Avant-match de QPR – Arsenal (36ème journée de Premier League).

Image

Trois points obligatoires.

Après l’énorme désillusion face aux Red Devils dimanche dernier, les Gunners doivent désormais cesser de faire les comptes, et remporter impérativement les trois journées qui forment cette dernière ligne droite dans le championnat Anglais. Aux prémices de ce vertigineux final se présentera ce week-end la formation d’Harry Redknapp, officiellement reléguée en Championship. Une occasion trop belle pour les hommes de Wenger qui devront profiter samedi du tonnerre qui gronde à Loftus Road pour ne pas perdre pied dans la course à la Ligue des Champions.

QPR, symbole de l’argent perdant.

La déroute de Newcastle, se rapprochant ainsi de la zone rouge, ne changera rien. Après son nul face à Reading, QPR et leurs adversaires du soir peuvent dire adieu à la Premier League pour le prochain exercice. Amorphes cette saison, les Rangers avaient en réalité dès la première journée un pied en Championship. Sortant de la zone rouge le week-end suivant, avant de ne plus la quitter à partir de septembre, ces derniers n’auront jamais laissé apparaître un semblant de révolte. Le plus petit « vainqueur » du championnat (seulement quatre victoires) arbore un visage bien pâle dans le jeu, à l’instar de leurs résultats en Premier League. Inquiétant lorsque l’on possède une masse salariale atteignant soixante-dix-sept millions d’euros par an.

Joey Barton, la vipère «Twitterienne» ne se sera pas privé pour faire l’état des lieux, sois dit en passant peu glorieux, de son club. «Trop d’asticots»déclarait l’Anglais il y a peu. En effet, la politique de recrutement aux accents qatariens n’aura pas une seule fois mis QPR sur les bons rails. Les noms avaient pourtant de quoi faire rêver Loftus Road, se délectant des arrivées de Granero, Park Ji-Sung, Mbia et Remy mais aussi de l’ancien colosse de Blackurn Chris Samba. Le Congolais, parti pour l’Anzhi en février 2012 quittera la Russie et l’Europa League un an plus tard pour venir batailler pour le maintien en Premier League. Une parcours qui en dit long sur ses motivations. A l’instar de Bosingwa, qui quittait le Madjeski Stadium le sourire au lèvre alors que cette rencontre sonnait le glas de sa formation, les recrues de Tony Fernandes ne semblent pas spécialement dérangées par les résultats sportifs de l’équipe londonienne, rassasiées par leur 450000 euros net mensuels. Aujourd’hui, QPR paye au prix fort cet entassement de recrues surpayées et doit faire face à une véritable scission au sein du vestiaire, dans lequel les artisans de la montée de 2011 comme Jamie Mackie ou Shaun Derry tire sur la sonnette d’alarme.

Si les Rangers auront au moins eu le mérite cette année de tenir tête à Chelsea (0-0, 0-1), ces derniers n’auront en revanche pas su jouir des bienfaits de la coupe pour se relancer. Battus par Reading en Capital One Cup (2-3), et humiliés sur leur pelouse par Milton Keynes Dons (2-4), les hommes de Redknapp ont accumulé les faux pas lors de cet exercice 2012-2013. La descente en Championship qui s’annonçait depuis plusieurs mois sera peut-être synonyme d’un nouveau départ pour le club londonien, qui a très clairement besoin d’une refonte de son effectif. En attendant, que reste-il donc à la pire attaque de Premier League pour sauver sa saison? Un sursaut d’orgueil pour finir leurs trois dernières matches en beauté?

Remettre un dernier coup d’accélérateur.

Du côté de l’Emirates, la frustration reste depuis une semaine l’émotion dominante. Le petit point obtenu face aux Red Devils, en plus de compliquer la tâche des Gunners au classement, laisse clairement un goût amer tant la victoire était accessible face au rival historique. Aujourd’hui, Arsène Wenger et ses troupes ne pensent qu’à une chose: retrouver une dynamique positive qui les fera surfer sur ces trois dernières journées. Le coach alsacien devra de nouveau faire sans Olivier Giroud, l’appel de la suspension n’ayant pas abouti. Si Wenger semble de nouveau compter sur un Podolski relégué au rang de fantôme dimanche dernier, l’attaquant Français manquera tout de même probablement à ses coéquipiers. QPR est une formation qui aime jouer bas, surtout depuis l’arrivée de Chris Samba, et la pesante présence d’Olivier Giroud aurait été bénéfique, et cela malgré l’absence du défenseur franco-congolais.

Si les adieux entre les deux clubs avant la descente en Championship de QPR en 2001 s’étaient soldé par un cinglant 0-6 en faveur des Gunners, les Rangeurs posent quelques soucis à leurs homologues londoniens depuis leur retour dans l’élite. En effet, vaincus à Loftus Road (2-1) en mars 2012, les Gunners peinèrent considérablement à se défaire de leurs adversaires à l’Emirates, par deux fois sur le plus petit des scores. Face à la défense basse des Rangers, les canonniers ne trouvent pas la profondeur recherchée. En ce sens, Giroud aurait surement été plus adapté que Walcott ou Podolski. L’allemand tiendrait d’ailleurs la corde pour débuter en pointe ce samedi. « Je pense qu’il a les qualités d’un excellent finisseur » déclarait Wenger hier au micro d’Arsenal Player. Peu en vue le week-end dernier face à United, Podolski aura pour la quatrième fois de la saison sa chance en pointe, place à laquelle il n’a jamais donné pleine satisfaction, et serait bien inspiré d’être décisif dans un match aussi important que celui de la semaine précédente.

La course aux points bat son plein, et même si Arsenal n’a désormais plus son destin entre ses mains, les Gunners détiennent de bonnes chances d’accrocher le prochain wagon pour la Ligue des Champions. En effet, le calendrier parsemés d’embûches de leurs concurrents directs laissent présager des failles à exploiter pour les hommes de Wenger, et cela dès ce week-end. Alors que les Spurs recevront l’étonnante formation de Southampton en début d’après-midi, Chelsea se déplacera à Old Trafford dimanche. Il y a matière à espérer si Arsenal réalise le carton plein à Loftus Road demain.

Image
J
ack Wilshere, qui effectuait son grand retour lors du match aller, remettra t-il les siens sur les bons rails samedi?

Informations équipes:

QPR:

Infirmerie: Wright-Phillips, Samba, Johnson
Incertain: Townsend
Suspendu: /
Forme: NDDND
Casier disciplinaire: 54 jaunes, 3 rouges
Meilleurs buteurs: Remy, Taarabt (5), Zamora (4)
Meilleurs passeurs: Taarabt (4), Park Ji-Sung, Mbia (3)

Arsenal:

Infirmerie: Fabianski, Diaby
Incertain: /
Suspendu: Giroud
Forme: NVNVV
Casier disciplinaire: 49 jaunes, 5 rouges
Meilleurs buteurs: Cazorla, Walcott (12), Giroud (11).
Meilleurs passeurs: Walcott (10), Podolski (9), Cazorla (7)

Les clés du match

Face à face

  • Les Gunners n’ont pas réussi à gagner un seul de leurs six derniers matches de PL à Loftus Road. La dernière fois, c’était lors du quatrième tour de FA Cup en 2001 (0-6).
  • Leur dernière victoire lors de cette affiche à Loftus Road remonte au 24 novembre 1990, avec une victoire 1-3.
  • Cependant, les Gunners détiennent le record de victoire à Loftus Road lors des saisons 2002-03 et 2003-04, pendant lesquelles Fulham évoluait dans le stade des Rangers durant la reconstruction de Craven Cottage.

Queens Park Rangers

  • La dernière fois que QPR fut relégué (1995-96), ils mirent quinze saisons pour remonter dans l’élite.
  • QPR n’a pas marqué depuis autre heures et trente-cinq minutes. Si ils ne marquent pas samedi, ce sera leur plus longue série sans but en PL depuis leur série similaire entre aout et septembre 1989.
  • Ils n’ont pris que deux points sur leurs six derniers matches de PL.
  • QPR a le second meilleur ratio point par match en mai dans l’histoire de la Premier League (1,83). Seul United fait mieux (2,09).

Arsenal

  • En cas de victoire demain, ca sera la cinquième victoire consécutive à l’extérieur toutes compétitions confondues pour les Gunners.
  • Arsenal est la seule équipe avec United à ne pas avoir encore perdu après avoir ouvert le score cette saison.
  • Arsenal n’a perdu qu’un match contre une équipe de seconde partie de tableau cette saison (contre Norwich en octobre).
  •  Theo Walcott est prêt à faire sa 200ème apparition dans le football Anglais.
  •  Aucun autre joueur de PL n’a fait plus de tirs que Ramsey (39) sans marquer cette saison.

#Anto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *