Arteta-Wilshere-Cazorla, un trio prometteur

4069327750

904941-15095123-640-360

Match de la rédemption ou pas, hier après-midi, Arsenal a montré qu’avec de la volonté et de l’engagement physique, le jeu tant espéré par tous pouvait réapparaître.  Le trio Arteta-Wilshere-Cazorla a pu montrer toutes ses qualités techniques face à West Bromwich Albion très peu inspiré.

Concernant Arteta, si les dernières semaines ont été difficiles pour le milieu espagnol, sur le match d’hier, il a été omniprésent en défense. On le disait fatigué car trop seul en défense mais il a prouvé que ce n’était pas une question de fatigue. Agressif dans les duels, il a ainsi obtenu la plupart du temps des contres favorables. Son intelligence dans son placement lui a permis d’être souvent au bon endroit eu bon moment. Ajouté à cela, une volonté de bien faire, de faire mieux pour les fans, le milieu, replacé dans un rôle plus défensif, a rayonné comme première rampe de lancement des offensives d’Arsenal.

La bonne nouvelle de ce match a été Jack Wilshere. On le sentait fatigué sur les derniers matches. Normal pour un garçon qui revient après un an d’absence. Mais, face à WBA, il était injouable. Petit à petit, il retrouve son niveau et son match d’hier en est la confirmation. Il a absolument tout fait sur ce match, en particulier, grâce à sa première touche de balle, parfaite 9 fois sur 10. Une explosivité retrouvée digne de sa saison 2010-2011. L’Anglais est monté en régime tout au long du match. Technique, hargne, combativité, travail, explosivité, vista, maturité, il a absolument tout pour réussir et s’imposer comme l’un des meilleurs milieux de terrain de sa génération. Jouant légèrement plus bas que sur les derniers matches, il a permit à Arteta de trouver, en sa personne, un point d’appui entre les lignes adverses, déstabilisant leur bloc défensif. Jacky Boy n’est pas encore à son meilleur niveau mais il en prend le bon chemin. Le meilleur est à venir.

Faisant office de troisième et dernière rampe dans les trente derniers mètres, le lutin espagnol a beaucoup gêné les grands défenseurs de West Brom. Les séances d’entrainements supplémentaires réclamées par les joueurs semblent avoir porté leurs fruits. Cazorla a enfin pu trouvé le parfait équilibre dans l’organisation du milieu de terrain avec Wilshere et Arteta. Arteta se chargeant de ressortir proprement le ballon, Wilshere s’occupant d’accélérer pour passer le premier rideau défensif et Cazorla d’organiser le jeu dans les trente dernier mètres. C’est justement là qu’il a réussit à briller. Il aurait pu scorer à plusieurs reprises mais il a toujours eu un défenseur adverse sur sa route. Avec le soutien de ses compères du milieu, il ne s’est jamais retrouvé seul et a pu organiser le jeu de la meilleure des manières.

Malgré une faible équipe de West Brom, qui n’a jamais été dangereuse, le milieu des Gunners s’est distingué par une maîtrise technique des grands jours. L’entente entre ces trois hommes est encore à parfaire et compte tenu la forme ascendante de Jack Wilshere, le meilleur est à venir.

#Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *