La conférence de presse d’Arsène Wenger

La fin fut peut-être malheureuse pour nos Gunners, mais Arsène Wenger a vu des signes encourageants dans la première mi-temps d’Arsenal face au Bayern Münich mardi soir. Theo Walcott avait ouvert la marque, et fut même proche de doubler la mise avant que les Allemands reviennent le couteau entre les dents en deuxième période et ne scellent le sort de la rencontre.

Arsène Wenger :

Est-ce le match européen le plus décevant de votre carrière ?

Je ne pense pas, car nous savions avant même le début du match que cela allait être difficile de se qualifier après le résultat du premier match. Nous voulions avant tout sortir de ce match en ayant le sentiment de la tâche bien accomplie. C’est ce que nous avons fait. Le résultat de ce soir importe finalement assez peu sur la satisfaction que nous avons après avoir un beau visage et un beau jeu. Nous sommes simplement déçus que le résultat final cache notre belle performance.

Va-t-il encore coacher Arsenal en Champions League dans le futur ?

Je ne sais pas. Vous vous souciez toujours de vos gros titres. Je suis là pour parler de football, pas de mon avenir.

Pensez-vous que le flou concernant votre avenir puisse affecter les performances de vos joueurs ?

Ce soir notre jeu n’était pas flou. Nous avons vraiment bien joué, et notre match a d’avantage été plombé par les décisions arbitrales que par notre performance en elle-même. Ce fut difficile, car à 1-1 à 10 contre 11 face au Bayern en ayant à marquer 4 buts sans en encaisser un seul est une mission quasiment impossible. L’arbitre a été irresponsable sur ce coup. Nous devons assumer ce résultat et donner diverses explications concernant cette contre-performance, mais c’est celle qui me semble la plus pertinente. Ce n’était pas le cas au premier match. Nous avons dans ces deux matchs perdu Koscielny au début de la seconde mi-temps.

Pourquoi Arsenal ne peut-il pas concurrencer le Bayern ?

Je pense que nous pouvons être compétitif face au Bayern Münich, et nous l’avons [hier] soir en première mi-temps. Je pense surtout que la seconde mi-temps a été très difficile à jouer pour nous. Le Bayern est une équipe parfaitement souveraine lorsqu’ils jouent à domicile, ce que nous n’arrivons pas à faire lorsque nous jouons en Angleterre. Ils sont presque seuls sur le marché des transferts allemand, ils peuvent prendre n’importe quel joueur sans aucune concurrence, ce que nous ne pouvons pas faire non plus en Angleterre.

Qu’est-ce qu’il faut modifier à Arsenal aujourd’hui ?

Que faut-il changer ? Qu’entendez-vous par là ? Je pense que le club est en bonne santé actuellement, nous traversons juste une très mauvaise passe sur le plan sportif. La seule chose qui doit changer est le résultat, rendez-vous au prochain match !

Vos joueurs ont-ils tout donné hier soir ?

Ce fut difficile dans les 20 dernières minutes du match, car ils ont perdu l’espoir de se qualifier. En plus, le Bayern a fait rentrer du sang frais, ce qui nous a encore compliqué la tâche.

Comment remobiliser vos troupes après un match pareil ?

Nous allons jouer un quart de finale de FA Cup samedi et nous voulons nous concentrer là-dessus. Nous voulons faire notre travail correctement et bien nous préparer pour ça.

(Via Arsenal.com)

Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *