Brighton – Arsenal : les notes

Après avoir repris sa marche en avant en battant Burnley dimanche, Arsenal entendait bien poursuivre sa série en se déplaçant à Brighton pour le Boxing Day. Mais face à un adversaire réputé accrocheur, les Gunners ont eu les pires difficultés à s’imposer dans un match qu’ils étaient plus proches de perdre que de gagner : à un bon début de match ont succédé de piteuses minutes durant lesquelles les Londoniens ont paru en grand manque de jus et d’inspiration. Inquiétant avant de se rendre à Anfield… Les carences de l’effectif se font de plus en plus sentir, notamment un manque de solutions sur le banc qu’il faudra essayer de corriger au mercato.

Les notes : 

Titulaires : 

Bernd Leno : 6/10

Encore un match sans clean sheet pour Bernd Leno, certes pas aidé par sa défense une nouvelle fois. L’Allemand n’a pas réussi à empêcher Locadia de marquer suite à une bourde de son coéquipier Lichtsteiner, mais aura tout de même réalisé quelques parades importantes tout au long du match.

Stephan Lichtsteiner : 2/10

Un début de match correct, puis… plus rien. Le Suisse a été en grande difficulté tout au long du match, souvent pris de vitesse par Locadia, à qui il a d’ailleurs offert un cadeau inespéré pour marquer le seul but de Brighton. L’ancien de la Juventus n’aura pas non plus pesé offensivement, ratant tous les centres qu’il a eu l’opportunité de tenter. On se demande pourquoi Maitland-Niles n’a pas débuté…

Sokratis Papastathópoulos : 6,5/10

Il n’y a pas grand chose à reprocher au défenseur Grec d’un point de vue strictement défensif, mais on pourra tout de même déplorer le peu de risques que Sokratis a pris à la relance, condamnant bien souvent les Gunners à faire bien trop durer les phases de sortie de balle.

Laurent Koscielny : 7/10

Le capitaine d’Arsenal reprend peu à peu le rythme et a disputé 70 minutes d’assez bonne qualité ce soir à Brighton, se fendant de quelques interventions tranchantes et se montrant plus inspiré que son partenaire Grec à la relance. Le Français est tout de même sorti avant la fin du match, probablement pour le préserver encore un peu physiquement.

Sead Kolasinac : 4/10

Si contrairement à Lichtsteiner, Sead n’a pas trop souffert défensivement, il a été tout aussi inutile que le Suisse offensivement : plutôt problématique quand on connaît l’importance des montées des latéraux dans un 4-4-2 losange.

Granit Xhaka : 4/10

Chargé de faire le lien entre la défense et l’attaque en se positionnant à peine plus haut que la charnière centrale, Granit n’a que trop rarement réussi à créer des décalages et a même commis quelques erreurs de relance évitables. Il serait peut être temps de le faire souffler…

Lucas Torreira : 4,5/10

Le petit Uruguayen a clairement joué avec le frein à main, comme c’est plus ou moins le cas depuis quelques matchs. Est-ce parce qu’il était sous la menace d’une suspension ou parce qu’il commence à accuser le coup physiquement ?

Matteo Guendouzi : 7/10

Matteo est le seul qui aura réussi à tirer son épingle du jeu au milieu du terrain : le jeune Français n’a pas eu peur de prendre des risques pour ressortir le ballon ou pour tenter de longues passes, ce qui a posé beaucoup de problèmes aux joueurs de Brighton qui ont commis des fautes à répétition sur lui. Malheureusement, Guendouzi était un peu trop seul pour que cela suffise aujourd’hui.

Mesut Özil : 2/10

Après une prestation plutôt bonne contre Burnley la semaine dernière, l’Allemand est très vite retombé dans ses travers en livrant une première mi-temps plus qu’insipide, avec pour conséquence un remplacement dès le retour des vestiaires.

Alexandre Lacazette : 5,5/10

Le Français a très bien commencé son match, se montrant très présent pour décrocher afin de faire le lien entre le milieu et l’attaque à la place d’un Özil absent, avec pour récompense une passe décisive pour Aubameyang après s’être bien battu sur une récupération haute. Lacazette a malheureusement peu à peu disparu des débats, un peu à l’image du reste de l’équipe, avant d’être remplacé (trop ?) tôt.

Pierre-Emerick Aubameyang : 6/10

Trois petites frappes et puis s’en va : voilà comment on pourrait résumer le match d’Aubameyang. Toujours aussi intelligent dans ses déplacements, le Gabonais a su être trouvé par ses partenaires trois fois en première mi-temps, mais il n’a malheureusement réussi à convertir qu’une seule de ces trois occasions franches… Des occasions que l’on regrettera car elles ont quasiment été les seules que les Gunners ont su se procurer aujourd’hui.

Remplaçants : 

Alex Iwobi (pour Özil, 46ème) : 3/10

Entré à la pause pour remplacer un Özil des plus fantômatiques, le Nigérian n’a malheureusement pas vraiment fait mieux.

Aaron Ramsey (pour Lacazette, 61ème) : 5/10

Difficile de dire pourquoi Unai Emery a préféré sortir Lacazette plutôt que l’un de ses milieux au moment de faire entrer Ramsey : peut être de la frilosité défensive ? Toujours est-il que si le Gallois a su apporter son habituel dynamisme, il s’est également montré plutôt maladroit dans ses choix.

Ainsley Maitland-Niles (pour Koscielny, 71ème) : 6/10

L’entrée de Niles a permis de redynamiser un couloir droit en totale perdition quand il était occupé par Lichtsteiner. Malheureusement, le jeune Anglais a lui manqué de justesse dans ses choix pour faire la différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *