« Nous aurions dû marquer un but avant la mi-temps. »

Arsène Wenger est revenu sur le match nul et vierge concédé sur le terrain de Sunderland dimanche après-midi

 

Sur le match…

Nous nous sommes bien entendus et avons bien fait tourner le ballon en première période. Durant le deuxième acte, nous avons baissé le pied physiquement, ce qui a permis à Sunderland d’avoir des occasions, ceci rendant le match plus serré. Nous aurions dû rejoindre les vestiaires à la pause en menant. Voilà pour moi les points importants du match.

 

Sunderland a-t-il compliqué la tâche des Gunners ?

Oui. J’ai senti une équipe de Sunderland qui se battait pour sa vie. Ils n’ont jamais abandonné pendant nonante minutes, même s’ils ont commencé de manière un peu peureuse. Nous aurions dû profiter de cette peur au début du match, mais nous n’arrivons pas réussi à le faire. Le fait d’avoir enchaîné 3 matchs en une semaine nous a compliqué la tâche, et nous en avons souffert physiquement.

 

 

Sur les deux penaltys refusés par Mike Dean…

Je n’aurais moi non plus accordé aucun des deux penaltys. Tant Mertesacker que DeAndre Yedlin étaient très proches du joueur qui tirait, et ils avaient pour but de jouer la balle. Je pense que les arbitres ont bien joué le coup.

 

 

Sur la période de disette des Gunners face aux buts…

Nous manquons de réussite devant le but en ce moment, et ceci est peut-être dû au fait qu’Olivier Giroud ne parvienne pas à marquer en ce moment, et nous sentons qu’il n’est pas en confiance. Chaque attaquant passe par ces périodes de vache maigre, et je pense que la meilleure chose à faire est de le supporter pour qu’il retrouve la confiance. Il a déjà connu des périodes de « moins bien », et il s’est toujours relevé, donc je ne suis pas inquiet.

 

Sur les équipes qui se battent en cette fin de saison…

Nous nous en soucions évidemment, car à ce moment il existe deux différents types d’équipes. Celles qui n’ont plus grand chose à jouer, ni l’Europe ni le maitien. Nous avons forcément envie d’affronter ces équipes, car elles sont peut-être moins hargneuses. D’autre part, il y a des équipes qui jouent leur saison maintenant, comme aujourd’hui. (Sunderland se bat pour rester en Premier League en ce moment, Ndlr.) Ces matchs sont différents des autres.

 

Sur le fait de ne pas gagner le titre…

C’est décevant, car nous jouons pour gagner le titre depuis le début de la saison, Le fait de pas l’avoir gagner est frustrant, comme ça l’est pour les autres équipes qui sont dans notre situation.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *