Sans briller, Arsenal s’impose à Huddersfield (1-2)

Arsenal se déplaçait cet après-midi sur le terrain d’Huddersfield. Après une nouvelle contre-performance à l’extérieur le week-end dernier avec la défaite face à Manchester City, les Gunners avaient l’occasion de signer un premier succès loin de leurs terres en championnat depuis fin novembre. Encore fallait-il battre Huddersfield, bon dernier de Premier League.

Pour aller chercher cette victoire si importante dans la course au top 4, Unai Emery était privé de plusieurs joueurs importants : outre les absences de longue durée de Bellerín, Welbeck et Holding et celle plus courte de Sokratis, l’entraîneur basque devait faire sans Ramsey, Özil, Aubameyang et Xhaka, dont les absences ne devraient en revanche pas s’éterniser.

Au coup d’envoi on retrouve donc le onze suivant : Leno – Mustafi, Koscielny, Monreal – Maitland-Niles, Torreira, Guendouzi, Kolasinac – Mkhitaryan, Lacazette, Iwobi. Emery optait donc pour un schéma à trois centraux malgré la qualité supposée modeste de l’adversaire, même s’il faut dire que les absences dans le secteur offensif ne laissaient guère davantage d’options. On retrouvait ainsi un banc assez peu rassurant, avec les jeunes Nketiah et Willock, les seconds couteaux Mavropanos et Elneny, aux côtés de la recrue Denis Suarez.

1è période :

C’est Huddersfield qui entame le mieux ce match. Les locaux tentent de mettre du rythme et du danger sur le but de Leno, même s’ils ont du mal à réellement déséquilibrer le bloc défensif des Gunners. Une fois les cinq premières minutes passées, les joueurs d’Emery mettent le pied sur le ballon et investissent le camp adverse.

Iwobi est le joueur le plus en vue de ce début de match. Il donne un bon ballon à Lacazette dans la surface mais l’attaquant tarde trop et se fait reprendre. Il lui offre une deuxième chance sur un bon centre, mais cette fois Lacazette est surpris et sa première touche de balle finit en sortie de but.

Arsenal pousse et à la suite d’une bonne combinaison entre Mkhitaryan et Kolasinac sur la gauche, le latéral délivre un superbe centre au second poteau pour Iwobi. Cette fois, le Nigérian tente sa chance d’une reprise de volée. Sa tentative est contrée par le défenseur juste devant lui et surprend ainsi Hamer, le gardien d’Huddersfield, qui réagit mal et doit concéder l’ouverture du score. Arsenal mène 1-0 alors que l’on vient à peine de dépasser le quart d’heure de jeu (0-1, 16è).

Capture d’écran 2019-02-09 à 18.25.01

On commence à comprendre le classement d’Huddersfield et ce si petit total de 11 points et 2 victoires après 25 journées. Bien que volontaire, on ne peut que constater la faiblesse de cette équipe. Pour autant, elle n’abdique pas et reste dans le match un long moment puisque les Gunners ne poussent pas vraiment pour enfoncer le clou.

Ce sont même les locaux qui exercent une légère domination qui a le don d’agacer Emery. Le coach d’Arsenal vocifère et envoie même Mavropanos à l’échauffement pour réveiller ses titulaires.

Arsenal repart de l’avant en toute fin de première période. Maitland-Niles, très présent sur son côté droit, centre en retrait pour Mkhitaryan dont la frappe du gauche est trop écrasée pour inquiéter Hamer.

Capture d’écran 2019-02-09 à 18.22.42

On retrouve Maitland-Niles quelques minutes plus tard. Le ‘piston’ droit profite d’un bon service de Mkhitaryan pour centrer fort au deuxième poteau où Lacazette reprend avec dextérité dans le but vide pour doubler la mise (0-2, 45è).

Arsenal regagne donc les vestiaires avec deux buts d’avance. Cet avantage, bien que mérité face à un adversaire sans réelles possibilités de faire mieux, en dit peu sur la performance des Gunners, qui ont joué à un petit rythme et ne se sont pas procurées beaucoup d’occasions.

2è période :

Huddersfield se procure une occasion dès le retour des vestiaires. Mooy et Kongolo combinent superbement sur la gauche avant que ce dernier centre en retrait pour Diakhaby. L’attaquant reprend en une touche et sa frappe, cadrée, est très bien arrêtée par un Leno impeccable sur ce coup-là.

On aurait pu croire que le bon dernier du championnat reviendrait abattu de cette première période, mais il n’en est rien. Au contraire, Huddersfield montre encore davantage de générosité que lors des 45 premières minutes.

Capture d’écran 2019-02-09 à 18.24.13

À l’heure de jeu, Emery réagit et fait sortir Torreira pour Elneny, sans doute autant pour renforcer son secteur défensif que pour préserver l’Uruguayen à l’aube de la reprise de la ligue Europa jeudi et du long déplacement à Borisov pour y affronter le BATE.

L’Egyptien se procure justement une occasion peu après son entrée en jeu. Sur un nouveau centre de Kolasinac, il place une tête à côté après que lui et Lacazette se sont gênés pour reprendre le ballon.

Mais ne vous y trompez pas, c’est bien Huddersfield qui a la main sur cette deuxième période. Les coéquipiers de Mooy se procurent une nouvelle occasion via Diakhaby qui ne cadre pas dans une bonne position à bout portant.

C’est ensuite au tour d’Arsenal d’avoir une occasion en or de marquer. À la suite d’un contre bien mené par Mkhitaryan, Iwobi se retrouve seul mais rate son face à face en tirant directement sur Hamer.

Alors que l’on entame le dernier quart d’heure, Mkhitaryan, auteur d’une prestation encourageante pour son retour sur les terrains, cède sa place à Suarez.

Mais ce changement ne change pas vraiment la physionomie de cette fin de match puisque c’est toujours Huddersfield qui domine. Après un cafouillage dans la surface, Monreal soit sauver sur la ligne pour empêcher la réduction du score.

Iwobi cède sa place à Willock à l’aube du temps additionnel.

Alors que l’on pensait le match enfin plié, Huddersfield relance le suspens en réduisant le score à la 90è+3. Leno gagne son duel face à Diakaby mais Karlan Grant, l’attaquant tout juste recruté par Huddersfield, est sur le second ballon pour reprendre et marquer son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Arsenal encaisse donc un but à l’extérieur, comme à chaque fois depuis le début de saison, et s’offre 2 minutes d’angoisse. Mais, malgré une dernière bonne frappe bien captée par Leno, les Gunners s’imposent en empochent ces si précieux trois points.

Les coéquipiers de Lacazette, buteur encore aujourd’hui, reviennent ainsi à hauteur de Chelsea avant le déplacement des Blues demain sur le terrain de City.

Capture d’écran 2019-02-09 à 18.24.37

#AntoineP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *