C1: Doit-on craindre l’Olympique de Marseille?

Arsenal va débuter sa campagne de phase de poules de la Ligue des Champions ce mercredi contre l’Olympique de Marseille. Dans ce « groupe de la mort », le groupe F, Marseille fait figure de petit poucet à côté des Anglais, du Borussia (finaliste de la dernière édition) et de Naples l’épouvantail italien. Mais le sera t-il vraiment? Quels sont les forces en présence du club provençal et que doit-on attendre de la confrontation de ce  soir au Vélodrome?

payet-valbuena-c-est-de-la-balle-pour-l-om-iconsport_vmi_110813_01_07,63281

Un mercato très animé.

L’OM a réalisé un mercato très satisfaisant. D’ordinaire très mouvementée et houleuse, la période des transferts marseillaise a été sérieuse et appliquée. Derrière les ogres parisiens et monégasques qui ont animé une grande partie du mercato hexagonale et alors que la majorité des clubs de l’élite surveillent de près les comptes, le club provençal s’est renforcé aux postes souhaités par l’entraineur Elie Baup et peu de départs d’importance ont été enregistrés. Il faut savoir que l’OM a pratiquement dépensé autant qu’Arsenal sur le marché (42,7 millions d’euros contre 51 millions d’euros selon Transfermarkt)… Etonnant pour un club qui souhaitait équilibrer ses comptes et ne semblait pas avoir des masses d’euros à dépenser. On peut cependant se poser la question du cas Thauvin, l’un des feuilletons de l’été en Ligue 1. Marseille avait-il réellement besoin du joueur et surtout, son prix de vente n’est-il pas un peu exorbitant pour un jeune joueur ayant aussi peu joué dans l’élite française? La suite de la saison offrira la réponse. Marseille cherchait des joueurs offensifs capables de jouer sur les ailes et a jeté son dévolu sur un autre Lillois, (si on peut penser que Thauvin l’ait vraiment été…) en début de mercato en la personne de Dimitri Payet. Le Réunionnais est désormais une valeur sûre de Ligue 1, un joueur percutant et technique qui correspondait parfaitement au profil recherché par les dirigeants olympiens.  Ils avaient également besoin d’un attaquant supplémentaire, demande acceptée avec l’arrivée de Khalifa et donc de Thauvin, qui peut aussi jouer au milieu de terrain. Marseille a ensuite doublé les postes et enregistré les arrivées de jeunes joueurs prometteurs comme  Mendy, Imbula ou Lemina. Le collectif marseillais est donc paré pour cette nouvelle saison, les hommes de base de la saison dernière sont toujours la et des joueurs importants sont venus s’ajouter à l’effectif. Marseille possède également un banc plus fourni que l’an passé et des joueurs d’avenir qui auront beaucoup de choses à prouver.

Les éléments clés.

L’Olympique de Marseille possède des joueurs majeurs du championnat français , des internationaux avec une expérience des grands rendez-vous.  Focus sur 5 hommes susceptibles de poser des problèmes aux Gunners.

Mathieu Valbuena (28 ans, milieu offensif, au club depuis 2006):

« Petit vélo » est à l’OM depuis maintenant 8 ans. Il est depuis quelques saisons un homme clé de l’effectif marseillais et a également su saisir sa chance en Equipe de France en démontrant de belles prestations. Valbuena est un joueur atypique, un petit gabarit au centre de gravité très bas, dribbleur et très vif. Il faudra que les défenseurs d’Arsenal se méfie de lui mais également de sa propension à tomber facilement au sol, poids plume oblige. Cependant, il en use parfois très souvent pour obtenir des fautes…Sa qualité de passe n’est pas à oublier non plus, il aime le jeu court en une touche et son positionnement et sa vision de jeu lui permettent souvent de trouver les décalages. Valbuena aime les grands rendez-vous, lors desquels il se permet souvent d’inscrire des buts d’anthologie.  (voir ses buts contre Liverpool en 2007, contre le Spartak en 2010 et contre le Borussia Dortmund en 2011).

Dimitri Payet (26 ans, milieu offensif, au club depuis 2013):

Le néo-marseillais est loin d’être un inconnu pour les amateurs de football français. Le natif de Saint-Pierre est arrivé à l’OM cet été après deux belles années lilloises. Un début de saison tonitruant avec 3 buts en 5 matchs. L’international français semble être la recrue idoine pour l’OM, qui cherchait un joueur de couloir offensif technique et rapide. Ce transfert doit lui permettre de prendre une dimension supplémentaire. Deschamps semble en tout cas compter sur lui et si l’OM réalise un bon début de saison, c’est en partie grâce à lui. Un joueur sérieux et professionnel qui va devoir franchir le palier supplémentaire cette année. Payet doit désormais être davantage régulier, il a raté l’immanquable contre Toulouse et semble parfois passer à côté de son match par manque de concentration.

André-Pierre Gignac (27 ans, attaquant, au club depuis 2010):

Si l’OM est en Ligue des Champions, c’est en grande partie grâce à son attaquant. Souvent décrié, jugé trop lourd, trop lent ou trop inefficace face aux buts, APG fut l’homme providentiel de son équipe la saison passée. L’ancien toulousain décolle enfin et a su faire taire les critiques, retrouvant au passage l’Equipe de France dernièrement. Gignac possède en lui une véritable envie de se battre, n’hésitant plus à prendre sa chance et depuis que la réussite l’habite, il enchaine les buts. Il a disputé les 5 premiers matchs de championnat et a déjà inscrit 3 buts. « Big Mac » pèse et dans le bon sens du terme ! Seul sur le front de l’attaque et approvisionné par ses ailiers ou par Valbuena, Gignac semble retrouver son aura toulousaine depuis la saison dernière. Cette année est celle de la confirmation pour celui qui aurait pu quitter le club. Son imposant salaire avait enclin ses dirigeants à s’en séparer mais APG est bel et bien la, et ne compte pas céder sa place facilement.

Steve Mandanda (28 ans, gardien, au club depuis 2007):

Le capitaine tient toujours la barre. A Marseille depuis la saison 2007/2008, Mandanda est le titulaire indiscutable du poste de gardien de but. L’OM doit beaucoup à son dernier rempart capable d’arrêts de grande classe sur sa ligne. Annoncé à plusieurs reprises sur le départ après des approches de Monaco cet été notamment, Mandanda se veut fidèle à son club et ne semble pas avoir envie de plier bagage. Sans manquer de respect à Marseille, Steve a les qualités pour s’imposer dans un grand d’Europe. Eternel numéro 2 en Equipe de France derrière Lloris, Mandanda a réalisé une très belle saison l’an passé et semble repartir sur les mêmes bases. Il faudra cependant que sa défense se mette à son diapason.

Nicolas N’Koulou (23 ans, défenseur, au club depuis 2011):

Le patron de la défense marseillaise semble avoir du mal depuis le début de saison.  Des errements défensifs, des erreurs de marquages…N’Koulou nous a habitué à mieux. Il faudra qu’il retrouve son niveau pour être de nouveau une valeur sûre de Ligue 1. Nicolas possède d’indéniables qualités et aurait également pu partir cet été sous d’autres cieux. Les dirigeants marseillais comptent cependant sur lui mais va devoir travailler pour mettre son début de saison en demi-teinte derrière lui.

Les prestations depuis le début de saison :

En 5 journées, l’OM possède un bilan plutôt satisfaisant avec 3 victoires de suite lors des 3 premières journées. Après avoir battu Guingamp, Evian et Valenciennes, Marseille affrontait l’un des prétendants au titre, l’AS Monaco lors de 4ème journée. Défaite 2-1. L’OM pensait avoir fait le plus dur en ouvrant la marque mais n’a pas résisté face à l’ogre monégasque et à sa paire d’attaquants Falcao-Rivière. Lors de la 5ème journée, l’OM se rendait au Stadium de Toulouse et se sont montrés plutôt empruntés, réalisant un match nul 1-1. A noter un nouveau but de la tête de Lucas Mendes. Depuis le début de saison, la défense marseillaise a semblé connaitre de nombreuses difficultés. N’Koulou n’est pas au niveau qu’on lui connait. Diawara et Mendes se font très souvent prendre de vitesse. En 5 matchs, L’OM a encaissé 4 buts pour 8 marqués.

Les dernières confrontations :

Arsenal et Marseille se sont affrontés en Ligue des Champions 2011-2012 (déjà dans le groupe F). Les deux confrontations ne seront pas restés dans les annales. La première le 19 octobre 2011 avec une victoire des Gunners 1-0 dans le temps additionnel grâce à un but d’Aaron Ramsey. Le deuxième match a eu lieu le 1er novembre 2011 et s’est terminé sur le score de 0-0 à l’Emirates Stadium. Cette année, Marseille ira en ¼ de finale et sera éliminé par le Bayern Munich. Malgré un effectif renforcé, des qualités indéniables et un jeu porté vers l’avant, Arsenal ne devrait pas rencontrer trop de difficultés mercredi soir et devra mettre à mal la défense marseillaise plutôt fébrile depuis le début de saison, à condition d’être sérieux et concentré jusqu’à l’ultime seconde.

Les compos probables:
Marseille: Mandanda (cap.) – Fanni, N’koulou, Mendes, Morel – Romao, Cheyrou, Valbuena – Payet, Gignac, Ayew
Arsenal: Szczesny – Sagna, Mertesacker (cap.), Koscielny, Gibbs – Flamini, Ramsey, Özil – Wilshere, Giroud, Walcott

#Max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *