Et si c’était la saison des jeunes ?

Depuis plusieurs années, la fabrique à jeune mise en place en Angleterre et notamment à Arsenal semble être très limitée. Certes les clubs anglais sont obligés de miser sur la formation pour répondre à l’exigence de la règle du homegrown (minimum huit joueurs dans l’effectif ayant joué en Angleterre au moins trois saisons entières avant ses 21 ans), mais leur utilisation réelle en compétition est faible. À Arsenal, quelques éléments comme Szczesny, Ramsey, Walcott, Wilshere ou plus récemment Bellerin ou Iwobi, ont montré une certaine efficacité dans l’Academy des Gunners. Le niveau et le temps de jeu de ces joueurs restent néanmoins aléatoire.

Focus sur les joueurs homegrown à Arsenal

Actuellement, Arsenal compte 12 joueurs dits homegrown dont 4 joueurs ont moins de 23 ans : Chambers, Holding, Bellerin et Iwobi.

Capture d’écran 2017-08-15 à 11.53.05

Source image : arsenalreport.com

Arsenal, 1er club sur les jeunes

Arsenal semblait avoir rompu avec sa tradition de faire monter de jeunes joueurs en équipe première. La gestion des cas Zelalem, Gnabry, Crowley, Eisfeld, Olsson et d’autres, laissait à penser que le club avait rejoint la philosophie dominante des grands clubs de Premier League : former à tout va et prêter aux clubs inférieurs. En effet, le marché britannique et européen est depuis quelques années, inondé de jeunes joueurs en prêts venant du Royaume-Uni (Chelsea et Manchester City en tête). Peu de ces joueurs auront un jour la chance de fouler les pelouses de Premier League avec l’équipe première.

Si à Arsenal, le prêt de jeunes joueurs est monnaie courante, les meilleurs éléments arrivent à rejoindre l’équipe première et à s’imposer.

D’après une enquête commandée par la Press Association Sport, Arsenal est l’équipe de Premier League qui a utilisé le plus de joueurs issus de l’Academy lors de la dernière saison (en terme de temps de jeu).

Ainsi, 19,4% du temps de jeu en Premier League a été accordé à 6 joueurs qui viennent de l’Academy, pour un total de 6 228 minutes. Les joueurs concernés sont Hector Bellerin, Alex Iwobi, Ainsley Maitland-Niles, Emiliano Martinez, Kieran Gibbs et Francis Coquelin.

Capture d’écran 2017-08-15 à 12.26.05

Cet été encore, Ivan Gazidis rappelait lors de la tournée de présaison que « À Arsenal, nous sommes très motivés par nos valeurs, comme le fait de donner aux jeunes une chance ».

Le cas Bellerin est peut-être le plus emblématique de ces dernières années. Titularisé presque par défaut après la blessure de Debuchy, il s’est imposé comme une valeur sûre sur la droite de la défense des Gunners.

A l’instar de Bellerin, Iwobi s’est lui aussi imposer dans le groupe des Gunners. Au club depuis 2004, le nigerian de 21 ans s’impose au club après de bonnes prestations en fin de saison 2015/2016. Vu comme le meilleur jeune joueur par Alexis Sanchez, Iwobi a tout pour devenir un grand à Arsenal.

D’autres joueurs encore peu connus, se sont aussi révélés lors de la dernière saison. Holding est l’exemple typique. Lui aussi a 21 ans, mais est arrivé à Arsenal en juillet 2016. Costaud et appliqué dans les duels, Wenger ne s’est encore pas trompé en recrutant ce jeune anglais.

Elémentaire mon cher Nelson

Cette saison, Reiss Nelson est l’homme en vue côté jeune Gunners. Un diamant brut. Il a brillé lors de ses apparitions de pré-saison et semble être dans la continuité en Premier League 2 avec les U23. A seulement 17 ans, Nelson est en train de se forger un petit nom du côté de Londres.

Nelson s’est intégré avec une grande facilité au jeu des « séniors ». Une-deux, dribbles, vitesse, sang-froid, intelligence dans le jeu, sont autant de qualités qui caractérisent le joueur. Il lui manque évidemment le physique pour rivaliser avec des joueurs plus âgés, mais sa capacité à passer les joueurs est assez incroyable. En plus de sa technique, son comportement, tête levée, lui permet de voir le jeu, de l’analyser et de distribuer de bons ballons.

S’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur l’avenir du joueur, force est de constater qu’il est brillant pour son âge.

 

Plus de temps de jeu pour les jeunes cette saison ?

Comme on l’a vu, la qualité à Arsenal ne manque pas, et nous n’avons même pas évoqué les Maitland-Niles et autres Bielik qui apparaissent comme la relève des Gunners.

S’il est certain que ces jeunes seront titularisés en League Cup et en partie lors des premiers matchs de FA Cup, il ne serait pas étonnant de voir quelques apparitions lors des phases de poules de l’Europa League. Si Wenger décide de ne pas jouer à fond l’Europa League dès les phases de poules, la titularisation de nos meilleurs jeunes leur donnerait la chance qu’ils attendent et leur apporterait la confiance et l’expérience pour les années futures.

Les plus gros espoirs par poste :

  • Gardien : Pas vraiment de grand talent à ce poste. Emiliano Martinez (24 ans) reste le joueur ayant le plus de chance d’évoluer en équipe première dans les prochaines années.
  • Défenseurs : Bielik est le joueur qu’il faut suivre. Capitaine des U23 à 19 ans, il est le patron de la défense.
  • Milieux : Maitland-Niles est le joueur polyvalent par excellence, qui peut dépanner en défense comme au milieu de terrain. Encore un peu juste physiquement, il devrait glaner du temps de jeu en équipe première cette saison.
  • Attaquants : Nelson est évidemment la pépite à suivre. Reine-Adelaïde, Willock, Mavididi (en prêt à Preston North End) et Nketiah sont eux aussi à suivre de près cette saison.

 

#Ben

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *