Avant match d’Arsenal – West Bromwich Albion (16ème journée)

484198_533738356650584_2117484765_n
Match de la rédemption ?

Alors qu’une crise sans précédent sous l’ère Wenger frappe de plein fouet le club du nord de Londres, les Gunners s’apprêtent à recevoir la très belle surprise de ce début d’année en Premier League : West Bromwich Albion. Le club de Steve Clarke, qui a joué l’ascenseur avec la D2 entre 2007 et 2010 avant de squatter les places de milieu de tableau, arrive en force sur le devant de la scène en 2012/2013. Les Baggies se sont permis de gifler Liverpool et Chelsea, mais également d’en passer quatre à Sunderland au Stadium of Lights. L’occasion de rebondir ou de couler lentement dans les abysses de la PL pour les hommes de Wenger ?

La fine pluie qui s’abat sur Big Smoke en ce vendredi soir semble avoir éteint les dernières cendres d’une énième semaine mouvementée à l’Emirates Stadium. Fini les belles après-midi ensoleillées où tout semblait si facile pour les Gunners et place à une atmosphère tendue et chaotique à la veille de cette 16ème journée, qui, bien qu’elle ait tout d’un nouveau guet-apens, pourrait également être la prémisse du chemin de la rédemption. Pour ça, Arsenal devra se défaire d’une équipe qui, certainement comme Swansea l’a fait, viendra à l’Emirates sans aucun complexe. Les Baggies sont au pied du podium, là où personne ne les attendait et ne subissent aucune pression, ni des médias, ni de leur dirigeant, ni même des supporters. C’est ce qui a fait la force des Swans la semaine dernière, et la suite, tout le monde la connait : un certain Espagnol aura mis les Gunners dans les choux en l’espace de dix minutes.

La pression, elle, est sur les Gunners à l’heure qu’il est. Les turbulences qui ballotent le club en interne, comme dernièrement la sortie médiatique de Tom Fox, le directeur du développement commercial du club (qui a déclaré que « Notre marque représente beaucoup plus que des victoires), ont un impact sur les prestations de l’équipe première. Bien sûr, il y actuellement de grosses déficiences dans le jeu même, mais la crise en interne et les rumeurs de départ de Wenger font trembler de plus belle les cœurs rouges et blancs de Londres. Les gunners pointent à la 10ème place et n’ont connu la victoire qu’une fois sur leurs six derniers matches de championnat. La rigueur défensive qui faisait la force d’Arsenal en début de saison s’est effondrée, est tombée en ruine, comme le prouve cette statistique inquiétante : les hommes de Wenger ont encaissé plus de buts au mois de novembre qu’au cours des trois premiers mois de championnat. Pour ne rien arranger, la ligne d’attaque, irrégulière dans ses performances, est toujours à la recherche de cohésion et d’efficacité. Si les Gunners avaient fait parler la poudre et fait résonner les canons dans tout Londres en inscrivant huit buts lors des deux derbys (Fulham et Tottenham), ces derniers restent muets depuis trois matches si on exclue la frappe déviée de Walcott à Everton. Et les dernières news ne sont surement pas destinées à inverser la tendance puisque Podolski et Walcott devraient tous deux être forfaits pour le match de demain.

Du côté de WBA, le mois dernier a été fructueux. Les Baggies ont pris 12 points sur 15 possibles en novembre, mais restent cependant sur deux défaites d’affilé à la veille de ce duel à l’Emirates. La victoire de leurs adversaires pourrait également passer par le fait que les hommes de Clarke sont très mal à l’aise à l’extérieur, puisque ces derniers y ont perdu trois fois et restent la pire défense en déplacement de la première partie de tableau (en compagnie de Tottenham).

Comme on a souvent pu le dire ces dernières semaines, la victoire est impérative demain. D’une part pour retrouver la confiance et la ferveur des supporters mais aussi pour réaliser une importante opération sur le plan comptable et ne pas prendre trop de retard sur le podium. N’oubliez pas le mot d’ordre en cette période noire que traverse Arsenal : Faith.

Joueurs clés

Arsenal : Mikel Arteta (15 matches, 1 but, 4 assists, 1350mn de jeu)
Ce n’est surement pas lui qui ira marquer un triplé demain mais c’est lui et lui seul qui semble pouvoir être apte à mener les troupes à la victoire. Vermaelen muet, c’est son vice-capitaine qui a littéralement pris les rênes de l’équipe tant sur le terrain qu’en dehors. Auteur d’une grosse interview pour le Mirror en cette fin de semaine (que vous pourrez trouver sur AFC), l’Espagnol a su trouver les mots pour donner aux supporters l’envie d’y croire et porte à bout de bras l’équipe entière. Bien que ce dernier peine ces derniers temps dans le jeu (surement en partie parce que les adversaires ont désormais compris que pour bloquer Arsenal, il faut bloquer Arteta), son charisme et son dévouement hors norme pour un club qu’il a rejoint il y a un an feront de lui le symbole d’Arsenal dès que la révolution se mettra en marche.

WBA : Shane Long (14 matches, 5 buts, 4 assists, 886mn de jeu)
La semaine dernière, AFC ne s’était pas trompé en évaluant Michu comme le danger n°1 des Swans. Espérons cette fois que Shane Long ne puisse pas autant s’exprimer que l’Espagnol la semaine dernière. Comme lui, l’Irlandais est un véritable poison pour les défenses, et en est déjà à sept buts toutes compétitions confondues. Contrairement à l’an passé, il semble s’être pleinement intégré à l’effectif des Baggies, et pourrait être bien parti pour retrouver son efficacité d’il y a deux ans (27 buts et 20 assist en 60 matches avec Reading toutes compétitions confondues) à un degré moindre évidemment. De plus, il adore se faire remarquer contre les gros du championnat : auteur d’une assist face à Liverpool, un but face aux Toffees, un but face à City et grand artisan du lynchage de Chelsea avec un but et une assist. Who’s next ?

Informations équipes

Arsenal

Infirmerie : Diaby, Koscielny, Walcott, Podolski, André Santos, Fabianski.
Incertain : Sagna.
Suspendu : /
Derniers résultats : DNNVN
Casier disciplinaire : 13 jaunes, 1 rouge
Meilleurs buteurs : Podolski, Giroud, Cazorla, Walcott (4)

WBA

Infirmerie : Foster, Dawson.
Incertain : /
Suspendu : /
Derniers résultats : DDVVV
Casier disciplinaire : 27 jaunes, 1 rouge.
Meilleur buteur : Long, Lukaku (5)

Clés du match

  • Arteta est le seul joueur d’Arsenal à avoir joué l’intégralité de tous les matches de PL cette saison.
  • Arsenal est l’équipe qui a réussi le plus de passes dans le camp adverse en PL, avec 4380 passes.
  • Odewingie a marqué 2 fois lors des 3 matches qu’il a disputés face aux gunners.
  • Arsenal n’a gagné que 3 de ses 10 derniers matches de PL.
  • C’est le meilleur début de saison de WBA dans l’élite depuis 1980/1981.
  • WBA : tout se joue avant la mi-temps. Le Baggies ont remporté les 5 matches dans lesquels ils menaient à la mi-temps et ont perdu les 3 matches dans lesquels ils étaient menés à la pause.
  • WBA n’a gagné qu’une fois face à Arsenal en PL depuis 1983. C’était en 2010.
  • Les deux équipes se sont rencontrées 12 fois depuis que la PL existe, et WBA n’a jamais réussi à garder ses cages inviolées, concédant 28 buts soit plus de 2 buts par match en moyenne.
  • Il y a eu 17 buts inscrits lors des 4 dernières rencontres entre les deux équipes, soit plus de 4 buts par match en moyenne.
  • Les Baggies en sont actuellement à deux défaites d’affilé en PL, et il faut remonter jusqu’à janvier dernier pour assister à trois déroutes d’affilé pour WBA.
  • Lors des 6 derniers matches entre les deux équipes, 5 buts ont été inscrits lors des 10 premières minutes.
  • Depuis le début de l’année 2012, Arsenal aura inscrit 5 buts ou plus lors de 4 rencontres à domicile (Tottenham par deux fois, Blackburn et Southampton). Aucune équipe n’a fait mieux.
  • Une victoire demain pour les Gunners et les hommes d’Arsène Wenger attendraient le pallier des 250 victoires à domicile en PL.

Des photos de l’entrainement : http://www.arsenal.com/news/news-archive/arsenal-train-ahead-of-wba-match-pictures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *