Avant match d’Arsenal-Olympiakos (2ème journée de C1) à l’Emirates Stadium, le 3 octobre 2012 à 20h45.

Pour se rassurer

Après une défaite relativement non-méritée ce weekend face aux rivaux de Chelsea, les Gunners accueillent ce soir l’Olympiakos à l’Emirates Stadium. Un moyen pour les hommes d’Arsène Wenger de refaire le plein de confiance après un derby qui les a stoppés dans leur spirale positive. Et si les Grecs peinent à bien démarrer dans cette ligue des champions 2012/2013, perdant leur premier match il y a deux semaines face à Schalke au Pirée (1-2), ils n’en restent pas moins des habitués de cette prestigieuse compétition européenne. Bien que Mirallas, qui était une pièce maîtresse du jeu du club grec, soit parti vers l’Angleterre, les hommes du portugais Jardim ne seront pas à prendre à la légère, surtout quand on se rappelle le score du match retour en Grèce lorsque Arsenal et l’Olympiakos avaient croisé le fer : 3-1 pour les locaux, avec une très bonne maîtrise du jeu face à une équipe londonienne remaniée. De plus, la confiance sera là du côté du club du Pirée, qui comme quasiment chaque année depuis 15 ans écrasent toute concurrence en championnat. La tradition sera visiblement perpétuée cette année étant donné que l’Olympiakos a remporté ses cinq premières journées.

Les Gunners devront quant à eux faire avec un milieu de terrain qui pourrait être remanié. Effectivement, après le forfait de Diaby ce weekend, c’est Arteta qui pourrait se retrouver sur le banc ou dans les tribunes pour cette rencontre de C1. L’espagnol a un problème à la cheville et devrait passer un test ce matin. Même si cette rencontre sera surement plus compliquée à maitriser que nous pourrions le croire, les hommes d’Arsène Wenger doivent vite rebondir et retrouver le chemin de la victoire pour se mettre en confiance et rafler le maximum de point en ce mois d’octobre relativement facile.

Un homme dans le match

Arsenal : Olivier Giroud : Si le français n’arrive pour le moment pas à trouver le chemin des filets en PL, il a réussi à ouvrir son compteur but lors du match en Capital One Cup la semaine dernière. Bis repetita pour la C1 ? Il se pourrait que Wenger décide de l’aligner d’entrer suite à la mauvaise prestation de Gervinho ce weekend et face à un milieu qui aura surement besoin d’Aaron Ramsey. Soutenu par le public, l’ancien montpelliérain peut retrouver la réussite donc il ne manquait pas l’an passé. Ses appels sont excellents, et il ne lui manque que la finition pour enfin lancer sa saison et tous ceux qui l’ont suivi l’an passé savent qu’il n’a aucun défaut dans ce domaine là.

Olympiakos : Djamel Abdoun : en l’absence de Djebbour, c’est Abdoun, le second algérien du groupe de Jardim, qui a été sélectionné par AFC comme étant l’homme à surveiller de près. En effet, si le buteur est absent, le passeur lui sera présent en la personne d’Abdoun qui a été l’auteur de 4 assists en 4 matches en plus d’un but contre Schalke. L’international aura probablement les clés du jeu ce soir face aux Gunners, et il sera à surveiller car ce dernier pourrait semer le trouble dans un milieu de terrain qui sera certainement remanié.

Arsenal

Infirmerie : Jack Wilshere (reprise), Frimpong (reprise), Rosicky, Sagna, Sczcesny, Fabianski, Diaby.
Incertain : Arteta
Suspendu : aucun
Forme : V
Meilleurs buteurs : Podolski, Gervinho (1)

Olympiakos

Infirmerie : Papazoglou, Feisa, Torosidis, Djebbour.
Incertain : Modesto.
Suspendu : aucun.
Forme : D
Meilleur buteur : Abdoun (1)

Les clés du match

-Ce sera ce soir la 15ème confrontation opposant les Gunners à une équipe grecque en C1. Le bilan ? 7 victoires pour Arsène Wenger et ses hommes, 3 nuls et 4 défaites ainsi que 19 buts marqués contre 14 encaissés.

-Depuis la défaite contre l’Inter en 2003, Arsenal n’a perdu que 2 de ses 42 matches à domicile.

-Les Gunners n’ont jamais perdu à domicile contre une équipe grecque.

-L’Olympiakos à l’extérieur dans les compétitions européennes : sur 56 matches, ils en ont perdu 43 et gagné uniquement 3.

-Podolski a marqué 3 buts lors des 2 dernières rencontres auxquelles il a participé en C1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *