La conférence de presse d’Arsène Wenger

La nuit fut décevante sur les bords de la Mersey mardi soir. En effet, la série de 14 matchs sans défaite en Premier League s’est arrêtée pour les hommes d’Arsène Wenger suite à la défaite sur le score de 2-1 face à Everton. Arsène Wenger est revenu en conférence de presse sur ce match :

Le coup franc litigieux provoqué par Koscielny et le corner qui l’a suivi ont-ils menés au second but d’Everton ?

Il est évident qu’il n’y avait pas corner, on peut le voir depuis le bord du terrain. Toutefois, je pense que les erreurs font partie du jeu, et que nous devons faire avec. Nous aurions dû mieux défendre sur le but, simplement. Je suis quand même très déçu, car Mark Clattenburg était très bien placé pour voir l’action, et ce n’est pas la première fois qu’une décision arbitrale est prise en notre défaveur. Mais je n’ai pas envie de m’étendre sur le sujet de l’arbitrage, ce n’est pas mon problème.

Arsenal a-t-il laissé filer le match ?

Je pense que nous devons prendre du recul et critiquer notre propre performance. Nous avons perdu le match car nous avons bien commencé et nous sommes relâchés par la suite. Nous avons pris confiance et nous avons laissé Everton revenir dans le match, sur le plan physique notamment. Globalement, je pense que c’est à partir de ce point que nous avons perdu l’avantage, et nous n’avons plus réussi à produire de jeu. A la fin du match, nous n’avons pas réussi à concrétiser nos quelques occasions, malheureusement. Si on ne concrétise pas nos occasions, nous nous exposons forcément à voir revenir l’adversaire, sur un corner par exemple.

Son équipe doit-elle apprendre de la défaite ?

Nous avons été invaincus à l’extérieur pendant 9 mois, il faut donc relativiser. Il arrive à toutes les équipes de perdre un match, encore plus lorsqu’on enchaîne les matchs dans une atmosphère pareille. Nous avons joué beaucoup de matchs à l’extérieur récemment, nous avons joué en Champions League mardi soir, nous avons eu un match difficile ce dimanche face à Stoke. Il a été difficile pour nous d’enchaîner avec un autre match mardi, comme pour toutes les autres équipes jouant la ligue des champions.

Mustafi a-t-il manqué à l’équipe ?

Non, je pense que Gabriel l’a bien remplacé. Je ne pense pas qu’il soit fautif sur le corner, quelqu’un d’autre l’est.

L’ambiance a-t-elle touché ses joueurs ?

Non, je ne pense pas. Nous étions moins prêts physiquement, mais je pense surtout que nous n’avons pas été assez impliqués dans le match lorsque nous avons ouvert le score. Nous nous sommes vus trop beaux, et nous avons commencé à perdre des ballons qui ont redonné de l’espoir à Everton. Mais je ne pense pas que l’atmosphère ait joué un rôle, car nous sommes habitués à jouer, nous sommes conscients qu’après 9 mois sans perdre un match à l’extérieur, tous les déplacements sont difficiles.

L’agressivité d’Everton est-elle la clé du match ?

Oui, je pense que ça a joué un rôle. Ils ont musclé leur jeu et ont bien défendu, il faut leur accorder ça. Ils ont beaucoup mieux joué que lors de leur match de Cup récemment. Ils se sont battus sur chaque ballon. Je ne pense pas qu’ils puissent répéter ce genre de performance chaque semaine, mais ils ont réussi à le faire ce mardi.

Que s’est-il passé dans le tunnel à la mi-temps ?

J’étais proche de l’action et je n’ai rien vu de grave. Il y a eu quelques poussettes, mais rien de dramatique.

McCarthy a-t-il fait quelque chose à Özil à la mi-temps ?

Il a joué un jeu très physique aujourd’hui. Mais cela revient à l’arbitre de calmer le jeu, je n’ai pas mon mot à dire. L’arbitre doit se faire respecter et calmer les joueurs.

(via Arsenal.com)

Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *