La conférence de presse d’Arsène Wenger

Le manager d’Arsenal était ravi de la réaction montrée par ses joueurs sur la pelouse de San Siro jeudi soir. En effet, les Gunners ont enfin relevé la tête après 4 défaites consécutives en s’imposant avec la manière 0-2 en huitièmes de finale aller de la Ligue Europa. Le manager alsacien est revenu en conférence de presse sur cette prestation aboutie:

Une victoire était-il ce qu’il manquait à cette équipe ?

Oui, nous voulions particulièrement remporter ce match. Dans une situation comme la nôtre actuellement, il est important d’agir en tant qu’équipe et de produire de bonnes performances, et c’est ce que nous avons fait ce soir.

Qu’est-ce que cette victoire peut apporter à son équipe ?

Le fait de gagner à nouveau est déjà forcément bénéfique pour le groupe. Toutefois, nous ne sommes pas encore qualifiés. Je pense que ce résultat va redonner un peu confiance au groupe. Nous avions perdu trois rencontres en l’espace de 6 jours, et c’est difficile à encaisser pour une équipe. Notre objectif désormais est de rester concentrés et de finir ce que nous avons commencé ce soir la semaine prochaine, nous voulons finir le travail à l’Emirates Stadium.

Pensez-vous que la qualification est acquise après ce match ?

Non, loin de là. Comme je l’ai dit, nous avons gagné ce match mais nous ne sommes pas encore qualifiés. Tout le monde dans l’équipe l’a compris et veut finir le travail à domicile. Personne ne pense que la qualification est acquise.

Pourquoi l’équipe a-t-elle mieux joué lors de ce match que lors de celui face à Brighton ?

En Angleterre, un système étrange veut qu’une finale de coupe nationale soit jouée au milieu de la saison. Nous avons dû jouer la finale de la League Cup au milieu de la saison face à Manchester City et affronter à nouveau les Skyblues le jeudi. J’ai eu l’impression d’être sur un ring de boxe, à moitié K.O. et devant affronter un autre combattant avant de m’être complètement relevé. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il est difficile de se relever après une défaite en finale de coupe, surtout quand on s’y est autant investis. Nous n’avons pas pu récupérer de cette finale, il n’y a pas eu de temps mort. Nous étions dos au mur ce soir et nous devions réagir. Nous avons montré que nous en étions capables, et cela a été possible car nous avons trouvé les ressources mentales pour le faire.

Comment l’équipe trouve-t-elle la force de se relever une fois dos au mur ?

Quand on affronte de grosses désillusions, il est vite arrivé d’oublier qu’on a des qualités. Il est impossible de devenir une mauvaise équipe ou un mauvais joueur en une semaine. Je pense que ce qui arrive dans la vie est dû à notre volonté d’influer sur ce que nous vivons. C’est ce que nous avons essayé de faire. Au début de cette rencontre, nous avons concédé plusieurs corners et heureusement nous nous en sommes sortis indemnes. Si nous avions concédé, nous aurions dû faire avec et continuer à nous battre.

Et concernant l’esprit d’équipe ?

Je le sens toujours dans mon groupe. Nous voulons montrer que nous croyons les uns en les autres. Nous voulons montrer que nous avons des qualités sur le terrain et que nous sommes forts dans la tête. J’ai parlé plus tôt de la finale de League Cup: les gens ont tendance à oublier que pour se hisser en finale d’une telle compétition, il faut faire preuve d’une grande force psychologique. Nous nous sommes inclinés face à la meilleure équipe d’Angleterre en ce moment. Nous devons l’accepter, cela ne signifie en aucun cas que l’équipe est faible mentalement, ou que l’esprit d’équipe a disparu. Il nous reste à le prouver jusqu’à la fin de saison.

(Via Arsenal.com)

Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *