Petit bilan du recrutement de la saison : épisode 2

Près de 3 mois après notre premier bilan des recrues, faisons un petit tour d’horizon de l’évolution des joueurs qui nous ont rejoint cette année. Alors qu’au mercato estival les Gunners se sont montrés offensifs et intelligents, le mercato hivernal a, lui, davantage déçu. Une seule arrivée, celle de Denis Suárez, en prêt, à un poste qui n’en avait pas spécialement besoin. Il est difficile de considérer que ce dernier mercato est une réussite, compte tenu des carences de l’effectif à d’autres postes clés, notamment en défense. La blessure de Bellerin en janvier et les absences prolongées d’Holding et de Mavropanos (ce dernier fait son retour) n’arrangent pas les choses. Heureusement, le retour de blessure de Koscielny en décembre dernier a permis de compenser les manques numériques et qualitatifs dans le secteur défensif. Intéressons nous maintenant à l’évolution de chacune des recrues et notons leurs apports :

Bernd Leno (Gardien, 27 ans, acheté 25 millions d’euros en provenance du Bayer Leverkusen) :

LenoSi son intégration dans le onze a mis du temps, force est de constater que c’est le joueur qui a connu la plus belle progression depuis le début de saison. D’abord barré par Cech en championnat, il a profité de la blessure du tchèque pour se faire une place dans l’équipe première. Désormais les rôles sont inversés. Leno joue en championnat (23 titularisations en Premier League), tandis que Cech se contente des matchs de coupes. Pourtant ses débuts sont timides. Ses interventions aériennes sont hésitantes et le portier allemand peine à faire valoir son autorité sur ses défenseurs. On lui reconnaît volontiers un jeu au pied bien meilleur que son concurrent mais sa faculté à garder sa cage inviolée reste encore à démontrer. Il ne totalise que 4 clean sheets en championnat à l’heure actuelle. Toutefois, Leno enchaîne les matchs et ses performances sont de plus en plus abouties. On se souvient encore de sa double parade dans le North London Derby, ou encore de son match exceptionnel face à Manchester United.


Notre avis : Arsenal a peut-être trouvé en Leno, celui qu’il cherchait depuis longtemps, à savoir : un gardien solide, bon au pied, régulier, capable de s’inscrire dans la durée.
Bernd Leno : 7,5/10

Sokratis Papastathopoulos (Défenseur central, 30 ans, acheté 16 millions d’euros en provenance de Dortmund) :

SokratisSolide comme un rock, guerrier, combatif, les adjectifs ne manquent pas pour décrire Sokratis. Le grec amène dans ses valises ce qu’il manquait à Arsenal : de la résilience. En plus d’être un joueur physique, il n’est pas maladroit balle au pied. Surtout, Sokratis apporte beaucoup à l’équipe sur l’aspect mental. Excellent tacleur, rapide et toujours concentré, il répond à toutes les attentes du début de saison. Sa paire avec Koscielny fonctionne bien. Seul point négatif pour le moment, son excès d’agressivité qui peut parfois lui jouer des tours. À 30 ans, il apporte également la maturité qui fait parfois défaut aux jeunes Gunners. Son absence sur blessure au mois de février s’est fait sentir, de même que son expulsion face à Rennes qui a totalement déstabilisé l’équipe.
Pour la fin de saison, avec le retour de Mavropanos et dans la mesure où Emery fait énormément tourner son équipe, on peut espérer voir une charnière 100% grecs sur le terrain pour faire souffler Laurent Koscielny.

Notre avis : En somme, son recrutement est jusqu’ici un succès. Sokratis a joué 20 matchs de championnat et 7 d’Europa League pour le moment. Sokratis : 7/10

Stephan Lichtsteiner (Latéral droit, 35 ans, arrivé libre de la Juventus) :

LichtsteinerRecruté avant tout pour son expérience et pour faire souffler Bellerin, on peut dire que le suisse n’a coché aucune des deux cases pour le moment. Alors qu’il ne devait initialement pas jouer un rôle majeur dans le onze, la blessure de l’espagnol l’a propulsé sur les devants de la scène.
Or la marche est trop haute pour le joueur qui peine à répondre aux exigences physiques de la Premier League. Malgré quelques rares bonnes prestations, dans des matchs où on ne l’attendait plus, le suisse s’est aussi blessé en début d’année 2019. Le retour en force de Maitland Niles, au poste de latéral droit ne devrait pas lui profiter. D’autant que s’il a surtout joué en coupe et en Europa League, les matchs qui viennent seront d’un tout autre niveau. Stephan qui n’a signé que pour une saison ne devrait logiquement pas prolonger l’aventure chez nous.


Notre avis : Seule déception de ce mercato, sans grande conséquence puisque le joueur est arrivé libre et repartira sûrement de la même manière. Stephan Lichtsteiner : 3/10

Matteo Guendouzi (Milieu, 19 ans, acheté 8 millions d’euros en provenance de Lorient) :

GuendouziSorti de nulle part, l’ancien merlu a surpris tout son monde. Alors que l’on avait peu d’attentes sur son apport dans le groupe, le français s’est mis en évidence dès les matchs de préparation pour devenir l’un des éléments les plus utilisés par Emery cette saison en prenant part à 36 matchs officiels. Il devance même Elneny dans la hiérarchie, alors que l’égyptien a signé un contrat longue durée cet été. Sa maturité dans le jeu est pleine d’espoir pour Arsenal, qui peut compter sur lui dans les années à venir s’il continue sa progression. Patient, excellent passeur, le français possède aussi une conduite de balle qui lui permet de casser les lignes adverses. Si dans le dernier geste il possède une énorme marge de progression, il est aussi capable d’aider son équipe à la récupération. Son dévouement pour l’équipe, affiché sur le terrain a suffit pour conquérir le cœur des fans.

Notre avis : En bref, une excellente recrue en provenance de Ligue 1, qui perpétue la longue tradition des français à Arsenal. Matteo Guendouzi : 7/10

Lucas Torreira (Milieu, 23 ans, acheté 30 millions d’euros en provenance de la Sampdoria) :

TorreiraSans conteste, la meilleure recrue de la saison, l’uruguayen est le joueur qui manquait au milieu de terrain d’Arsenal depuis des années. Après avoir raté Ngolo Kanté il y a quelques années, la cellule de recrutement n’a pas loupé le coche cette fois-ci. D’abord ménagé par Emery en début de saison, l’uruguayen a tout de suite impressionné par sa vivacité, sa technique et son allant. Il connaît des premiers mois exceptionnels, avec en prime un premier but face aux Spurs en novembre. Depuis, le milieu a quelque peu baissé le pied, il semble avoir du mal à récupérer, du fait de l’accumulation des matchs. Ceci dit, ça ne l’empêche pas d’aligner les bonnes, voire très bonnes performances en cette deuxième partie de saison. Il sera sans nul doute, une pièce maîtresse du jeu d’Arsenal dans les années à venir.

Notre avis : La meilleure recrue d’Arsenal, de par sa qualité, son prix d’achat et son âge. Lucas Torreira : 8/10

Denis Suárez (milieu offensif, 25 ans, prêté par Barcelone avec option d’achat) :

Suarez

Dernier arrivé, en provenance du Barça, où il ne jouait pas, l’espagnol n’a plus qu’une dizaine de matchs pour prouver sa valeur. Ancien joueur d’Emery à Séville, Suárez a cet avantage de bien connaître les exigences de son coach. Cependant, l’espagnol peine à glaner du temps de jeu. Jusqu’ici, il a très peu été utilisé, n’accumulant en tout que 95 minutes de jeu. Il est difficile de juger réellement la qualité du joueur. Il possède une palette technique intéressante, mais n’apporte pas une grande plus-value aux performances de l’équipe. Il serait appréciable de le voir évoluer sur une mi-temps au moins, mais à l’heure actuelle, il n’y a aucune raison de le conserver à la fin de saison.

Notre avis : Denis n’est pas méchant, mais n’a pour l’instant pas montré grand-chose. Il se contente d’entrer en jeu en fin de matchs, au détriment des jeunes de l’académie.
Denis Suarez : 5/10

#Julien #COYG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *