Compte rendu du match Montpellier – Arsenal (18/09/2012)

UEFA Champion’s League – Phase de groupes (Groupe B)
Premier match de LDC pour Arsenal cette saison qui nous voit l’emporter 2-1 . Le match avait pourtant mal débuté des la 9′ min sur une faute assez net du capitaine Thomas Vermaelen : penalty pour Montpellier transformé par Younes Belhanda d’une manifique panenka . Le match commence a s’emballer et il faudra attendre la 16′ min de jeu pour voir Lukasz Podolski égaliser pour les Gunners. Ne lâchant aucunement la pression et continuer a pousser, Montpellier va finir par faire craquer, d’un centre a ras de terre de Jenkinson pour Gervinho 2-1. Le jeu va être ensuite, et ce jusqu’à la mi-temps, assez nettement à l’avantage d’Arsenal qui va continuer d’aller chercher des espaces et tenter des occasions comme le centre de Gibbs sur Giroud qui malheureusement ne donnera rien mais on verra également un très bon Gervinho qui couloir droit trouve de bons automatismes avec Jenkinson. Certains parleront de renaissance pour Gervinho mais il est simplement à l’aise et en confiance et cela se voit. Il a été très remuant, obligeant bon nombre de fois une intervention de Yanga Mbiwa pour faire la police.

La deuxième mi-temps va montrer un Arsenal qui subit le jeu de Montpellier. Une difficulté a poser le jeu face à un virevoltent Rémy Cabella qui aurait pu inscrire un but si sa frappe n’avait pas atterrit sur la barre transversale. Arsenal s’est fait dicter le jeu par Montpellier un manque de présence au milieu de terrain , un Diaby quelque peu inefficace mais on ne peut pas lui jeter la pierre il était sous la menace d’un deuxième carton (jaune) . Arsenal a été que rarement dangereux dans le jeu en seconde période aucune construction , le jeu en mouvement n’etait que trop souvent absent meme l’entrée de Ramsey ne change pas le jeu , toujours a la peine on subit sans relâchement les attaques des auscultais avec notamment la très grosse occasion de Belhanda qui reussit a recuperer la balle au niveau du point de penalty et qui tente une frappe qui atterrit dans les bras de Mannone . Nous pouvons nous estimer heureux de sortir de ce match avec la victoire face a des valeureux Montpellierains qui n’auront pas démérité au vu de leurs qualité de jeu en seconde période conscient de la possibilité de faire un résultat .

Fiche technique du match

Montpellier 1- 2 Arsenal à Stade de la Mosson (affluence : 30,000)

arbitre : Carlos Velasco Carballo

Buts : Belhanda (9e sp) pour Montpellier ; Podolski (18e), Gervinho (20e) pour Arsenal

Avertissements : Yanga-Mbiwa (41e), Belhanda (86e) pour Montpellier ; Diaby (1er) pour Arsenal

Montpellier : Jourdren – Bocaly, Yanga-Mbiwa ( c ), Hilton, Beidmo – Estrada (Herrera 78e), Saihi, Belhanda – Cabella, Camara (Stambouli78e), Mounier (Aït-Fana 68e)

Arsenal : Mannone – Jenkinson, Mertesacker, Vermaelen ( c), Gibbs – Arteta, Diaby, Cazorla (Coquelin 90e) – Podolski (Walcott 90e), Giroud (Ramsey 76e), Gervinho

Chiffres du match

Possession du ballon : Montpellier 47% – Arsenal 53%
Tirs (tirs cadrés) : Montpellier 17(4) – Arsenal 7(4)
Corners : Montpellier 6 – Arsenal 5
Fautes : Montpellier 13 – Arsenal 11
Hors-jeu : Montpellier 6 – Arsenal 2
Pourcentage de réussite de passes : Montpellier 87% – Arsenal 83%
Duels aériens remportés : Montpellier 36% – Arsenal 64%
Arrêts : Montpellier 2 – Arsenal 3

Note des Gunners

Mannone ( 5 ) : Il a fait le peu de travail qu’il a eu à faire, ce n’est pas évident de rester concentré lorsqu’on touche peu de ballon.

Jenkinson ( 6,5 ) : Un bon match en première période, à l’image de notre équipe. Dépassé par les vagues advers en secondes et souvent pris de vitesse. Une bonne passe pour le second but d’Arsenal

Gibbs ( 7 ) : Un des seuls à tenir son rang tout au long de la rencontre, tant dans l’apport offensif que sur le plan défensif . Il est en pleine confiance et ça se sent.

Vermaelen ( 6,5 ) : Un match solide dans son ensemble, rugueux dans les duels. Un peu trop parfois, à l’image du penalty provoqué au début du match.

Mertesacker ( 6 ) : Il a rempli son travail en remportant un bon nombre de duels aériens et en dégageant sur des situations chaudes. On le sent néanmoins peu habile balle au pieds.

Diaby (7) : Excellent dans la récupération et dans l’apport offensif, il a récolté un carton en tout début de match la faute à un excès d’engagement. Il va malgré tout faire du bien cette saison.

Arteta (6,5) : Plaque tournante de l’équipe, tous les ballons passent par lui. Sa capacité de passe n’est plus à présenter, et ses fautes intelligentes ont permis à l’ensemble de l’équipe de se replacer lors de contre-attaque.

Cazorla ( 6,5 ) : A l’image d’ Arteta, un grand nombre de ballons sont passés par lui, mais il apporte la vivacité et la percussion qu’il nous manquait l’an dernier.

Podolski (7) : Son but a permi à l’équipe de se remettre dans le droit chemin. Sa qualité technique et son envie font incontestablement de lui un joueur de classe internationale.

Gervinho (7) : Il est en forme et ça se voit . Peu de ballon mais une efficacité insolente ( une occasion, un but ), et une activité défensive non-négligeable. C’est un autre Gervinho que nous avons en ce début de saison.

Giroud (6) : Du travail de l’ombre, encore et encore, mais tellement précieux tant dans le jeu aérien que dans ses appels de balle pour embarquer les défenseurs. Certes, il n’a pas marqué, mais sa déviation sur le premier but ainsi que l’ensemble de son oeuvre font de lui un joueur très util à l’équilibre de notre équipe .

#Livier, #Dimitri et #Yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *