Une purge pour les amoureux du football (1-0)

BATE Borisov (1-0) Arsenal

Retour de la coupe d’Europe pour les gunners, en ce jour de Saint Valentin, avec un déplacement en Biélorussie pour y défier le BATE Borisov. Si l’affiche ne fait pas rêver sur le papier, on pouvait tout de même s’attendre à du spectacle. Lors des dernières confrontations entre les deux clubs en phase de poules de ligue Europa en 2017, les gunners avaient inscrit pas moins de dix buts sur l’ensemble des deux matchs. Bien que les équipes soient relativement différentes, seules Mustafi et Maitland Niles avaient joué au Borisov Arena, les anglais partent largement favoris de ce 16ème de finale de Ligue Europa.

Comme lors des matchs de groupes, Emery ménage peu son équipe et aligne à quelques exceptions près l’équipe type, compte tenu des absents. Ainsi, Cech retrouve sa place dans les cages, épaulé par une défense à trois Mustafi-Koscielny-Monreal. Sur les ailes, Maitland Niles à droite et Kolasinac à gauche sont alignés. Au milieu, Guendouzi est associé à Xhaka qui fait son retour. Enfin, devant, Iwobi, Mkhitaryan et Lacazette sont les artilleurs du soir. En face, dans une équipe composée quasi-exclusivement de joueurs locaux, trône le plus connu d’entre eux, passé par Arsenal, j’ai nommé :Alexander Hleb.

Guendouzi à la lutte avec Hleb
Guendouzi à la lutte avec Hleb

1er période :

Les gunners engagent et mettent d’entrée de jeu le pied sur le ballon. Les joueurs sont concentrés et se procurent la première grosse occasion sur un corner joué en deux-temps, le centre de Mkhitaryan n’est pas repris et passe tout près du poteau. Les londoniens dominent mais ne parviennent pas à trouver le cadre. Lacazette voit sa tête passer au-dessus du cadre (21e). Les joueurs sont imprécis dans les trente derniers mètres et se font peurs. Les biélorusses passent à plusieurs reprises sur les côtés, pour centrer en force devant le but, sans conséquence pour le moment. La partie ressemble à une attaque défense dans la moitié de terrain des locaux, qui tentent d’exploiter les contres. Ce bloc défensif cause des soucis aux gunners qui n’ont pour l’instant pas la justesse technique suffisante pour faire la différence.

kolasinac

Les joueurs d’Arsenal, trop fébriles défensivement, se font surprendre juste avant la mi-temps. Sur un coup franc parfaitement tiré de la droite de la surface, les locaux ouvrent le score sur une tête imparable de Dragun. Encore une fois la première période est difficile pour Arsenal. Emery va devoir remobiliser ses hommes en seconde période et surtout changer son approche tactique.

2ème période :

En deuxième période, la configuration du match ne change pas. Si ce n’est que les biélorusses sortent encore moins le leur camp.

Alors que Lacazette pense égaliser, sur un centre tendu de Kolasinac, le français est signalé en position de hors-jeu (55e).

Arsenal ne parvenant pas à jouer face à la combativité de son adversaire, Aubameyang, Torreira et Suarez font leur entrée sur le terrain à la place de Maitland Niles (68e), Xhaka (69e) et Kolasinac (73e). Il reste vingt minutes aux nouveaux entrants pour essayer d’inverser la tendance.

Laca red Card

À cinq minutes du terme, Arsenal atteint le summum de la médiocrité en ne terminant pas le match à dix. Lacazette ceinturé grossièrement par le défenseur adverse, se rend coupable d’un vilain geste, qui lui vaut une expulsion direct. Ce fait de match finit d’achever le sort d’Arsenal, qui s’incline. Si les joueurs d’Arsenal ont eu le ballon toute la partie, ils ont été incapables de se procurer des occasions. Face à une défense regroupée, comme celle du BATE, on ne peut que déplorer l’absence d’un joueur comme Ozil, capable de débloquer la situation d’une passe. Ce non-match fait suite à la douloureuse victoire face à Huddersfield. Il est certain qu’il faudra faire beaucoup mieux au match retour, jeudi prochain à l’Emirates Stadium, sans Lacazette…

#COYG

#Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *