Compte-rendu Arsenal 3-3 Fulham (11ème journée de Premier League)

Du spectacle et beaucoup de regrets…

Arsenal se présentait à domicile face à Fulham avec l’obligation de gagner. En effet, les Gunners restaient sur trois défaites à Norwich, Schalke 04 et Manchester United, une victoire douloureuse à QPR 1 à 0 et un nul sur la pelouse de Schalke 04. Ce derby de Londres pouvait être le match parfait pour se relancer ou être le piège parfait, surtout dans la situation actuelle d’Arsenal, car Fulham a déjà marqué 21 buts en 10 rencontres, ce qui est excellent pour une équipe qui joue le milieu de tableau. Les Gunners entament le match de la meilleure des manières en pressant haut, en étant agressif dans les duels et en offrant plus de mouvements. La domination d’Arsenal se concrétise sur un corner tiré par Theo Walcott à la 11′ qui trouve la tête d’Olivier Giroud, parfaitement démarqué dans la défense de Fulham et propulse le ballon au fond des filets. La machine est lancée, Arsenal domine le match, combine bien et finit par trouver une deuxième fois la faille dans la défense de Fulham. Sur une action sur le côté droit de l’attaque d’Arsenal, Mikel Arteta récupère un ballon perdu dans la surface et centre ne retrait et trouve Lukas Podolski au point de penalty qui crucifie le gardien. 2-0 pour Arsenal et Berbatov se réveilla… A la 29′, suite à un très bon ballon de Ruiz, Berbatov inscrit un premier but. Insatiable, le bulgare offre un caviar à Kacaniklic qui crucifie Manonne qui ne peut rien faire de plus que d’accompagner le ballon dans les filets. La seconde période reprend de la même manière, les Gunners ne semblent plus être dans le match et Fulham en profite. A la 67′, Ruiz s’infiltre dans la surface et Arteta commet l’irréparable. Phil Dowd accorde un penalty aux Cottagers et Berbatov enfonce le clou permettant ainsi à Fulham de mener 3-2. C’était sans compter l’orgueil des joueurs d’Arsenal. Grace à son nouveau duo infernal, Walcott/Giroud, les Gunners égalisent. Walcott à la baguette et Giroud à la conclusion. Arsenal augmenta le rythme dans les vingt dernières minutes et furent récompensé par un penalty à la 94′. Arteta prit ses responsabilités et tira ce penalty, mais il échoua à donner la victoire aux Gunners.

Malgré une nouvelle contre performance, les joueurs ont montré des signes encourageant en début de match et en fin de match où Arsenal a contrôlé le match. Reste à régler ce problème de concentration qui a abouti à ce passage à vide et qui coute une victoire qui s’annonçait plutôt tranquille.

Fiche du match

Arbitre : Phil Dowd

Score final : Arsenal 3-3 Fulham

Buteurs d’Arsenal : Giroud (11′, 69′) et Podolski (23′)

Buteurs de Fulham : Berbatov (29′, 67′ PEN), Kacaniklic (40′)

XI d’Arsenal : Manonne – Sagna, Mertesacker, Koscielny, Vermaelen (c) – Coquelin (Ramsey 56′), Arteta, Cazorla – Walcott (Arshavin 84′), Podolski (Oxlade-Chamberlain 77′), Giroud.

XI de Fulham : Schwarzer – Riether, Hughes, Hangeland, Riise – Baird, Sidwell, Richardson (Kacaniklic 24′), Dejagah (Duff 84′), Ruiz –  Berbatov.

Statistiques

  • Arsenal – Fulham
  • Hors-jeu 1 – 5
  • Fautes 11 – 12
  • Corners 8 – 6
  • Tacles 24 – 14
  • % de passes réussies 89% – 84%
  • Duels aériens gagnés 52% – 48%
  • Possession 56% – 44%

 Notes des joueurs

Manonne (4) : Trois buts encaissés aujourd’hui, soit 12 sur les quatre dernier matches, ce n’est pas suffisant de sa part, il va falloir sérieusement relever son niveau s’il souhaite conserver sa place.

Sagna (6) : Un bon match de l’arrière droit français. Présent dans les duels, se battant pour récupérer les ballons. Offensivement, il a apporter le surnombre, permettant d’apporter des solutions dans le couloir pour le porteur du ballon.

Mertesacker (5) : Régulier dans ses prestation. Peu d’erreurs de sa part mais il paie les trois buts encaissés par la défense.

Koscielny (6) : Bon match du français qui semble retrouver son niveau de la saison passée. Très précieux en avant-dernier rempart, il a su s’imposer dans ses duels.

Vermaelen (4,5) : Il n’aime pas évoluer sur le côté gauche et n’est pas en très grande forme en ce moment. Il est totalement absent sur les centres de Ruiz et Berbatov en première mi-temps.

Coquelin (5,5) : un bon match du jeune milieu défensif. Agressif dans les duels, il n’a cessé d’harceler les adversaires. Remplacé à la 56′ par Ramsey qui a alterné le bon et le moins bon.

Arteta (4) : Un bon match dans l’ensemble mais une faute maladroite dans la surface a offert un penalty à Fulham et son désir de se rattraper après son erreur, ajouté à son manque de lucidité et à la fatigue l’on fait rater le penalty obtenu à la 94′.

Cazorla (6) : Il retrouve la forme et Arsenal aussi. Bondissant et insaisissable, le lutin espagnol nous a gratifié de quelques gestes techniques de grandes classes lui permettant d’échapper au pressing. Il est en progrès par rapport aux matches précédents.

Walcott (7) : Décisif, comme depuis le début de la saison, l’attaquant anglais a distillé deux passes décisives pour Giroud. La première sur corner et la seconde sur un centre après le poteau de ce dernier. Mais il a tendance à vouloir être le héros, ce qui le fait parfois oublier ses partenaires (Podolski par deux fois).

Podolski (6) : Du mieux dans sa prestation, en particulier offensivement où il a été au bon endroit au bon moment, ce qui lui a permis d’inscrire un but. Mais dans le repli défensif, ce n’est pas du tout ça. Chacune de ses interventions se sont terminées par un coup de sifflet de l’arbitre.

Giroud (8) : Le match référence pour le français ! Face aux grands gabarits de la défense de Fulham (Hangeland en particulier) il a su se montrer dangereux tout au long du match et marquer deux buts. Les deux de la tête, l’un sur corner et l’autre sur un centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *