La conférence de presse d’Arsène Wenger

C’est un Arsène Wenger visiblement affecté qui s’est présenté devant les journalistes pour une très courte conférence de presse après la terrible défaite de son équipe (5-1) à Munich. L’Alsacien a notamment estimé que nous avons payé le prix d’une fin de match désastreuse.

À propos du match…

C’était un match étrange, car en première période nous avons assez bien joué. Nous avons eu plusieurs bonnes opportunités juste avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, nous avons enchaîné plusieurs coups durs : d’abord la blessure de Koscielny, puis les deux buts concédés à la 53ème et à la 56ème. Sur ce but, nous avons été assez malchanceux car il y aurait dû avoir un corner pour nous et qu’ensuite il y avait deux ballons sur le terrain au moment du but.

Après le troisième but, nous avons perdu notre organisation et nous semblions totalement désunis, touchés mentalement. À partir de ce moment, les 25 dernières minutes ont été cauchemardesques, et nous n’avons eu aucune réponse.

Sur l’impact de la sortie de Laurent Koscielny…

Si vous me demandez si j’aurais aimé gardé Laurent Koscielny sur la pelouse, je vais vous répondre “oui”. Mais il est difficile de mesurer le réel impact de sa sortie, nous devons accepter le résultat. Peu importe ce que nous allons dire maintenant, ça sera tourné d’une manière négative car nous avons obtenu un très mauvais résultat ce soir.

Sur les raisons qui font que les joueurs semblaient blasés malgré l’importance de ce match…

Je pense que c’est parce qu’il a été difficile d’avaler les deux buts pris coup sur coup à la 53ème puis à la 56ème minute. Nous avons perdu notre organisation, nous avons perdu notre défenseur central… Après le troisième but encaissé, nous étions désorganisés et nous n’y étions plus mentalement, mais avant ça nous contrôlions assez bien le match.

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *