Avant-match de WBA-Arsenal (32ème journée de Premier League)

156813_598566013501151_852887729_n

Un sentiment de déjà-vu ?

Qu’il semble lointain cet après-midi ensoleillé de la dernière journée de Premier League 2011/2012, durant lequel Arsenal avait péniblement triomphé d’un WBA stagnant dans le ventre mou du championnat. Près d’un an plus tard, l’ode à la joie semble bel et bien révoqué tant la participation des hommes de Wenger à la prochaine C1 semble incertaine. A l’instar d’Arsenal la saison passée, les Blues et les Spurs ont leurs destins en mains, et sont en ballottage favorable à l’heure actuelle. Friands de rebondissement, les Gunners peuvent-ils inverser la tendance ce week-end en l’emportant face à un vieux démon ?

Des Baggies en régression

Si la formation de Steve Clarke avait croqué à pleines dents le début de championnat et s’était révélée comme une des belles révélations de cet exercice 2012/2013, le ciel s’est depuis considérablement obscurci dans les Midlands. Depuis Noel, le digne successeur de Roy Hogdson peine à maintenir son équipe à flot malgré une honorable 8ème place actuellement conservée. Les Baggies ont pris deux fois plus de points en première partie de saison qu’après leur victoire face à Norwich le 22 décembre dernier. Un temps pressentis comme des candidats à la Ligue Europa, les résidents de The Hawthorns sont en régression depuis plusieurs mois, et cela malgré leur récent sursaut provoqué par la victoire (0-2) à Anfield. Ces derniers reprennent leur place dans le ventre mou, derrière les sept « gros » du championnat, et forment l’équipe ayant le plus perdu de matches parmi les formations de première partie de tableau (13 défaites). Mais parallèlement, WBA reste une redoutable équipe dans son antre au plus grand dam des Gunners, comptabilisant neuf victoires, soit le meilleur total après les deux Manchester. Faibles offensivement à domicile (23 buts), The Hawthorns n’en demeure pas moins une forteresse bien défendue (seulement 14 buts encaissés, troisième meilleure défense à domicile de PL). Avec un Mulumbu suspendu et un Morrison incertain, West Bromwich devra batailler ferme face à des Gunners en pleine reconquête, et qui les avaient battus à l’Emirates Stadium en 2012.

Forme des équipes (Premier League)

WBA:

Infirmerie : Thorne, Gera
Incertain : Morrison
Suspendu : Mulumbu
Forme : DNVDV
Casier disciplinaire : 53 jaunes, 3 rouges
Meilleurs buteurs : Lukaku (13), Long (6), Odenwingie (5)
Meilleurs passeurs : Morrison, Long (4), Odenwingie (3)

 

Arsenal: 

Infirmerie : Wilshere, Walcott, Diaby
Incertain : /
Suspendu : /
Forme : VDVVV
Casier disciplinaire : 53 jaunes, 3 rouges
Meilleurs buteurs : Cazorla (12), Walcott (11), Giroud (10)
Meilleurs passeurs : Podolski, Walcott (9), Cazorla (7)

Clés du match

Face à face:

  • West Bromwich Albion n’a gagné que 2 des 13 rencontres entre les deux rangs en Premier League. Leur dernière victoire à domicile date d’octobre 2005.
  • A l’aller, il a fallu un doublé de Mikel Arteta sur penalty pour qu’Arsenal remporte le match à l’Emirates Stadium.

West Bromwich Albion (8e, 44 pts):

  • West Browmich est la 6e meilleure équipe à domicile en PL (9 victoires, 2 nuls, 4 défaites). L’année dernière à la même époque, le bilan était moins fameux avec une 17e place (4 victoires, 2 nuls, 9 défaites) au classement à domicile.
  • Les Baggies n’ont jamais mené à la mi-temps cette saison avec un nul et 9 défaites lors des 45 premières minutes.
  • WBA a gagné un match lors des 4 derniers et seulement 3 lors des 12 derniers depuis leurs séries d’invincibilité de 3 matches en décembre.
  • Pourtant, le club est à une victoire de battre son record de victoires en Premier League en une saison qui est de 14.

Arsenal (5e, 53 pts):

  • Les Gunners sont les meilleurs lorsqu’il s’agit de conserver leur avantage au score. Ils n’ont abandonné que 4 points cette saison après avoir pris les devants dans un match.
  • Arsenal a notamment a son actif le meilleur bilan en seconde période, réussissant à prendre l’avantage à 17 reprises alors qu’ils n’ont été menés que 2 fois.
  • Buteur contre Reading après l’avoir été contre Swansea, c’est la première fois que Gervinho marque lors de deux matches de Premier League successifs.
  • Santi Cazorla a marqué 4 buts lors des 5 derniers matches.

#Anto

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *