Compte-rendu de Swansea City 2-2 Arsenal (4ème tour de FA Cup)

Swansea City v Arsenal - FA Cup Third Round

Un replay plus qu’évitable

C’est probablement déçus que les Gunners quittent le Liberty Stadium de Swansea. Les hommes d’Arsène Wenger savent désormais qu’un replay va venir s’ajouter à leur lourd calendrier, et garderont en tête que ce dernier aurait pu être largement évitable.

C’était un match très compliqué qui s’annonçait pour les canonniers, qui peuvent désormais bel et bien cataloguer les Swans dans leur liste des bêtes noires. Arsenal, qui a perdu deux de ses quatre confrontations avec les Gallois, confirme lors de la première période qu’affronter les hommes de Laudrup ne leur sied guère. En difficulté dans la relance alors que leurs adversaires excellent littéralement dans ce domaine, les Gunners peinent à trouver la faille dans un bloc très bien en place. Les Swans jouent sans complexe et même sans la présence de leur meilleur buteur, Michu, ces derniers se montrent constamment dangereux aux abords de la surface. Les coups francs dont bénéficient les rouges et blancs sont tous gâché les uns après les autres, heurtant le mur ou finissant dans les bras de Vorm, et Walcott dézone trop et laisse le couloir droit vide, privant trop souvent Giroud de centres. Une première mi-temps mi-figue mi-raisin donc, car malgré le manque d’occasions côté Gunners, ces derniers gardent la possession du ballon et personne n’est sans savoir qu’avoir la possession face à Swansea chez eux est rarement tâche aisée.

Cette première période laisse donc un gout amer, privilégiant une véritable bataille tactique au beau jeu, et on était alors loin d’imaginer le déroulement des 45 dernières minutes, qui furent un vrai régal. Les Gunners rentrent d’ailleurs sur le terrain avec de bien meilleures intentions et débutent pendant dix minutes le siège de la surface des Swans, avec en meneur de troupe un Olivier Giroud intenable. Ce dernier frappe, remise et se montre constamment dangereux jusqu’à ce qu’il reçoive un coup et doive sortir du terrain pour se faire soigner. Alors à 10, les hommes de Wenger permettent aux Swans de souffler et ces derniers, retrouvant leur qualité de relance, en profite pour cueillir à froid leurs adversaires grâce à l’inévitable Michu. L’espagnol effectue une magnifique aile de pigeon qui lobe Mertesacker, alors dernier défenseur. Michu, plein de sang-froid s’échappe, et les bons retours de Koscielny et Sagna ne l’empêcheront pas de placer son ballon et d’ouvrir le score. Giroud, puis Walcott, tentent leur chance tous deux sans succès, mais il y a de plus en plus d’espaces à signaler dans la défense des Swans, et cela va aller en s’aggravant, puisque à un quart d’heure de la fin, ces derniers semblent complétement cramés. Leurs relances, jusqu’ici parfaites, sont de plus en plus approximatives et permettent aux Gunners de récupérer le ballon assez haut. Mais ceux-ci se heurtent continuellement au mur blanc, et on semble se diriger lentement mais surement vers ce genre de fin de match frustrant, où Arsenal domine les débats mais n’arrive pas à concrétiser. Mais c’était sans compter ce diable de Lukas Podolski, qui remet les pendules à l’heure à dix minutes de la fin de la rencontre : sur un corner offensif, Sagna ressort le cuir de la tête au second poteau pour Koscielny, qui semble vouloir frapper. Mais le français se loupe et offre au final une passe décisive à Podolski, qui, au point de penalty, hérite du cuir avant de se retourner et de crucifier Vorm. Les Gunners ayant pris l’ascendant depuis dix bonnes minutes, sont alors en pole position pour porter le coup fatal à leurs adversaires. Il faudra attendre à peine deux minutes pour voir la prophétie se réaliser, et cela de bien belle manière grâce à un stratosphérique but de Kieran Gibbs : l’anglais vient chercher le une-deux avec Giroud, qui lui remet de la même façon que face au MHSC avec Podolski, et réalise une somptueuse reprise de volée digne d’un grand attaquant, qui vient se loger sous la barre de Vorm.

Mais les Gunners retombent dans leurs travers, et laissent le jeu à Swansea qui se montre directement dangereux aux abords de la surface de Szczesny. Dyer voit sa frappe être contrée et obtient un corner. Et bis repetita, Arsenal encaissent encore un but sur coup de pied arrêté : Podolski rate son dégagement de la tête et prolonge le cuir au second poteau, où Ki décale Graham, qui, délaissé par Sagna, crucifie Szczesny sous sa barre. Les dix minutes restantes ne suffiront pas pour voir le match nul conclure ce match, et ça malgré la bonne tête de Koscielny sur corner.

Arsène Wenger et ses joueurs devront donc accueillir Swansea à l’Emirates le 16 janvier pour un replay. Le vainqueur de cet affrontement se déplacera à Brighton, tombeur de Newcastle, dix jours plus tard. Le résultat d’aujourd’hui semble rendre ce mois de janvier encore plus interminable qu’il ne l’était déjà, au plus grand dam des jambes des joueurs.

tumblr_mg7nrmVnZA1r41s6jo5_r1_1280

Feuille de match

Swansea 2-2 Arsenal à Liberty Stadium (affluence : 18,848)

Buts : Michu (58e), Graham (86e) pour Swansea ; Podolski (81e), Gibbs (83e) pour Arsenal

Avertissements : Bartley (79e) pour Swansea ; Ramsey (35e), Gibbs (84e) pour Arsenal

Swansea : Vorm – Tiendalli, Chico, Bartley, Davies – Britton (cap.) (Agustien, 69e), Ki, de Guzman (Michu, 56e) – Dyer, Graham, Routledge (Hernandez, 56e) Non utilisés : Shechter, Monk, Rangel, Tremmel

Arsenal : Szcesny – Sagna, Mertesacker, Koscielny, Gibbs – Arteta (cap.), Wilshere, Cazorla, Walcott, Giroud, Ramsey (Podolski, 73e) Non utilisés : Martinez, Jenkinson, André Santos, Vermaelen, Coquelin, Rosicky, Oxlade-Chamberlain

Chiffres du match

Possession de balle : Swansea 46% – 54% Arsenal
Tirs (tirs cadrés) : Swansea 8 (5) – 15 (9) Arsenal
Hors-jeux : Swansea 6 – 1 Arsenal
Fautes : Swansea 13 – 11 Arsenal
Corners : Swansea 2 – 5 Arsenal
Arrêts : Swansea 12 – 6 Arsenal

293657_527160520647660_1922168911_n

Notes d’AFC

Szczesny (6) :  De bon arrêts de la part du Polonais mais il a été laissé seul par sa défense sur les deux buts.

Sagna (3) : Un peu de repos ferait beaucoup de bien au Français qui enchaine les erreurs et les mauvaises performances. Il est coupable au marquage sur le second but de Swansea.

Mertesacker (3) : Des relances inexistantes, des fautes techniques et il s’est fait enrhumer sur le premier ballon de Michu qui lui permet de marquer. Un match très pauvre du géant allemand.

FBL-ENG-FACUP-SWANSEA-ARSENAL

Koscielny (5) : Un bon match du défenseur français. Il aurait pu donner la victoire aux siens en toute fin de match mais une parade réflexe de Vorm l’en empêcha.

Gibbs (6) : Il s’est un peu oublier dans le replacement défensif mais il a apporté du mouvement sur son côté gauche au jeu des Gunners. Récompensé par un superbe but.

Arteta (5) : Le capitaine du jour a fait le boulot devant la défense mais face au bloc défensif de Swansea, il a eu beaucoup de mal à relancer efficacement.

Wilshere (5,5) : Quand dans le jeu, tout ne va pas bien, on peut se raccrocher sur la combativité et l’agressivité de Wilshere pour harceler les adversaires.

Cazorla (5) : Très difficile de trouver le lutin espagnol dans de bonnes conditions dans les 30 derniers mètres. Le meneur de jeu a été relativement discret.

Swansea City v Arsenal - FA Cup Third Round

Walcott (4) : Même si sa vitesse est un danger, il oublie trop souvent ses partenaires ou le ballon derrière lui. Placé sur le côté droit, il a totalement déserté son aile pour repiquer au milieu.

Ramsey (5,5) : Placé sur l’aile gauche, le Gallois a fait un bon match arrivant à faire quelques différences grâce à sa technique. Il a bien couvert Gibbs quand celui ci montait. Remplacé par Podolski (7) à la 70ème. Il a été le détonateur de la révolte des Gunners. Il a marqué le but égalisateur.

Giroud (5,5) : Très difficile à trouver en première mi-temps. Il a été plus disponible en seconde. C’est lui qui fit la magnifique remise à Gibbs sur le second but d’Arsenal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *