Arsenal se qualifie mais perd Welbeck et Lichsteiner (0-0)

Après une prestation aboutie samedi dernier face à Liverpool qui a montré tous les progrès réalisés depuis le début de saison, Arsenal retrouvait ce jeudi soir l’Emirates Stadium pour une affiche certes moins prestigieuse mais pour autant pas sans importance. Avec la venue du Sporting, les Gunners avaient l’occasion de valider leur qualification pour les 16è de finale de la Ligue Europa et de quasiment assurer la première place du groupe E.

Il n’est donc pas surprenant de voir Emery aligner une équipe solide bien que composée de nombreux remplaçants habituels. Ainsi on retrouve le onze suivant au coup d’envoi : Cech – Jenkinson, Sokratis, Holding, Lichsteiner – Guendouzi, Ramsey – Mkhitaryan, Smith Rowe, Iwobi – Welbeck. En face, le Sporting arrive décimé à Londres, privé de plusieurs joueurs et surtout avec un entraîneur intérimaire aux commandes depuis l’éviction du coach précédent en fin de semaine dernière.

1è période :

La rencontre débute calmement, même si les Gunners prennent peu à peu le contrôle du jeu. Ils occupent la moitié de terrain adverse mais sans vraiment parvenir à obtenir des situations de but face à un bloc adverse bien regroupé et capable de ressortir proprement les ballons.

La première vraie occasion intervient à la 17è minute sur un centre fort de Guendouzi après un bon une-deux avec Ramsey sur le côté droit. Welbeck ne peut reprendre mais un défenseur dévie et n’est pas loin de marquer contre son camp. Il faut un bon retour de Coates sur sa ligne pour éviter l’ouverture du score.

IWOBIIII

Arsenal se fait de plus en plus pressant sur le but adverse et deux minutes plus tard, Welbeck place sa tête sur un coup-franc frappé par Mkhitaryan, mais sa tentative n’est pas cadrée.

Welbeck, toujours lui, s’essaye une nouvelle fois de la tête, servi par Lichsteiner. S’il trouve enfin le cadre, sa tentative ne met pas en danger Ribeiro, le gardien du Sporting. Le début de match très actif de Welbeck s’achève malheureusement plus tôt que prévu : l’international anglais, à la suite d’un duel aérien, se blesse à la jambe droite (une photo peu rassurante semble indiquer qu’il s’agirait d’une fracture) et doit sortir sur civière, sous le regard inquiet de Guendouzi notamment. Aubameyang prend sa place (30è)

Wlebeck get well soon

Le dernier quart d’heure de ce premier acte est peu rythmé : les Gunners ont sans doute un peu de mal à se remettre de la sortie de Welbeck et le Sporting se contente du faux rythme imprimé par les locaux. Les dernières minutes sont même à leur avantage même si l’ultime situation de cette première période est à mettre à l’actif d’Arsenal et de Lichsteiner, bien servi par Aubameyang, très actif depuis son entrée et qui pose des problèmes aux défenseurs portugais.

Comme souvent donc, Arsenal est incapable de marquer dans une première mi-temps et regagne les vestiaires sur ce score de 0-0. Mkhitaryan notamment n’a pas été bon, tandis que Guendouzi et Smith Rowe se sont plutôt bien débrouillés dans un match pour l’instant assez terne.

2è période :

Les premières minutes au retour des vestiaires semblent indiquer qu’Arsenal a de nouveau décidé d’accélérer en deuxième période. Mais cette impression s’estompe assez vite et le match retombe dans un rythme assez lent, même si les Gunners dominent et ne sont jamais inquiétés par les joueurs du Sporting. Il faut attendre la 58è pour voir enfin une occasion : Iwobi fait un bon appel dans la surface et sert ensuite Aubameyang en retrait, mais la frappe du Gabonais n’est pas cadrée et finit dans le petit filet extérieur.

Aubam's strike

Emery, sans doute peu satisfait du rendement offensif des siens, décide de lancer Sead Kolasinac à la place de Carl Jenkinson, peu inspiré offensivement et techniquement.

L’entrée de Kolasinac fait du bien et offre plus de présence devant, même si les tentatives des Gunners restent imprécises. À vingt minutes du terme, Emery se prépare donc à lancer une dernière cartouche offensive en la personne de Eddie Nketiah.

Mais, alors que le jeune buteur anglais s’apprêtait à disputer enfin ses premières minutes de la saison, Lichsteiner se claque en pleine course et se retrouve donc en incapacité de continuer. Emery doit revoir ses plans et c’est Maitland-Niles qui prend la place du latéral suisse. Coup dur pour l’entraîneur basque qui, après Welbeck, perd donc un deuxième joueur sur blessure.

Le rythme est de nouveau cassé et alors que l’on entame les dix dernières minutes de jeu, Arsenal a toujours autant de mal à se procurer des occasions. Mkhitaryan puis Aubameyang se retrouvent pourtant dans des situations intéressantes après des centres d’Iwobi et Kolasinac, mais les deux anciens de Dortmund manquent de réussite dans leur dernier geste.

Ce match connaît enfin un moment de folie à la 87è minute lorsqu’Aubameyang récupère une passe en retrait vers son gardien d’un joueur du Sporting. Le Gabonais file au but mais est fauché à l’entrée de la surface par Jérémy Mathieu. Le Français est logiquement expulsé et ne conteste d’ailleurs pas cette décision. Il reste deux minutes plus le temps additionnel à Arsenal pour faire la différence, même si la première occasion est gâchée par Aubameyang qui ne cadre pas le coup-franc qu’il venait d’obtenir.

Les dernières minutes sont l’occasion de voir les Gunners jeter leur ultimes forces pour tenter d’enfin marquer mais rien n’y fait, et la défense du Sporting se montre solide jusqu’au bout.

Arsenal concède donc le match nul (0-0) sur sa pelouse mais obtient tout de même sa qualification grâce à la victoire Karabagh sur le terrain de Vorskla. Il faudra encore un point aux hommes d’Emery pour valider la première place de ce groupe.

Finalement, la vraie (très mauvaise)a nouvelle de cette journée de ligue Europa c’est la blessure de Lichsteiner et surtout celle de Welbeck, qui seront absents ce dimanche pour la réception de Wolverhampton et sans doute pour une longue période encore après.

#AntoineP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *