Compte-rendu Swansea-Arsenal 0-4 14/01/17

Arsenal retrouvait la Premier League après sa qualification en Cup du week-end dernier sur le terrain de Preston North End. En championnat, les Gunners restaient sur un nul spectaculaire mais peu satisfaisant (3-3) face à Bournemouth et la victoire était donc impérative cet après-midi pour réintégrer le quatuor de tête avant les déplacements de Liverpool et de Manchester City demain, respectivement sur les terrains de United et d’Everton.

Au coup d’envoi, Bellerín, Walcott et Coquelin manquaient toujours à l’appel, tout comme Santi Cazorla, dont l’absence devrait vraisemblablement s’étendre encore un bout du temps. Arsène Wenger devait donc faire avec la paire Ramsey-Xhaka au milieu, tandis que l’attaque était animée par Özil, de retour de maladie, Alexis, Iwobi et l’homme en forme du moment, Olivier Giroud. Derrière, Gabriel remplaçait Bellerín au sein de la défense habituelle (Mustafi, Koscielny, Monreal).

Les Gunners débutaient le match timidement et enchainaient les passes à un rythme peu élevé pendant les 10 premières minutes, sans jamais inquiéter Swansea. À noter que Claude Makélélé était présent sur le banc adverse, lui qui a rejoint cette semaine le staff du nouvel entraineur des Gallois, Paul Clement. Celui-ci devait sans doute être satisfait de la prestation de ses joueurs qui, constatant le manque d’intensité mise par les Gunners, se mettait à presser et à enchainer les récupérations de balle. Dès la 11ème minute, la belle demi-volée de Kyle Naughton était détournée en corner par un Cech, par ailleurs très rassurant cet après-midi.

Les Gunners étaient clairement sous pression dans cette entame de match et avaient les plus grandes difficultés à aligner plus de trois passes. Ce n’est qu’à la 28ème minute, par l’intermédiaire d’Alexis Sanchez, qu’intervenait la première frappe londonienne. Peu inspirés offensivement, sans doute en partie à cause de l’absence du latéral droit très offensif qu’est Hector Bellerín et de la présence du plus défensif Gabriel, les Gunners parvenaient néanmoins à défendre plutôt bien et ne semblaient pas inquiétés outre-mesure par les joueurs de Swansea. Ils allaient même se rendre le match beaucoup plus simple à la 37ème minute, moment choisi par les joueurs de Wenger pour accélérer le jeu. Au terme d’une belle action initiée par Iwobi et par une superbe passe en une touche d’Özil, Ramsey centrait pour un Giroud trop court. La balle revenait sur Alexis dont le centre était repris par Mesut Özil. La tête de l’Allemand était contrée par un défenseur et le ballon se retrouvait dans les pieds de Giroud qui, tranquillement, fusillait Fabianski et inscrivait là son cinquième but en cinq matchs. Avec ce but, le Français devenait d’ailleurs le premier joueur d’Arsenal à marquer dans cinq matchs consécutifs depuis… Emmanuel Adebayor !

La joie de l’ouverture du score laissait cependant place à l’inquiétude de voir Giroud apparemment blessé et Arsène Wenger qui hésite à le remplacer. Les Swans profitaient de ces minutes de flottement pour se montrer dangereux. Ainsi à la 43ème, l’attaquant sud-coréen Ki s’effondrait dans la surface, vraisemblablement fauché par Koscielny. Mais alors qu’on croyait que l’arbitre désignait le point de penalty, celui-ci sanctionnait en réalité Ki d’un carton jaune pour simulation. Au ralenti, difficile de se prononcer : le pied de Koscielny manque le ballon mais celui-ci retire ensuite sa jambe pour éviter le contact. Pour autant, il semble toucher Ki qui choisit se laisse tomber. Dans la foulée de cette situation litigieuse, les deux équipes retournaient au vestiaire au terme d’une première période où seul le but de Giroud marquait une différence entre Gunners et Swans.

3L7cAmiSvGCl4WwWns7E_girouddddd

La deuxième mi-temps allait être totalement différente et comme souvent, elle allait permettre aux Gunners de réellement se mettre à jouer et donc à se procurer des occasions. Ceux-ci mettent ainsi une grosse pression d’entrée et occupent les abords de la surface adverse. Ainsi, dès la 54ème, ils inscrivent un deuxième but par l’intermédiaire d’Iwobi, dont le centre est contré et lobe le malheureux Fabianski. Certainement soulagé par ce but, Arsène Wenger décide de préserver Giroud et d’éviter une blessure plus grave en le remplaçant dès l’heure de jeu par Oxlade, ce qui permet également à Alexis de retrouver la pointe de l’attaque.

Le reste du match voit les Gunners accentuer leur domination. Ils inscrivent un autre but à la suite d’un nouveau centre contré d’Iwobi, par ailleurs très bon (67ème), avant qu’Alexis ne viennent inscrire le 4ème sur une nouvelle action confuse, une réalisation qui lui permet de porter son total personnel à 14 en championnat et donc de rejoindre Diego Costa en tête du classement des buteurs. Le match est donc plié et Arsène Wenger peut donc faire souffler ses deux stars, Özil et Alexis, qui laissent leur place à Welbeck et Lucas Pérez (79ème). La fin de match est quelque peu anecdotique et ne permet pas aux entrants d’inscrire un dernier but. Les Gunners ont donc repris leur marche en avant cet après-midi au terme d’une prestation finalement convaincante malgré la faiblesse de l’adversaire, 19ème au coup d’envoi et même lanterne rouge suite à ce lourd revers. C’est un résultat de bon augure qui va nous permettre de regarder tranquillement les matchs de demain en espérant que Liverpool et Manchester City laisseront des plumes lors de leurs deux difficiles déplacements évoqués plus haut.

Pour le prochain match des Gunners, rendez-vous dimanche prochain à 15h15 pour la réception de Burnley.

#Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *