Arsenal peut toujours y croire

Dans le cadre d’une fin de saison aussi pénible qu’incertaine, Arsenal recevait ce dimanche deux de ses meilleurs ennemis : Manchester United et José Mourinho. Si le technicien portugais tentait un coup de poker en procédant à un large remaniement dans son onze de départ, Arsène Wenger alignait lui son équipe type du moment, toujours en 3-4-3, avec cependant deux petits changements par rapport à l’équipe alignée au dernier match : Holding remplaçait Gabriel et Olivier Giroud se voyait suppléé par Danny Welbeck, qui retrouvait ainsi son ancien club.

La première période s’est disputée sur un rythme assez étrange : de longues phases de jeu assez calmes ponctuées de phases bien plus rythmées.

Le début de match laissait cependant croire que l’on verrait beaucoup de buts : dès la troisième minute, Juan Mata trouve Wayne Rooney d’un bon centre dans la surface d’Arsenal, mais la tête du capitaine des Red Devils manque le cadre.

À peine quelques minutes plus tard, ce sont les locaux qui se signalent : d’une superbe transversale dont il a le secret, Granit Xhaka décale parfaitement Gibbs sur son côté gauche, qui cherche à son tour Welbeck. L’avant centre d’Arsenal ne parvient pas à reprendre, mais le ballon profite à Alexis Sánchez, dont la frappe instantanée est bien bloquée par David De Gea. Dans la continuité de cette action, sur un contre rapidement joué c’est cette fois Wayne Rooney qui parvient à lancer Martial dans le dos de la défense ! Petr Čech est heureusement vigilant et claque en corner (5ème).

Arsenal et Manchester semblent décidés à se rendre coup pour coup dans ce début de match : c’est cette fois Alexis qui parvient à lancer Ramsey dans la surface adverse, mais De Gea se détend bien pour empêcher le Gallois d’ouvrir le score d’une bonne frappe croisée (9ème).

Après cette entame de match pied au plancher, cette partie pourtant décisive entre dans une phase plus calme bien qu’intense au niveau des duels, et aucune des deux équipes ne parvient à se signaler pendant de longues minutes. Les Gunners décident alors de passer la seconde autour de la demi-heure de jeu : à la 27ème minute, Danny Welbeck est parfaitement trouvé en pivot sur un corner et parvient à frapper en se retournant, mais il est malheureusement contré. Quelques minutes plus tard, Alexis décale de nouveau Aaron Ramsey dans la surface adverse, mais le Gallois rate sa remise vers le Chilien qui était en très bonne position (30ème). Dans la foulée, Oxlade-Chamberlain prend sa chance de l’extérieur de la surface, mais le portier espagnol des Red Devils sauve une nouvelle fois son équipe (31ème).

Incapables de marquer malgré cette succession d’occasion, les Gunners concèdent une nouvelle occasion suite à une mauvaise passe d’Holding interceptée par Rooney mais Čech se montre vigilante (32ème). Les deux équipes baissent en régime jusqu’au retour des vestiaires, la première période se terminant sans que rien de notable ne se produise.

Au retour des vestiaires, la partie reprend comme elle s’était terminée : sur un faux rythme qui semble faire les affaires des visiteurs, les deux équipes semblant manquer d’inspiration. Quand tout à coup, alors qu’on ne l’attend plus… Granit Xhaka fait tomber la foudre sur Manchester !

XHAKABOOM

Sur une situation totalement anodine, le suisse, pas attaqué à 30 mètres de la cage de David De Gea, décoche une lourde frappe qui termine sa course dans la lucarne après avoir été déviée par Ander Herrera (54ème). Les supporters d’Arsenal ne sont pourtant pas au bout de leurs surprises ! Quelques minutes seulement après cette ouverture du score pleine de réussite, Oxlade-Chamberlain s’amuse sur son côté droit et envoie un centre parfait vers Danny Welbeck, qui propulse de la tête le ballon sous la barre de son ancien club (57ème).

DANNYGOL

Avec ces deux buts en trois minutes, l’ennemi Mancunien a un genou à terre, puni de sa trop grande passivité. Arsenal commence alors à jouer plus sereinement, tandis que Manchester est obligé d’accélérer. José Mourinho tente le tout pour le tout en faisant entrer Lingard et Rashford,  mais les alertes sur la cage de Petr Čech se feront très rares jusqu’au coup de sifflet final, les locaux se montrant dominants dans le secteur défensif, portés par un très bon trio Holding-Koscielny-Monreal et part un milieu à 4 complémentaire et généreux.

Seul petit bémol de cette fin de match : Granit Xhaka, auteur d’un match complet, est sorti à la 75ème minute, semblant être touché. Il était incertain avant ce match, espérons qu’il n’ait rien de grave.

Avec cette nette et logique victoire (la première d’Arsène Wenger face à José Mourinho en Premier League !), Arsenal revient à deux points de son adversaire du jour, en comptant un match en moins. Les Gunners auront effectué une performance sérieuse et solide face à un concurrent direct, ce qui met un peu de baume au coeur après la cuisante défaite face à Tottenham.

L’accession au top 4 semble cependant toujours compromise, Liverpool et Manchester City possédant un petit matelas d’avance, mais il faudra y croire jusqu’au bout !

Le prochain match des Gunners aura lieu mercredi 10 Mai. Arsenal se déplacera au Saint Mary’s Stadium pour y défier Southampton dans un match qui sera capital.

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *