Arsenal – Swansea : les notes

Les Gunners ont fait le minimum syndical en l’emportant à domicile face à une belle équipe de Swansea. Une victoire poussive mais indispensable pour ne pas se faire distancer au classement, puisqu’à l’exception de Tottenham, défait à Old Trafford, tous les prétendants au big four se sont imposés cette après-midi.

Titulaires : 

Petr Čech : 8/10 : Malgré le but encaissé, le tchèque a réalisé un assez bon match, en étant assez serein dans ses prises de balles et dans ses anticipations, et surtout en réalisant une parade décisive en fin de première période.

Laurent Koscielny : 6/10 : Si le boss a globalement réalisé un match solide et n’a été que très peu mis en difficulté, impossible de l’exempter de son duel perdu qui entraîne l’ouverture du score des Swans.  On mettra un autre un petit bémol pour son occasion loupée sur coup-franc à 1-1, qui n’a heureusement pas empêché la victoire de son équipe.

Per Mertesacker : 5/10 : Un match assez compliqué pour le capitaine d’Arsenal, qui a plusieurs fois été mis en difficulté par les attaquants Gallois, notamment par Ayew en fin de première période, et n’a jamais paru bien serein dans ses prises de balles ou dans les duels. Assez inquiétant avant d’aller affronter les Citizens…

Nacho Monreal : 8/10 : Le nouveau Mr Consistent des Gunners continue sur sa série : solide sur son côté, utile pour fluidifier le jeu lors de ses nombreuses montées offensives, le patron de la défense, c’est bien lui. Pourvu que ça dure.

Héctor Bellerín : 4/10 : Une nouvelle prestation très contrastée pour Héctor, très effacé offensivement en première période et mouillé sur le but adverse de par son placement assez..étrange. Il a heureusement réalisé une seconde période plus solide, durant laquelle il a réalisé plusieurs key-passes et a touché la barre. Il doit être plus constant.

Granit Xhaka : 5/10 : En dépit de sa superbe passe pour Kolasinac qui déclenche l’action du deuxième but, il faut bien reconnaître que Xhaka est dans le dur en ce moment. Peu d’impact défensif, de nombreuses passes ratées ou mal dosées alors qu’il est censé être le dépositaire du jeu… Les matchs s’enchaînent et Granit n’arrive pas à lancer sa saison. Problématique.

Aaron Ramsey : 8/10 :Le gallois continue lui de cartonner au milieu. Son volume de jeu le rend très précieux des deux côtés du terrain, et il le prouve une nouvelle fois en marquant un but décisif. Son début de saison est très encourageant.

Sead Kolasinac : 9/10 : Un but, une passe décisive, une activité incessante sur son côté pendant 80 minutes : pas de doutes, la machine bosnienne est de retour. Quel monstre. Sa sortie prématurée, alors qu’il semblait touché à la cuisse, n’était (heureusement) à priori qu’une précaution et non une réelle blessure.

Mesut Özil : 5,5/10 : On espérait voir sa saison enfin lancée après son match magistral face à Everton, mais le magicien allemand est retombé dans ses travers et a passé une après-midi discrète, sans non plus être mauvaise : un bon travail sur le but de Kolasinac, et pas grand chose d’autre de notable. Un match juste moyen, ce qui est toujours un peu décevant pour un joueur de sa qualité.

Alexandre Lacazette : 5/10 : Un match compliqué pour le numéro 9 des Gunners, bien muselé par la défense des Swans. L’ancien lyonnais n’a cependant pas ménagé ses efforts, en étant impliqué sur l’action qui entraîne le premier but, et en passant à quelques centimètres d’inscrire le but du break sur un bon centre de Bellerín.

Alexis Sánchez : 6/10 : Un peu plus remuant que ses deux autres compères d’attaque, le chilien n’a malgré tout pas été en grande réussite, et est parfois retombé dans ses travers en voulant jouer un peu trop en soliste.

Remplaçants : 

Rob Holding (pour Sead Kolasinac, 78ème) : non noté

Entré en jeu pour ne pas prendre de risque avec Kolasinac, le jeune anglais ne s’est pas vraiment signalé, que ce soit dans le bon ou le mauvais sens sur les quelques minutes qu’il a passé sur le terrain.

Olivier Giroud (pour Alexandre Lacazette, 81ème) : 6/10

L’entrée d’Olivier Giroud a fait du bien à Arsenal, le français ayant réussi à conserver quelques ballons grâce à son jeu en pivot. Giroud s’est également procuré deux occasions mais n’a pas réussi à inscrire le but du break qui aurait soulagé les siens.

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *