La conférence de presse d’Arsène Wenger

La conférence de presse qui a suivi la défaite des Gunners face à West Bromwich Albion a été principalement axée sur le futur d’Arsène Wenger, même s’il a également répondu à quelques questions basées sur le match.

 

Sur la performance en elle-même…

Ce fut un match compliqué pour nous. Ce fut un match typique de Premier League, dans le sens où une équipe avait beaucoup le ballon et l’autre a beaucoup défendu et joué en contre et tout misé sur les coups de pieds arrêtés. West Brom a parfaitement joué le coup. Nous avons eu 77% de possession de balle, mais nous ne nous sommes pas créé suffisamment d’occasion. Le résultat est, selon moi, principalement dû à leur belle attitude défensive et leur engagement sur le plan physique.

 

 

Sur la fragilité des Gunners sur coups de pieds arrêtés…

Nous étions plutôt bons sur coups de pieds arrêtés depuis le début de la saison, mais leurs corners étaient très bien tirés et nous avons été très naïfs en défense. Ils ont également réussi à bloquer la sortie du gardien de but sur ces deux actions. Ce n’est jamais facile pour un gardien de but d’intervenir dans ce genre de situation.

 

Sur l’attitude générale de ses joueurs…

Je ne pense pas que quiconque ait pu voir un quelconque manque d’engagement de nos joueurs cet après-midi. Les gens ont tendance à critiquer l’attitude des joueurs suite à une défaite de ce genre. Nous avons pris l’initiative de prendre le jeu à notre compte, mais malheureusement cela n’a pas fonctionné aujourd’hui. Je pense que nous sommes davantage dans une situation de manque de confiance que de manque d’engagement.

 

Que pense-t-il des bannières déployées par des avions au-dessus du stade lui étant adressées ?

Je m’occupe du match, je ne regarde pas ce qui se passe dans les gradins ou ailleurs. Je pense qu’il faut vivre avec ça, que ça fait partie du job. Il faut faire son travail peu importe ce que les gens disent sur vous.

 

A-t-il décidé ce qu’il allait faire dans le futur ?

Vous verrez bien. Je ne pense pas que mon futur soit la principale inquiétude aujourd’hui. Nous sommes dans une situation inédite aujourd’hui, nous perdons match après match, et c’est sûr cette mauvaise série que nous devons nous concentrer.

 

Le club va-t-il réussir à se hisser dans le top 4 ?

Ça va être un grand combat. Cela va être très compliqué. Toutefois, nous allons nous battre, c’est le seul moyen d’y arriver. Nous devons nous battre jusqu’au dernier match. Après, si nous ne parvenons pas à nous placer dans le top 4, nous assumerons. Peut-être bien que si nous ne nous qualifions pas pour la ligue des champions, alors les gens se rendront compte que c’est déjà une très belle performance, et savoureront quand nous le ferons à nouveau.

 

L’atmosphère créée par les supporters affecte-t-elle la performance de ses joueurs ?

Je ne sais pas. Dans notre travail, nous pouvons trouver énormément de problèmes venant de sources très différentes, mais il est important de se concentrer sur les plus importantes. Je pense que la plus importante aujourd’hui est que malgré nos 77% de possession de balle, nous n’ayons pas pu nous créer plus d’occasions. Nous devons travailler là-dessus. Les fans sont déçus, et je les comprends complètement. Cependant, ça n’explique pas le manque d’occasions créées.

 

Est-ce que quelqu’un sait ce qu’il fera à l’avenir ?

Non, je sais ce que je fais.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *