Arsenal s’incline à Anfield

Arsenal a encore été battu ce samedi à Anfield, sa 3ème défaite sur les 4 dernières journées de Premier League. Une défaite qui assomme encore un peu plus une équipe franchement moribonde depuis quelques semaines, et qui éjecte Arsenal du top 4.

Après avoir eu presque deux semaines de repos depuis la victoire sur le terrain de Sutton, on attendait enfin une bonne performance de cette équipe d’Arsenal, pour se remettre enfin dans le sens de la marche, et ce d’autant plus que Liverpool restait sur une défaite cuisante à Leicester.

Pour cela, Arsène Wenger avait décidé d’innover tactiquement. En l’absence d’Özil, malade, l’Alsacien tentait un 4-4-2 avec Giroud et Welbeck devant, Iwobi et Oxlade s’occupant des ailes, et Alexis Sánchez débutant sur le banc. Coquelin et Xhaka débutaient au milieu, Ramsey étant encore un peu juste et Elneny blessé. Des paris qui ne se seront malheureusement pas vraiment avérés payants…

Dès les premières minutes de jeu, on a senti une grosse différence de rythme entre les deux équipes. Les Scousers contrôlent tranquillement le ballon face à une équipe d’Arsenal attentiste, et Liverpool ouvre rapidement le score : on ne joue que la 9ème minute quand  Sadio Mané, intenable sur son côté droit, s’essaie à une frappe mais rate son geste. Le ballon est récupéré par Firmino au second poteau, qui devance un Héctor Bellerín bien trop passif et n’a alors plus qu’à pousser le ballon au fond des filets pour donner l’avantage à son équipe (1-0, 9ème).

firmi10

La réaction des Gunners ne vient pas et ce sont bien les Reds qui continue à imprimer leur tempo. On est même proches du break quand Matip, qui s’était autorisé une montée, rate d’un rien un beau centre de Coutinho (17ème), ou quand Firmino est signalé hors-jeu de justesse alors qu’il était passé dans le dos de la défense (24ème)…

À partir de la 20ème minute, les Gunners arrivent tout de même à mettre un peu le pied sur le ballon mais on sent un gros manque d’inspiration et ces phases de possession ne donnent rien, si ce n’est quelques corners mal frappés. Ce « temps fort » ne dure pas bien longtemps et à la 28ème minute, Philippe Coutinho se procure encore une belle occasion en frappant à l’entrée de la surface. Petr Čech est heureusement vigilant et claque en corner, mais les vagues se succèdent sur le but des Gunners. À peine deux minutes plus tard, Sadio Mané vient chiper le ballon dans les pieds de Coquelin et décale Firmino, qui sert son compatriote Coutinho dont la frappe est contrée de justesse. Coquelin se montre encore en difficulté à la 34ème minute quand Lallana vient à son tour lui prendre le ballon dans les pieds : le français fait faute et récolte un carton jaune logique.

Les Reds font finalement le break à la 40ème minute, sur une superbe action : Milner s’amuse avec Oxlade avant de servir Wijnaldum, qui donne le ballon à Firmino. L’attaquant des Reds voit Mané complètement isolé sur son côté droit et le sert parfaitement, le Sénégalais n’a alors plus qu’à conclure d’une frappe croisée, mais quelle passivité dans la défense d’Arsenal… (2-0, 40ème).

mane20

Liverpool passe même tout près du 3-0 juste avant la pause, quand Lallana élimine Francis Coquelin et enchaîne une frappe, contrée, mais qui profite à Coutinho dans la surface. Petr Čech s’impose heureusement à bout portant pour éviter le pire.

Les Gunners regagnent les vestiaires en étant logiquement menés, spectateurs face à une équipe de Liverpool sérieuse et qui aurait même pu mener plus largement.

Au retour des vestiaires, Alexis Sánchez remplace un Francis Coquelin qui aura été en grosse difficulté pendant 45 minutes. Les Gunners semblent enfin montrer un peu d’envie et se procurent rapidement une belle occasion : Nacho Monreal trouve Olivier Giroud de la tête sur un centre parfait, mais Mignolet parvient à s’interposer de justesse (49ème). Le match se rééquilibre enfin, et Arsenal parvient même à réduire l’écart par Danny Welbeck à la 57ème minute ! L’attaquant anglais est parfaitement servi en profondeur par Alexis Sánchez et bat Simon Mignolet d’un joli piqué (2-1, 57ème).

welb21

Si les Gunners retrouvent des couleurs dans le secteur offensif, la défense continue cependant de se montrer fébrile et sur une action rapidement jouée, Mané peut trouver Coutinho qui cherche à décaler Firmino seul au second poteau… Mustafi est heureusement vigilant et détourne en corner. Dans la foulée, Arsenal a une occasion d’égaliser : bien servi par Xhaka sur un long ballon, Bellerín tente de retrouver Alexis en retrait, mais Nathaniel Clyne a malheureusement tout vu et peut dégager.

À la 74ème minute, Theo Walcott et Lucas Pérez entrent à la place d’Olivier Giroud et du buteur Danny Welbeck. Si les deux équipes semblent capables de marquer et que le jeu va d’un but à l’autre, on ne verra cependant plus d’occasions franches jusqu’à la 82ème minute : sur un coup franc généreux, Milner trouve la tête d’Origi, qui s’écrase heureusement sur le poteau de Petr Čech, battu sur ce coup là.

Arsenal aura une dernière opportunité d’égaliser dans le temps additionnel par Alexis Sánchez, mais la frappe du chilien se voit contrée et les Scousers partent en contre. Lallana effectue un superbe décalage vers Origi, qui a du champ pour accélérer sur son côté droit et réussit son centre vers Wijnaldum : le milieu néerlandais se faufile entre Bellerín et Koscielny avant de tromper Čech à bout portant pour enterrer les derniers espoirs d’Arsenal et confirmer la victoire des siens (3-1, score final).

wij31

Une nouvelle défaite méritée pour les Gunners, qui n’auront été au niveau que pendant 45 minutes. Une défaite douloureuse autant dans les têtes que sur un plan comptable : il va falloir se réveiller très rapidement au risque d’être distancés par la concurrence en vue de la qualification en Ligue des Champions.

 

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *