Arsenal s’impose dans la douleur devant Huddersfield (1-0)

Arsenal avait cet après-midi l’occasion de conclure en beauté une semaine chargée et jusqu’ici bien négociée, avec la brillante victoire dans le derby contre Tottenham dimanche dernier et avec le point ramené d’Old Trafford mercredi soir. Il fallait pour cela se défaire d’Huddersfield à l’Emirates, mission a priori abordable mais à négocier avec sérieux pour autant.

Unai Emery, dont les choix, tant dans le 11 de départ que dans les changements en cours de match, ont été salués ces derniers jours, aligne une composition assez étonnante. Il maintient sa défense à trois centraux avec la titularisation de Lichtsteiner à la place de Holding, dont la rupture du ligament croisé antérieur a été confirmée. Pour le reste la défense est classique avec Bellerín et Kolasinac sur les côtés, ainsi que Mustafi et Sokratis dans l’axe. Devant, Lacazette et Aubameyang sont alignés ensemble, ce qui n’était plus arrivé depuis quelques semaines. La surprise vient du milieu de terrain où Xhaka, Torreira et Guendouzi débutent tous les trois. À la regarder de loin, cette composition apparaît comme assez prudente et suscite non pas l’inquiétude mais plutôt la curiosité chez les fans avant le coup d’envoi.

 

1èpériode :

Arsenal domine le début de rencontre et monopolise le ballon, notamment grâce à Xhaka qui récupère et conserve avec solidité au milieu de terrain. Mais Huddersfield est dans son match et ne donne rien aux Gunners, qui ont donc le plus grand mal à se procurer des occasions.

Comme souvent dans les premières mi-temps de leurs matchs, les joueurs d’Emery mettent peu en difficulté leur adversaire et n’imprime pas le même rythme que face à des adversaires plus prestigieux.

Guendouzi

Ainsi cette première partie de match est assez ennuyeuse, même si les premières occasions côté Gunners interviennent enfin à la demi-heure de jeu. On joue la 28è minute de jeu lorsque Xhaka, excentré sur la droite, s’avance vers la surface et déclenche un centre-tir que reprend Aubameyang du droit. Mais la reprise du Gabonais passe largement à côté alors qu’il se trouvait dans une très bonne position et que le choix du pied gauche aurait sans doute été plus judicieux. Gros raté pour le meilleur buteur de Premier League, pourtant dans une forme étincelante ces derniers temps.

Dans la minute qui suit, c’est au tour de Lacazette, servi par Guendouzi, de se retrouver en position idéale, seul au point de penalty. Mais le Français glisse et rate complètement sa frappe, qui est contrée par son propre pied d’appui avant de passer au-dessus.

Après ces deux minutes animée, la rencontre se calme et la tension monte. Xhaka est averti pour une simulation au milieu du terrain, puis un tacle par derrière sur Torreira provoque la colère de Lichtsteiner envers le joueur d’Huddersfield coupable de cette faute. Les deux joueurs sont avertis après s’être accrochés.

LICHKISS

Par la suite, ce sont Sokratis et Mustafi qui seront avertis, et qui par conséquent seront suspendus pour le déplacement à Southampton dimanche prochain, ce qui présage déjà d’un sacré casse-tête pour Emery, qui sera obligé d’aligner une défense inédite.

Côté terrain, Arsenal se procure deux nouvelles occasions avant la mi-temps. La première sur une superbe frappe de Torreira qui se dirigeait droit dans le but et sur laquelle Lössl intervient. Quant à la deuxième, c’est en fait un but refusé pour Lacazette, signalé hors-jeu (sans trop qu’on soit sûr de la justesse de cette décision) alors qu’il avait profité d’une passe en retrait complètement ratée d’un défenseur d’Huddersfield pour son gardien.

Huddersfield, via Pritchard, se procurera également une belle occasion avant la mi-temps, mais sa passera assez largement au-dessus.

Arsenal achève donc une nouvelle première mi-temps sans avoir pris l’avantage au score.

 

2è période :

Comme souvent lorsque son équipe ne l’a pas convaincu en première période, Emery procède à des changements dès le retour des vestiaires. Lichtsteiner et Lacazette sortent, tandis que Mkhitaryan et Iwobi entrent, afin d’apporter  la percussion qui a tant manqué aux Gunners lors du premier acte.

L’Arménien se signale d’ailleurs d’entrée avec une belle frappe du gauche qui passe cependant à côté.

Pourtant, malgré ces deux premières minutes encourageantes, il ne se passe pas grand-chose ensuite et Arsenal retombe dans ses travers. On s’ennuie ferme et on commence à craindre que cette semaine ne se conclue sur une grosse fausse note.

La première occasion de cette seconde période est à nouveau à mettre à l’actif d’Aubameyang. Sur un corner de Xhaka, le Gabonais se retrouve seul au second poteau mais, un peu surpris, il loupe sa tête et ne cadre pas alors que tout le monde semblait battu.

Dans la foulée, Mustafi se claque et doit sortir. Koscielny, absent depuis sa blessure en demi-finale d’Europa League en mai, s’échauffe mais c’est Monreal, qui lui aussi fait son retour, qui est finalement choisi pour le remplacer, alors qu’il reste 25 minutes et qu’Arsenal n’a toujours pas trouvé l’ouverture.

Les minutes qui suivent sont difficiles, Arsenal pousse mais de manière assez confuse, comme s’il ne restait que quelques secondes alors qu’il reste une vingtaine de minutes. Les joueurs manquent de calme et font preuve de beaucoup d’approximations dans le dernier geste.

La délivrance intervient finalement à la 83è minute alors que le temps pressait et qu’Arsenal occupait le camp adverse mais de manière toujours aussi désorganisée. Tout part d’un bon renversement de Guendouzi pour Aubameyang qui, après un bon contrôle et un contre favorable, centre devant le but déserté par Lössl pour Torreira, qui s’offre une petite bicyclette pour marquer dans le but vide. Ce but aussi bizarre que spectaculaire permet à un Arsenal brouillon mais volontaire de mener 1 à 0. C’est la deuxième réalisation du petit milieu uruguayen après son but inoubliable dans le derby dimanche dernier.

Torreira bicycle

La fin de match est tendu mais Arsenal gère finalement assez bien son avantage malgré les 7 minutes de temps additionnel.

Les Gunners obtiennent donc une victoire précieuse dans la course au top 4, même si la victoire de Chelsea contre City obtenu ce samedi soir empêche Arsenal de doubler les Blues.

De ce match, il n’y a pas beaucoup à tirer tant Emery et ses hommes ont eu du mal à trouver la bonne formule pour déséquilibrer une bonne équipe d’Huddersfield. Torreira a de nouveau été très bon, et les autres plus discrets. Surtout, Arsenal a perdu Mustafi sans doute pour quelques semaines, et Sokratis sera suspendu la semaine prochaine. Heureusement, Monreal a fait son retour et on peut déjà supposer qu’il pourrait accompagner un autre revenant, Laurent Koscielny, en défense centrale la semaine prochaine à Southampton.

#AntoineP

Capture d’écran 2018-12-08 à 20.26.06

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *