux en contre, le bloc équipe d’Arsenal étant totalement coupé en deux. La mi-temps finit par arriver, mais rien ne change au retour des vestiaires : pas plus de motivation, pas plus d’inspiration ni même de précision dans les transmissions, et toujours la même fébrilité défensive, à l’image de cette incroyable occasion de Romeu : pas attaqué par un Mertesacker inexplicablement passif, le milieu Espagnol des Saints prend tout son temps pour décocher une frappe splendide qui fracasse la barre de Čech (62ème).

Cette invraisemblable situation a au moins le mérite de faire sortir Mertesacker du terrain, remplacé par Welbeck… les maux d’Arsenal ne s’arrêtent pas pour autant, et sur un contre encore très naïvement défendu par Koscielny et Monreal, Bertrand se retrouve seul face à Čech mais rate son piqué.

Wilshere entre enfin à la place de Xhaka, et même si le match reste extrêmement brouillon, l’entrée de l’anglais a le mérite d’un peu dynamiser notre jeu. Finalement, alors que l’on semble se diriger vers une défaite des plus logiques, Olivier Giroud, entré un peu plus tôt, vient placer une tête décroisée absolument parfaite à la suite d’un centre de Sánchez (1-1, 88ème). Arsenal parvient à se sortir du piège et à empocher un point, mais quelle tristesse dans le jeu.

giroosot

Si un point a été pris, le contenu du match en lui même est très inquiétant. En dehors de son assist (qui est à peu près sa seule bonne action du match), Alexis Sánchez a réalisé un match d’une rare indigence, perdant pas moins de 32 ballons ! Ajoutons qu’il en avait perdu 34 face à Manchester United la semaine dernière… malgré les efforts d’Arsène Wenger pour le conserver cet été, il est évident que le Chilien n’a pas la tête à Arsenal, et on espère qu’une vente en janvier est toujours envisagée.

Le secteur défensif lui aussi a été particulièrement inquiétant, à l’image des occasions concédées décrites plus haut. Mertesacker n’a malheureusement pas le niveau pour assurer l’intérim en dépit de son statut de capitaine, et même Koscielny et Monreal semblent bien fragiles ces derniers temps. On espère voir Arsène Wenger remanier son onze et pourquoi pas son système, car plusieurs choses ne fonctionnent absolument pas ces derniers temps. Prochain rendez-vous mercredi face à West Ham, avec l’obligation d’une victoire sous peine d’être potentiellement relégués loin du top 4. Le retour du succès pourrait peut être aussi passer par le retour de cet homme dans l’équipe…

 

jacksoton

 

#COYG

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *