Arsenal tombe face à Watford et laisse filer trois points…

Dans le cadre de la 23e journée, Watford est venu s’imposer à l’Emirates Stadium face à un Arsenal sans inspiration, sans envie aussi. Les Gunners manquent une bonne opération sur le plan comptable et ont perdu Aaron Ramsey. La soirée cauchemardesque…

Avec Arsenal, c’est souvent lorsqu’on s’y attend le moins qu’ils chutent. Hier soir, c’était le cas, les hommes d’Arsène Wenger restaient sur une bonne dynamique. Depuis les défaites à Everton et Manchester, l’équipe allait mieux et s’était remise à l’endroit. Mais contre Watford, le groupe à gâché une belle chance. Sachant que dans le même temps, Chelsea effectuait un déplacement compliqué à Anfield, on pouvait imaginer rattraper les blues et relancer le championnat dimanche, il n’en est rien. Oui Chelsea a été ralenti mais les Gunners n’ont pas rempli leur part du contrat.

HORS SUJET

Ce match ne pouvait pas commencer de pire façon. Arsenal fait preuve d’une passivité incroyable à ce niveau et au vue de l’importance de cette rencontre. Les joueurs sont empruntés, un plus que les autres… Aaron Ramsey. Le Gallois était à l’ouest, il manquera tout et déviera la frappe de Kaboul pour l’ouverture du score (10′) et pour finir en beauté, il sortira sur blessure (21′), remplacé par Chamberlain. L’ouverture du score ne changera pas grand chose à l’état d’esprit puisque quelques minutes plus tard, Capoue élimine deux défenseurs avant de frapper, sa frappe sera repoussée par Cech mais profite à Deeney qui double la mise (15′).  Les Hornets auront les occasions d’allourdir le score mais par deux fois (34′ et 36′) Cech garde les Gunners dans le match.

LA LUMIÈRE, PUIS PLUS RIEN

IMG_0706

Au retour des vestiaires, les londoniens affichent un nouveaux visages et mettent du ryhme. Les joueurs de Watford sont asphyxiés, c’est alors que le show Gomes débute. Walcott (51′), Iwobi (53′) et Özil (54′) butent tous sur le portier brésilien. Arsenal va tout de même réduire l’écart grâce à Iwobi (57′) le seul à surnager toute la rencontre. Après ce but, la pression retombe et malgré la belle occcasion de Monreal (81′) et la barre de Lucas Perez (85′), il aura manqué beaucoup d’implication dans ce match. Mais tout ceci n’est pas nouveau, ces carences arrivent toujours aux moments les plus cruciaux…

Point de vue classement, Arsenal est troisième à égalité du second, Tottenham. Les deux rivaux accusent neuf points de retard sur leur voisin Chelsea. Dimanche, c’est à Stamford Bridge que se déplace justement Arsenal avec l’espoir de maintenir un semblant de chance et le droit d’espérer, autant même à six points, ces Blues semblent promis au titre…

#Sabri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *