Compte rendu du match Arsenal – Southampton (15/09/2012)

Une première victoire à l’Emirates

Comme le 7 mai 2003, Arsenal l’emporte 6-1 face aux Saints. Les Gunners confirment leur bon début de saison et soignent leur goal-average malgré le but bêtement encaissé par Szczesny. Il faudra attendre la 11ème minute aujourd’hui pour voir le premier but de la rencontre : après un super travail de Podolski, Gibbs frappe en force. Son ballon est détourné par Hooiveld qui vient terminer sa trajectoire au fond des filets. Les Gunners maitriseront de mieux en mieux leur sujet et inscriront par la suite 3 buts en 8 minutes après la demi-heure de jeu. Podolski grâce à un magnifique coup franc, puis Gervinho et enfin Clyne de nouveau contre son camp viennent corser l’addition. Seule fausse note de la 1ère période : la grosse bourde de Szczesny juste avant la mi-temps qui permet aux Saints de réduire le score. Le retour du polonais fût quelque peu fracassant, et il devra être vigilent à l’avenir suite aux récentes belles prestations de Mannone. En seconde période, Gervinho signera un doublé en marquant à la 70ème minute suite à un super service d’Arteta. L’Espagnol est l’auteur d’une magnifique qui trompe toute la défense et qui permet à l’Ivoirien de fusiller Davis. Puis dans les toutes dernières minutes, Vermaelen sera l’auteur d’une de ses fameuses montées rageuses qu’on lui connait et permettra à Walcott de marquer le 6ème but après que sa frappe ait été repoussée par Davis. Beaucoup de réalisme du côté des Gunners, qui ont également su profiter d’un banc très performant. Ramsey a fait une belle entrée, tout comme Walcott qui marquera son petit but alors que Giroud aurait pu profiter de deux belles contre-attaques pour marquer.

Fiche technique du match

Arsenal 6–1 Southampton à Emirates Stadium (affluence : 60,097)

arbitre : Kevin Friend

Buts : Hooiveld csc (11e), Podolski (31e), Gervinho (35e, 71e), Clyne csc (37e), Walcott (88e) pour Arsenal ; Fox (45e) pour Soutahmpton

Avertissements : néant

Arsenal : Szczesny – Jenkinson, Mertsacker, Vermaelen , Gibbs – Coquelin (Ramsey, 67e), Arteta, Cazorla – Podolski (Giroud, 75e), Gervinho (Walcott, 75e), Oxlade-Chamberlain Entr : Arsène Wenger

Southampton : Davis – Clyne, Fonte, Hooiveld (Yoshida, 28e), Fox – Schneiderlin, Puncheon, Ward-Prowse, Davis (Ramirez, 45e), Lallana – Lambert (Rodriguez, 76e)

Chiffres du match

Possession du ballon : Arsenal 50% – Southampton 50%
Tirs (tirs cadrés) : Arsenal 23(9) – Southampton 11(3)
Corners : Arsenal 4 – Southampton 7
Fautes : Arsenal 12 – Southampton 7
Hors-jeu : Arsenal 0 – Southampton 0
Pourcentage de réussite de passes : Arsenal 88% – Southampton 85%
Duels aériens remportés : Arsenal 63% – Southampton 37%
Arrêts : Arsenal 2 – Southampton 5

Notes des joueurs

Szczesny (4,5) : Il ne s’est pas montré rassurant, notamment à cause de sa bourde en fin de première période et de son jeu au pied parfois trop hasardeux.

Jenkinson (6,5) : Sérieux défensivement, il a tenté d’apporter offensivement, bien que l’on sente que ce soit moins naturel que son égal côté gauche

Gibbs (7,5) : Peu gêné par son attaquant, il a su se apporter dans son couloir offensivement, en témoignent les 2 buts qu’il apporte.

Mertesacker (6) : Match propre, solide dans les duels, nous n’en attendons pas moins de sa part. Utile par son jeu aérien sur les coups de pieds arrêtés défensifs et offensifs.

Vermaelen (7) : Excellent au duel, juste dans ses relances, tranchant dans ses montées, le capitaine montre la voie à son équipe et rassure sa défense.

Coquelin (7) : Très précieux à la récupération, son énergie et ses montées ont fait mal à Southampton . Attention cependant de ne pas trop « dézoner » dans les matchs plus importants . Remplacé par Ramsey à la 66e

Arteta (6,5) : Sa justesse technique et son calme rassure toute l’équipe et font de lui un des cadre de notre équipe . Très efficace offensivement de par ses passes .

Cazorla (8) : Le petit espagnol prouve encore qu’il n’a pas besoin d’un temps d’adaptation. Une fois encore, il a été le métronome de l’équipe en créant beaucoup de décalages. Après quatre matches, il s’impose déjà en rouage essentiel du jeu d’Arsenal.

Oxlade-Chamberlain (7) : Ses accélérations et son envie ont mis à rude épreuve la défense adverse . Notre pépite peut encore progresser en terme de justesse technique mais on sent un potentiel énorme.

Gervinho ( 8 ) : Que dire, si ce n’est qu’il a mis au supplice ses adversaires directs ! Ses accélérations ainsi que ses déplacements ont fait mouche aujourd’hui et son doublé est amplement mérité . Remplacé par Walcott à la 75e

Podolski ( 7,5 ) : Son envie et son enthousiasme font plaisir à voir. Après avoir réussi une passe quasi-décisive sur le premier but, sur lequel il s’est arraché, il a marqué un somptueux coup-franc. Remplacé par Giroud à la 75e

#Yann, #Dimitri, #Antonin & #Yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *