Compte-rendu du match Olympiakos 2-1 Arsenal (6ème journée de Champion’s League)

tumblr_mej8apKJeI1rwqb3bo1_500

Des progrès mais encore du travail..

Trois jours après l’amère défaite face à Swansea en championnat, Arsenal se présentait en Grèce avec une équipe totalement remaniée. En effet, des cadres comme Mikel Arteta, Santi Cazorla, Per Mertesacker, Jack Wilshere, etc.. ont été laissé au repos à Londres pour ce dernier match de poule de la Ligue des Champions. Déjà qualifié, Arsenal n’avait plus grand chose à jouer, à part la première place du groupe avec Schalke 04.

Le début de match fut équilibré entre les deux formation. L’une des premières grosses fut l’oeuvre d’Aaron Ramsey. Le Gallois récupéra le ballon après un cafouillage de la défense grecque mais rata totalement le ballon avec son pied gauche. Les joueurs de l’Olympiakos dominaient légèrement les débats. Pour preuve, Rosicky sauva son équipe et dégageant le ballon sur la ligne à la 20′. Les joueurs du Pirée profitent qu’Arsenal joue bas et ne presse pas pour créer du jeu et s’offrir quelques opportunités. Sur un contre à la 33′, les Gunners avaient une bonne possibilité mais face à la pression de cinq joueurs adverses, Ramsey perdit le ballon. Bis répétita à la 37′, excellente possibilité de contre pour Arsenal. Gervinho partit en contre avec Chamakh totalement libre de tout marquage à sa droite mais l’Ivoirien l’oublie et part perdre le ballon sur la gauche. Une minute plus tard, Ramsey percute sur la droite et passe en retrait pour Gervinho qui retourne provoquer sur la droite et arrive à se débarrasser de son défenseur et réussit à centrer en retrait pour Rosicky qui termine tranquillement le travail. Arsenal ouvre le score un peu contre le cours du jeu mais sans démérité quand même.

Au retour des vestiaires, les Gunners reviennent avec de meilleures intentions et prennent l’initiative. Le buteur du soir, Tomas Rosicky est protégé et remplacé par Arshavin. Mais très vite, les Grecs prennent l’avantage physiquement face à des joueurs peu utilisé et en manque de rythme. 64ème minute, Macado heurte le poteau et obtient un corner. Sur l’action suivant le corner, Machado tente une tête qui rebondit sur la poitrine de Ramsey qui, malheureusement, prolonge le ballon jusqu’à Maniatis qui égalise. Dix minutes plus tard, Mitroglou profite de ne pas être attaqué pour donner l’avantage à l’Olympiakos d’un superbe enroulé du pied droit. Signe qui ne trompe pas, les joueurs d’Arsenal ont baissé pavillon après ce deuxième but, à l’image d’un Gervinho dépité ou d’un Chamakh qui a arrêté d’aller au bout du pressing, ou encore d’un Chamberlain n’arrivant pas à faire la différence. Arsenal a bien montré de bonnes choses dans le contenu jusqu’à l’heure de jeu mais l’attitude après avoir encaissé les deux buts peut être inquiétante pour la suite. C’est “défaite attitude” est à corriger et très vite en vue du match de championnat très important face à West Bromwich Albion ce weekend.

tumblr_mejlkqf8PY1rb03myo1_1280

Fiche du match

Olympiakos 2-1 Arsenal

Buteurs : Maniatis (64′), Mitroglou (73′) / Rosicky (38′)

Olympiakos : Carroll – Torosidis (c), Contreras, Manolas, Diakite – Fejsa Fuster 60′), Maniatis, Machado, Abdoun (Mitroglou 72′) – Djebbour (Ibagaza 81′), Greco.

Arsenal : Szczesny – Meade (Angha 83′), Vermaelen (c), Squillaci, Jenkinson – Coquelin, Rosicky (Arshavin 45′), Ramsey – Gervinho, Oxlade-Chamberlain, Chamakh.

tumblr_mejbi9ko7O1r1nnogo1_400

Notes d’AFC

Szczesny (6,5) : Un bon match de la part du Polonais, il ne peut quasiment rien faire sur les buts de l’Olympiakos.

tumblr_mej2sgYT3E1rhhlcoo8_250

Meade (6) : Pour une première en Ligue des Champions, il a été l’auteur d’un bon match mais il reste encore jeune et a montré qu’il n’était pas encore tout à fait prêt pour l’équipe première.

Vermaelen (6,5) : Impérial en première mi-temps, le Belge était réellement impassable. Mais s’est relâché, probablement en raison de la fatigue en seconde mi-temps.

Squillaci (4) : Relativement bon en première mi-temps où il nous a montré qu’il était encore un bon défenseur mais en seconde mi-temps, il est totalement absent au pressing de Mitroglou.

Jenkinson (5) : Un match mi-figue mi-raisin pour le latéral droit. Il a été à l’image de ses coéquipiers, alternant le bon et le moins bon.

Coquelin (4) : Pas réellement un bon match du Français. Il n’a pas montré grand chose sur ce match, il n’a pas eu l’impact physique attendu de sa part pour postuler à une place de titulaire au milieu.

Rosicky (7) : Il n’a joué qu’une seule mi-temps mais il a montré qu’il a encore sa patte. Une bonne mi-temps pour un retour. Remplacé par Arshavin (4) à la mi-temps. Le Russe n’a pas eu le même impact que le Tchèque, a part une bonne frappe à la 61′, on ne l’a pas beaucoup vu.

tumblr_mej2sgYT3E1rhhlcoo4_250Ramsey (5) : Comme toujours le Gallois est bien placé, mais comme toujours, la finition n’est pas au rendez-vous. “Passeur décisif” malheureux sur le but de Maniatis. Il a pressé du début à la fin du match mais il a été trop seul à le faire.

Gervinho (5) : Passeur décisif sur le but de Rosicky mais il a aussi mangé une occasion de contre ne première mi-temps. Il a disparu du match au fil des minutes comme le reste de l’équipe.

Chamberlain (3) : Il confirme son début de saison. Il a été invisible et a navigué sur le front de l’attaque comme une âme en peine.

Chamakh (4) :  Il a parfois réussit à prendre le dessus dans les airs mais il n’a pas non plus réellement réussi à s’imposer sur le front de l’attaque. Ses coéquipiers n’ont pas non plus réussi à le trouver dans de bonnes conditions.

Une réflexion sur “Compte-rendu du match Olympiakos 2-1 Arsenal (6ème journée de Champion’s League)

  • 05/12/2012 à 14:07
    Permalien

    Sublime analyse! Brève, concise et compréhensible! La maxime “Tout ce qui conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire, viennent aisément” colle parfaitement à votre article. La seule satisfaction à tirer de ce match, c’est le come-back étincelant de Rosicky, de la plus belle des manières via le but, la royauté de Vermaelen dans la défense, la montée en puissance de Wojciech Szczesny et la prestation atmosphérique du jeune Meade! Le seul petit bémol, c’est d’avoir encaissé deux buts pour le moins “évitables”.

    Cap au match face à West Bromwich et espérons que nos chers Gunners feront une bonne et excellente prestation. Quoi de plus pour s’envoler d’une saison assez poussive de la part d’Arsenal!

    D’ici là Come On You Gooners!!! 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *