Avant-match d’Arsenal-Liverpool (24ème journée de Premier League).

Image

                                              Choc entre concurrents directs.

En dépit de son élimination face à Oldham en FA Cup ce week end, c’est une formation de Liverpool en confiance qui se présentera à l’Emirates demain soir. Après un début de saison un peu poussif, les Reds restent sur une très belle série, puisque malgré trois erreurs de parcours, ces derniers ont gagné la totalité de leurs matches depuis début décembre. Avec huit victoires en douze matches toutes compétitions confondues, Liverpool est la surprise de cette période hivernale. Un adversaire de taille pour des Gunners qui veulent continuer sur leur belle série.

Une machine à gagner mais…

Liverpool restait sur une excellente dynamique avant ce week-end. Les Reds, malgré leurs déroutes face à United, Stoke et A.Villa, enchainent les victoires et avait fait le plein de confiance lors de cette longue période hivernale. Finissant premiers de leur groupe en Europa League après une victoire arrachée à Udine face à Toto Di Natale et ses compères, et prenant dix-huit points sur vingt-sept possibles en PL depuis décembre, les hommes de Rodgers avaient entamé une extraordinaire ascension. Au lendemain de la défaite face à Tottenham, ces derniers se positionnaient en 12ème place et semblaient promis une nouvelle fois à une longue et pénible saison. Mais depuis début décembre, les Reds semblent intraitables. Cinq places grappillées au classement et les voilà propulsés désormais à la septième place, juste derrière Arsenal, retrouvant par la même occasion une attaque de feu. Effectivement, la formation de Rodgers a marqué vingt-deux buts depuis le début de cette stratosphérique remontée, soit quatre buts de plus que le bilan dressé après trois mois et demi de compétition. Daniel Strurridge, recrue phare des Reds cet hiver, semble avoir parfaitement pris ses marques en marquant trois buts en quatre matches sous ses nouvelles couleurs, Gerrard et Suarez sont dans une forme olympique, le jeune Sterling prend du galon cette saison et comble du comble, Downing réalise à l’heure qu’il est une meilleure saison que celle de l’an passée. Les résidents d’Anfield, désormais concurrents directs des Gunners, pourraient très bien aspirer à de nouvelles ambitions si ces derniers continuaient leur belle série.

Mais c’était sans compter les terribles aléas des coupes anglaises. Un stade de plus de 10000 places rempli, une ferveur comme on ne peut en voir qu’en Angleterre, des joueurs de D3 combatifs, et les rêves de titre en FA Cup s’arrêteront à Oldham, grande ville au nord-est de Manchester. Comme leurs rivaux d’Everton avant eux, les Reds chutent face aux Latics, et tâchent leur très belle série qui dure depuis près de deux mois. En pleine confiance après la manita infligée à Norwich quelques jours auparavant, les joueurs de Rodgers chutent 2-3 à Boundary Park. Les Gunners doivent maintenant espérer que leurs futurs adversaires ne dérogeront pas à la tradition, qui dit que les Reds peinent maintenant depuis quelques années à se relever après une élimination en coupe. L’exemple le plus criant ne date que d’il y a quelques mois, où, suite à l’élimination en Capital One Cup face à Swansea, ces derniers avaient réalisé leur pire série cette saison, enchainant quatre nuls, deux défaites et seule victoire face à Wigan. Et si l’année passée fut fructueuse à ce niveau-là (Les Reds avaient remporté la COC et avaient été finalistes en FA Cup), la saison 2010/2011 a laissé elle aussi ses marques puisque suite à leur élimination en Carling Cup face à Northampton, une série de trois nuls et deux défaites (donc une lors du derby face à Everton) s’en est suivie. En trois ans, le Liverpool éliminé d’une coupe anglaise n’a réussi à s’imposer lors du match qui suivait qu’une fois sur quatre (face à Chelsea suite à la défaite en finale de FA Cup l’an dernier). Alors, les Scousers profiteront t-ils de 2013 pour déroger à leur triste fait de guerre ?

Des Gunners conquérants.

Mais Liverpool n’est pas la seule équipe à rêver de cette quatrième place. Les Gunners ont eux aussi lancé leur campagne, et jouissent contrairement à leurs adversaires d’une précieuse qualification en FA Cup. Les hommes de Wenger proposent de nouveau depuis quelques semaines un jeu plus alléchant qu’en début de saison, et malgré leurs désillusions face à Chelsea et City, ces derniers montrent leur envie de bien faire et leur désir de Champion League, comme en atteste le récital livré pour le compte de la 19ème journée qui se jouait en retard à l’Emirates mercredi dernier. Le manager alsacien a également profité de ce 4ème tour de FA Cup pour reposer quelques-uns de ses cadres comme Walcott, Cazorla, Wilshere ou encore Gibbs et Sagna. Tout est donc au beau fixe pour une victoire de Gunners demain, si ce n’est leur tendance ces derniers temps à rester muet contre les gros du championnat. Arsenal pourra enregistrer le retour de son capitaine, Thomas Vermaelen, et pourra également compter sur un très bon banc en vue de faire souffler avant un mois de février plein d’intensité. « Nous voulons les six points lors des matches contre Liverpool et Stoke » dixit l’homme en forme du moment, l’ex-montpelliérain Olivier Giroud. Le français sait qu’un faux pas contre Liverpool pourrait compromettre encore plus les chances de se retrouver dans le Big Four à la fin. Ses compères et lui-même doivent profiter du fait que les Reds soient d’une fébrilité incroyable face aux « gros » cette saison (ces derniers n’ont pas gagné un seul match face à une équipe phare cette saison) pour racoler à Tottenham qui rencontrera surement quelques difficultés face à Norwich, et pourquoi pas pour dépasser des Toffees qui recevront West Bromwich.

Image

Joueurs clés 

Arsenal : Olivier Giroud (22 matches joués, 8 buts, 2 assists, 1345mn de jeu)
Il est indéniablement l’homme en forme du moment côté Gunners. Le français a claqué deux doublés en une semaine, passant proche d’un troisième but face à Brighton suite à son somptueuse retournée. En dépit de ses très bons mouvements depuis le début de la saison, il ne manquait que la finition à l’ancien tourangeau, ce qu’il a visiblement réussi à rectifier. Ce dernier cadre ses frappes, et lui qui a souvent buté sur de très bons gardiens devrait pouvoir s’illustrer demain étant donné les faiblesses que rencontre Liverpool à ce poste-ci.

Liverpool : Luis Suarez (22 matches joués, 16 buts, 6 passes décisives, 1976mn de jeu)
Il demeure le principal danger du côté des Reds. Plus connu pour ses simulations, l’uruguayen reste capable de véritables éclairs de génie, et l’a souvent illustré face à Arsenal. Il a marqué cinq buts sur les quatre derniers matches de Liverpool en championnat, et demeure le deuxième meilleur buteur en PL, à deux longueurs de Robin Van Persie. Il sera, comme toujours, un danger constant, surtout si Mertesacker est désigné pour tenter de lui tenir tête.

Informations équipes

Arsenal :
Infirmerie : Coquelin, Arteta, Fabianski.
Incertain : /
Suspendu :  /
Autre indisponibilité : Gervinho (CAN)
Forme : VDDNV
Casier disciplinaire : 20 jaunes, 2 rouges.
Meilleurs buteurs : Walcott (10), Giroud, Cazorla (8), Podolski (7).

Liverpool :
Infirmerie : Kelly, Flanagan.
Incertain : /
Suspendu: /
Autre indisponibilité: Assaidi (CAN)
Forme : VDVVD
Casier disciplinaire : 32 jaunes, 2 rouges.
Meilleurs buteurs : Suarez (16), Gerrard (5).

Clés du match

Face-à-face

  • L’an dernier, Liverpool a gagné à Londres pour la première fois en 11 ans et demi.
  • Cela reste la seule victoire de Liverpool dans leurs 11 derniers matches de championnat contre Arsenal (6 nuls, 4 défaites)
  • Cette affiche a offert plus de hat-tricks (ou triplés) que n’importe quelle autre dans l’histoire de la Premier League (5).
  • C’est la 214e rencontre entre les deux clubs. Liverpool mène par 82 victoires contre 76 pour les Gunners.

Arsenal

  • Les Gunners ont remporté 10 matches de championnat, leur plus faible récolte depuis qu’Arsène Wenger a pris les rênes de l’équipe en octobre 1996.
  • Ils ont récolté 37 points en 23 matches, le même total que la dernière saison à la même période.
  • Arsenal est dans l’attente de perdre un match pour la première fois quand il prend l’avantage, gagnant 7 matches et faisant matches nuls à 2 reprises.
  • La saison de Theo Walcott est déjà réussie. L’attaquant réalise une saison pleine, sa meilleure depuis qu’il est à Arsenal marquant 17 buts toutes compétitions confondues dont 10 buts en championnat, ce qui ne lui était jamais arrivé.
  • Olivier Giroud a marqué 4 buts lors des 3 derniers matches à l’Emirates Stadium. Il a marqué 7 buts dans l’antre d’Arsenal et c’est le meilleur Gunner dans ce domaine.

Liverpool

  • Les Reds ont gagné 6 de leurs 9 derniers matches, perdant les 3 autres.
  • Ils ont marqué dans chacun de leurs 10 derniers matches de championnat, leur meilleur performance depuis une série de 18 matches avec au moins un but marqué entre janvier et mai 2011.
  • Cependant ils n’ont jamais réussi à gagner un match où ils ont concédé l’ouverture du score (3 nuls, 5 défaites)
  • Luis Suarez est le premier joueur de Liverpool à atteindre 20 buts avant la fin du mois de janvier depuis Michael Owen il y a 11 ans.
  • Joe Allen jouera son 150 match de championnat s’il entre en jeu.

#Yannick et #Anto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *