Conférence d’Arsène Wenger du 17/02 : l’avenir du boss et le match face au Bayern

Inévitablement, Arsène Wenger a du répondre aux spéculations concernant son avenir et aux critiques survenues après la déroute face au Bayern Munich en Ligue des Champions. Il a notamment confirmé qu’il prendrait une décision sur son avenir à Arsenal très prochainement.

Si les choses qu’il a pu lire ou entendre le blessent…

Non, car j’ai l’habitude. Je suis ici depuis 20 ans, et je pense que dans la vie il est important de faire des choses que vous pensez justes. Pour le reste, je suis, de part mon travail, un personnage public et je dois donc accepter les critiques et faire avec. J’ai des valeurs et une façon qui m’est propre d’aborder mon travail, et j’accepte que les gens puissent avoir des opinions différentes.

Si il décidera de son futur courant mars-avril…

Oui.

À propos de son futur…

Pour le moment nous avons d’autres priorités. Mon futur n’est, comme je le dis souvent, pas important. Ce qui est important, c’est le futur d’Arsenal, celui de notre équipe, mais aussi la façon dont nous allons terminer cette saison.

Si il pense qu’il en a assez avec le football…

Non. Quoi qu’il arrive, je serais toujours entraîneur la saison prochaine, que ce soit dans ce club ou ailleurs. Ça ne fait aucun doute.

Après une soirée comme celle que j’ai vécu face au Bayern, évidemment que je ne me sentais pas bien car je déteste perdre des matchs. Je veux bien faire avec ce club, et je ressens une grande responsabilité. Vous ne pouvez pas rester 20 ans quelque part et faire comme si de rien n’était après une défaite pareille.

Cette défaite est difficile à encaisser, mais j’ai la force et l’expérience pour y répondre. Je veux tout de même ajouter que nous avons affronté une très bonne équipe du Bayern, qui a gagné cette compétition récemment et qui avait 11 joueurs de classe mondiale sur le terrain. Nous devons reconnaître la force de notre adversaire, c’est important pour mettre les choses en perspective.

Si les spéculations sur son futur gênent le club…

Je pense que nous devons nous concentrer sur les choses importantes. Ce qui est important en ce moment, ce n’est pas mon avenir mais la façon dont nous jouons au football. La priorité est de réagir après cette défaite et de le faire ensemble. C’est ça être professionnel.

Dans la vie, il est toujours important de ne pas se chercher de mauvaises excuses, et de se concentrer sur ce qui est important et sur ce que vous pouvez influencer.

À propos du sentiment des supporters…

C’est l’éternel débat quand vous êtes quelque part depuis longtemps et que vous rencontrez des déceptions. Même si je m’en vais, Arsenal ne gagnera pas tous ses matchs et c’est quelque chose que vous devrez accepter.

Je pense aussi qu’il est important que le club prenne de bonnes décisions pour l’avenir. Si je travaille ici depuis 20 ans, c’est que ce club compte beaucoup pour moi, car j’ai eu des opportunités pour aller entraîner ailleurs, mais ce club et son avenir sont des sujets qui comptent beaucoup pour moi. Il est très important que ce club se retrouve toujours entre de bonnes mains.

Sur ce qu’il a mal fait…

À chaque fois que vous ne gagnez pas c’est qu’il y a toujours quelque chose qui n’a pas été et vous devez l’accepter si vous voulez progresser.

D’un autre côté, sur les 20 dernières années, il n’y a que trois clubs en europe qui ont joué la ligue des champions tous les ans : Arsenal, le Real Madrid, et le Bayern Munich. Ça ne veut pas dire que tout est parfait, mais ça veut au moins dire que tout ne va pas si mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *